vendredi, décembre 3, 2021
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran-Irak : Un millier de juristes irakiens appellent à la libération...

Iran-Irak : Un millier de juristes irakiens appellent à la libération deux résistants iraniens

ImageCNRI, 31 août – L’enlèvement de deux membres des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI /MeK)  à Bagdad le 4 août dernier par des agents des mollahs iraniens continue à soulever bien des protestations dans la société irakienne.  Après une conférence rassemblant plusieurs associations de femmes en faveur de leur libération immédiate, c’est désormais au tour des juristes et des avocats irakiens de condamner ces rapts.

La déclaration dans laquelle ils réprouvent vivement ce crime, rappelle au gouvernement irakien sa responsabilité vis-à-vis de la sécurité de ces deux réfugiés protégés par la Quatrième Conventions de Genève.

C’est donc dans une conférence de presse à Bagdad que la déclaration et le millier de signatures de juristes et d’avocats irakiens ont été rendus publiques. Outre des dizaines de médias nationaux et étrangers qui couvrait l’événement, de nombreuses personnalités politiques, culturelles et sociales étaient présentes.

Le texte de la déclaration adressée au Premier ministre Ibrahim Jaafari est le suivant :

Comme le sait votre Excellence, deux membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, Hossein Pouyan et Mohammad-Ali Zahedi, ont été enlevés par huit hommes armés affiliés à la 9e brigade de Badr à midi le 4 août 2005 dans l’avenue Karrada Kharedj de Bagdad en plein jour. Des témoins disent que les ravisseurs ont utilisé des véhicules des Forces spéciales de la police. De même d’autres témoins ont précisé que les individus enlevés ont été emmenés dans un étage du bâtiment du ministère de l’intérieur d’où ils ont été transférés vers un lieu inconnu.

Il faut noter que M. Hossein Pouyan bénéficie du statut de réfugié politique en Italie, et que les deux personnes enlevées sont sous la protection légale de la Quatrième Convention de Genève.

Selon nos informations, l’OMPI a suivi sur une grande échelle cette affaire. Malheureusement les autorités gouvernementales ne leur ont donné aucune réponse sur le sort des personnes enlevées. Le gouvernement irakien n’a pas rendu publique jusqu’à présent d’information à ce sujet.

Sur la base de notre devoir légal et humanitaire, nous, juristes et avocats irakiens qui signons cette lettre, souhaitons attirer votre attention sur les points suivants, en votre qualité d’autorité dotée des pouvoirs légaux compétents.

1. A la lumière des expériences de ces dernières années et de votre connaissance pratique du cours des événements dans notre pays, ce crime choquant a été assurément commis par les services secrets iraniens et leurs agents en Irak, parce qu’ils sont les seuls à en tirer profit. De même, selon les informations que nous avons reçues, les personnes enlevées risquent d’être livrées au gouvernement iranien via les frontières du sud de l’Irak et particulièrement de la région d’Amara. A la lumière du fait que ce crime a eu lieu sur le sol irakien, sur la base du principe de la nature territoriale du crime qui est un principe de droit indéniable, votre gouvernement sera interrogé sur ce crime et en sera tenu responsable, d’autant plus que ces personnes avaient une présence légale en Irak et était formellement protégées par la Quatrième Convention de Genève. Conformément au droit international, l’Irak est responsable de leur sûreté et de leur sécurité.

2- Toutes les lois et les conventions, ainsi que le droit international, les principes reconnus des droits de l’homme, les principes moraux et islamiques condamnent cet acte odieux et honteux. D’un point de vue légal, le rapt fait partie des pires crimes contre les personnes et la sécurité publique. C’est pourquoi dans tous les codes pénaux, l’enlèvement est sanctionné par les châtiments les plus durs.

3- Un grand nombre de juristes éminents, d’avocats, de personnalités politiques et de la défense des droits de l’homme, des parlementaires d’Europe et des Etats-Unis ont vivement condamné ce crime horrible et appelé votre gouvernement à prendre des mesures immédiates  pour sauver la vie de ces otages.

4- Naturellement, votre gouvernement est également victime de pression et de chantage à cause de ces actions terroristes et inhumaines. Et cela alors que votre programme a pour priorité la guerre contre le terrorisme et l’insécurité. Sur le plan international également, le Conseil de Sécurité a adopté à l’unanimité une résolution contre le terrorisme en Irak.

1000 avocats irakiens déclarent :
Sur la base de ce qui vient d’être dit, nous vous appelons à remplir ces demandes le plus rapidement possible :

– Nous appelons votre gouvernement à agir selon ses responsabilités et à condamner officiellement cet enlèvement criminel et à proclamer qui a commis ce crime.
– A la lumière du fait que le crime a eu lieu en Irak, selon le droit irakien et international, votre gouvernement est responsable de faire mener les enquêtes judiciaires nécessaires par les organes compétents pour poursuivre, arrêter et juger les auteurs afin de les punir sévèrement. De cette manière, vous serez capables de contrer ce phénomène et d’empêcher sa répétition dans l’avenir.
– Nous appelons de manière urgente votre excellence à donner les ordres appropriés au ministre de l’Intérieur et aux organes de sécurité concernés pour sauver les vies de MM. Pouyan et Zahedi dans le sens de la guerre contre le terrorisme et le chantage.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe