lundi, janvier 17, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran-USA:Les agents des services de renseignements iraniens sèment les graines du terrorisme...

Iran-USA:Les agents des services de renseignements iraniens sèment les graines du terrorisme aux USA

ImageCNRI, 15 novembre – Le Comité de politique iranien, un groupe d’experts américains de Washington qui oeuvre pour un changement de politique des Etats-Unis vis-à-vis de l’Iran en plaidant pour une approche plus ferme et la fin de toute complaisance avec les mollahs intégristes, a publié un  communiqué sur l’infiltration aux Etats-Unis d’agents de renseignements iraniens venus préparer le terrain à des actes de terrorisme. Nous le reproduisons ci-dessous :

Les agents des services de renseignements iraniens sèment les graines du terrorisme en Amérique
        
IPC, Washington, le 24 octobre 2005 – Aujourd’hui, des agents des services de renseignements du régime iranien tiennent une conférence de presse à Washington DC. Ce comité est un stratagème de désinformation orchestré par le nouveau président de l’Iran, Mahmoud Ahmadinejad, qui mobilise les services de renseignements iraniens dans une série d’enquêtes à l’échelle mondiale sur les Etats-Unis.
Le Professeur Raymond Tanter, co-Président de l’Iran Policy Committe, a déclaré que « Ahmadinejad suit le principe de Lénine: ‘Vous explorez avec une baïonnette. Si vous rencontrez de la bouillie, poursuivez. Si vous heurtez de l’acier, retirez vous.’ » Tanter a ajouté que « Les agents des services de renseignements iraniens envoyés dans ce pays afin de rechercher des occasions et d’exploiter nos points vulnérables, devraient tomber sur de l’acier plutôt que sur de la bouillie».
Depuis l’arrivée au pouvoir d’ Ahmadinejad en tant que président, l’Iran est plus agressif dans son programme d’arme nucléaire et ses négociations avec l’Union européenne. Il a repris ses activités de conversion d’uranium dans son usine à Ispahan et a nommé des commandants des gardiens de la révolution iraniens à la tête du programme nucléaire du pays.
Ahmadinejad a également accru les activités de l’Iran en Irak, envoyant des armes, des explosifs et des fonds pour soutenir des groupes pro-iraniens. Il convient de noter que les opérations des services de renseignements iraniens en Irak ont précédé des attaques des insurgés tuant des forces américaines et britanniques.
Clare Lopez, ancien officier de la CIA et Directeur Exécutif de l’Iran Policy Committee, a déclaré que « puisque les activités d’espionnage d’Ahmadinejad sont survenues avant les attaques des insurgées en Irak, les actions des services de renseignements iraniens aux Etats-Unis pourraient donc signaler des attentats terroristes contre les Etats-Unis».

Bruce McColm, ex-Directeur Exécutif de Freedom House et co-Président de l’Iran Policy Committee a déclaré que « Dans le cadre d’une campagne mondiale, Ahmadinejad a accéléré les attaques contre les dissidents iraniens à l’étranger. Traditionnellement, les opérations du ministère iranien des Renseignements et de la Sécurité précèdent des tentatives d’assassinat par ses agents ». Parce que les Américains d’origine iranienne sont les dissidents d’aujourd’hui et deviendront très certainement les leaders de l’Iran de demain, McColm a affirmé que «les agents du régime iranien sont en train de traquer les dissidents pour éventuellement les assassiner ». McColm ajoute que « Si Téhéran parvient à établir une tête de pont pour des meurtres en Amérique, les Irano-américains seraient les premiers, et n’importe qui d’entre nous pourrait être le prochain ».
Qui sont les agents qui se saisiront de la tête de pont sur le sol américain ?
   • Karim Haqi: L’Iran Policy Committee a dénoncé ce vétéran des services de renseignements iraniens, Karim Haqi, dans son Livre Blanc du 30 juin  2005 : «Options politiques des Etats-Unis pour l’Iran : Fausses Elections, Campagne de Désinformation, Transgression des Droits Humains et Changement de Régime ». Le Livre Blanc démontre qu’au printemps 2005, Haqi a mené une opération d’espionnage qui a réussi à duper Human Rights Watch, l’organisation non-gouvernementale américaine basée à New York, en se faisant passer pour un porte-parole des services de renseignements iraniens.
   • Mahrukh (Parvine) Haji: Un agent des services de renseignements iraniens, Haji a maintenu des liens actifs avec un réseau d’agents au Canada et en Europe. L’association Pars-Iran, qui est à l’origine de la conférence de presse du 24 octobre 2005 à Washington, est une couverture pour les renseignements iraniens au Canada.
   • Amir-Hossein Kord Rostami: Agent des services de renseignements iraniens à Ottawa, Rostami est officiellement un membre du Corps des gardiens de la révolution dans la région de la mer Caspienne depuis 1979.
Que doit faire le gouvernement américain ?
   • Les Services américains d’Immigration et de Naturalisation du Département de la Sécurité Intérieure doivent bloquer l’entrée aux Etats-Unis de nouveaux agents iraniens.
   • Le Département d’Etat doit retirer les visas et expulser trois agents des services de renseignements iraniens: Karim Haqi, Mahrukh (Parvine) Haji et Amir-Hossein Kord Rostami, qui sont à Washington pour une conférence de presse du 24 octobre 2005.
   • Le FBI doit affecter des agents supplémentaires à la surveillance des activités des agents des services de renseignements iraniens sur le sol américain, en vue d’éliminer une telle présence.
Au moment où Téhéran intensifie ses propres opérations d’espionnage aux Etats-Unis, l’Iran pourrait également mettre à l’épreuve ses représentants et s’engager dans de nouvelles activités d’espionnage précédant des opérations terroristes contre les Etats-Unis. Parce que l’Iran est un Etat qui soutient  des groupes terroristes tels que le Hezbollah, le Hamas et le DJihad Islamique, les services de renseignements américains doivent accorder plus de moyens à la surveillance de ces organisations.
Afin d’empêcher les services de renseignements iraniens de semer les graines du terrorisme sur le sol américain, les responsables américains doivent agir contre ceux qui cherchent à enquêter sur nos points vulnérables et à exploiter nos libertés.
Iran Policy Committee, 1001 Pennsylvania Avenue, NW, 6th Floor, Washington, DC 20004 –  [email protected]   www.iranpolicy.org 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe