jeudi, octobre 1, 2020
Accueil Actualités Actualités: Iran Résistance La diabolisation incessante de l’OMPI et du CNRI par le régime iranien...

La diabolisation incessante de l’OMPI et du CNRI par le régime iranien montre l’efficacité de ces mouvements – Adam Ereli

La diabolisation incessante de l’OMPI et du CNRI par le régime iranien montre leur efficacité – Amb. Adam Ereli

Depuis quatre décennies, le régime iranien a utilisé tous les moyens à sa disposition pour diaboliser d’une manière ou d’une autre le mouvement de la Résistance iranienne. Pour ternir l’image de son alternative viable, l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI) et la coalition du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), le régime des mollahs a produit des centaines de films, publié des milliers de livres et d’articles, et a engagé les personnes expulsées de ces deux organisations pour répandre des rumeurs et de fausses informations, se présentant comme d’« anciens membres » ou de « critiques de l’OMPI et du CNRI ».

En outre, le régime des mollahs dispose d’un réseau de pseudo « journalistes amis » qui abusent de leur couverture journalistique et de la possibilité de répéter les allégations du régime contre le mouvement de Résistance. Beaucoup de ces pseudo « journalistes » ont été directement ou indirectement engagés par le ministère du Renseignement et de la Sécurité du régime (Vevak). Deux décisions de justice contre deux organisations de presse internationalement reconnues, Der Spiegel et le Frankfurter Allgemeine Zeitung, qui ont publié deux articles totalement mensongers et montés de toute pièce contre l’OMPI, montrent la profondeur de la campagne de diabolisation du régime.

La campagne de diabolisation du régime contre l’OMPI est l’un des principaux leviers de la guerre politique du régime des mollahs pour délégitimer toute opposition au régime. De plus, cette campagne malsaine ouvre la voie et justifie le meurtre, la torture et l’emprisonnement de militants et de membres de l’OMPI.

Pourtant, la campagne de diabolisation continue du régime des mollahs contre l’OMPI et le CNRI montre que le régime craint le potentiel de la Résistance à mener la lutte pour la liberté à l’intérieur et à l’extérieur de l’Iran. Comme l’a dit feu John Adams : « Les faits sont des choses obstinées ; et quels que soient nos souhaits, nos inclinaisons ou les diktats de nos passions, ils ne peuvent pas modifier l’état des faits et des preuves. »

Par conséquent, plus le régime et ses agents poursuivent leur campagne de diffamation, plus ils soulignent l’importance de cette Résistance, car ils ne peuvent pas lutter contre la réalité sur le terrain, qui est l’efficacité de l’OMPI.

A cet égard, lors de la troisième journée du « Sommet mondial pour un Iran Libre » du CNRI, l’ambassadeur Adam Ereli, ancien ambassadeur des Etats-Unis à Bahreïn, a déclaré : « Le plus grand témoignage de votre efficacité est le fait que le régime des mollahs vous déteste tellement et ne reculera devant rien pour vous détruire. »

Vous trouverez ci-dessous le texte complet des propos de l’ambassadeur Ereli lors de la conférence du 20 juillet 2020 :

« Je suis seulement désolé de ne pas pouvoir être là en personne pour partager cet événement important avec vous. Mais, vous savez, c’est tellement inspirant de voir que même la pire pandémie du monde depuis 1918 ne vous a pas empêché de vous réunir pour rappeler au monde que non seulement il existe une Résistance organisée et forte au régime théocratique qui dirige Téhéran aujourd’hui, mais aussi, ce qui est tout aussi important, qu’il existe un gouvernement prêt à prendre le relais demain.

Et vous savez, de toute évidence, l’OMPI a fait beaucoup pour le peuple iranien et pour le monde. Mais le plus grand témoignage de votre efficacité est peut-être le fait que le régime iranien vous déteste tellement et ne reculera devant rien pour vous détruire. Et pour moi, cela en dit long. Cela veut dire qu’ils vous considèrent comme une menace et, franchement, tout ce qui est mauvais pour le régime des mollahs est bon pour le reste du monde.

Nous avons beaucoup parlé au cours de la procédure de l’utilisation par le gouvernement iranien des ambassades à l’étranger, des diplomates, des services de renseignements, des outils civils du gouvernement pour terroriser non seulement ses opposants, mais aussi ceux, comme le gouvernement des États-Unis, comme les gouvernements d’Europe, qui vous soutiennent et, encore une fois, c’est, pour moi, un témoignage de l’efficacité et de la puissance de l’OMPI. Ce qui a accéléré cette hostilité s’ajoute à ce que vous faisiez à l’extérieur de l’Iran, c’est ce qui se passe à l’intérieur de l’Iran, et nous avons vu au cours des 18 derniers mois que le peuple iranien en a assez des mollahs et organise des soulèvements. Et malgré tous leurs efforts pour réduire la population au silence, pour empêcher les gens de critiquer le régime islamique et les principes de la révolution islamique, le peuple iranien, vos proches, ne s’arrêtent pas. Ils s’en vont, ils sont plus forts que jamais, et il semble que rien ne puisse les arrêter.

Comme l’a dit l’introducteur, j’ai été diplomate américain au Moyen-Orient pendant plus de 25 ans. Et j’étais l’ambassadeur des États-Unis au Bahreïn, et je peux vous dire que j’ai vu de mes propres yeux ce que vous savez tous trop bien, à savoir que le régime des mollahs a un plan sophistiqué et coordonné pour répandre la terreur, la violence et la déstabilisation dans toute la région. Vous savez, ils pratiquent ce qu’ils prêchent, et le type de répression et de violence qu’ils utilisent contre leur propre peuple, ils l’utilisent contre quiconque est en désaccord avec eux, qu’il soit Iranien ou non.

Maintenant, l’OMPI et vos efforts ont contribué à exposer cette conspiration de terreur du gouvernement de Téhéran pendant de nombreuses années. Et vous avez, je pense, obtenu des succès très importants en perturbant les activités terroristes du régime des mollahs. Et c’est pourquoi, encore une fois, non seulement ils ont essayé de vous détruire en Iran, mais ils ont aussi essayé de vous discréditer et de vous diaboliser en dehors de l’Iran. Ils ont financé des campagnes de diffamation contre vous. Ils ont essayé de convaincre les journalistes, les gouvernements, les groupes de réflexion, que l’OMPI est une organisation hors-la-loi, qu’elle ne représente pas les Iraniens, qu’elle ne jouit pas d’une reconnaissance en Iran. Eh bien, encore une fois, le fait qu’ils disent cela m’indique que le contraire est vrai. Sinon, ils ne dépenseraient pas tout cet argent et tous ces efforts pour présenter un faux témoignage.

Alors, que devrions-nous faire à partir de là ? C’est, je pense, peut-être la quatrième ou cinquième réunion à laquelle j’ai participé. Et vous menez tous ce combat depuis bien plus longtemps. Et chaque année, nous disons : « L’année prochaine à Téhéran. » Nous n’en sommes pas encore là. De nombreux orateurs vous ont parlé de ce qu’il reste à faire. Vous savez, si je ne devais faire que quelques suggestions, je mentionnerais, je dirais, premièrement, vous savez, que le pouvoir de l’Iran réside dans son peuple. Et les Etats-Unis et les amis de l’Iran et les amis de l’OMPI en Europe et ailleurs doivent faire tout leur possible pour donner du pouvoir au peuple iranien et pour soutenir sa lutte pour la liberté et pour soutenir les mouvements d’opposition comme l’OMPI qui sont vraiment en première ligne, en essayant de construire un Iran plus prospère et plus pacifique selon les lignes du Plan en dix points de Madame Rajavi. Et la deuxième chose à laquelle nous devons prêter plus d’attention, et le sénateur Torric
elli en a parlé avec beaucoup d’éloquence, je pense, c’est que nous devons nous concentrer sur la lutte contre la campagne de propagande contre l’OMPI, contre laquelle vous agissez, parce qu’en plus d’essayer de vous bombarder ou de vous assassiner en silence, je pense que le régime des mollahs essaie de vous faire de la propagande. Et ce qui est important pour nous, c’est de dire la vérité sur l’opposition iranienne, de partager ce que nous voyons dans nos rassemblements comme celui-ci et de permettre au reste du monde de comprendre que le peuple iranien veut quelque chose de mieux pour son pays, et cette vision est représentée par vous tous et par Madame Rajavi et par le grand travail que vous faites.

Donc, permettez-moi de conclure en vous félicitant d’avoir défié la nature et d’avoir organisé un rassemblement de cette taille, d’une telle importance et d’un tel impact dans les circonstances les plus difficiles. C’est le reflet de votre passion, de votre engagement et de votre dévouement à ce qui est une cause très digne et noble.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe