mardi, octobre 26, 2021
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLettre à Louise Arbour, Haut commissaire des droits de l’Homme de l’ONU

Lettre à Louise Arbour, Haut commissaire des droits de l’Homme de l’ONU

Dans une lettre adressée le 9 août 2004 à Louise Arbour, Haut commissaire des droits de l’Homme des Nations Unies, le président de la commission des affaires étrangères du CNRI a demandé la condamnation du régime iranien à l’Assemblée générale de l’ONU et la nomination d’un représentant spécial pour surveiller la situation des droits de l’Homme en Iran.

Dans cette lettre, Mohammad Mohadessine fait part de l’inquiétude du peuple iranien et de sa résistance quant à la multiplication des exécutions en Iran et demande que des mesures urgentes soient prises pour arrêter cette tragédie.

« Depuis janvier 2004, précise-t-il, au moins 100 prisonniers ont été pendus en public. Le système judiciaire iranien en a condamné des dizaines de plus à la peine capitale et ils attendent dans le couloir de la mort. »

M. Hodjat Zamani, un prisonnier politique, a été condamné quatre fois à mort, et attend son exécution.

Le 31 juillet et le 2 août, dix prisonniers ont été condamnés à mort dans la ville de Machad, au nord-est de l’Iran. Le 3 août, un jeune homme a été condamné à être exécuté trois fois dans la ville de Babol, dans le nord. »

Le Président de la commission des affaires étrangères du CNRI a évoqué également la répression des rassemblements de protestation des professeurs et des étudiants, et l’arrestation d’au moins mille étudiants dans les semaines précédant l’anniversaire du soulèvement étudiants de juillet 1999. « Les discussions entre l’Union Européenne et le régime iranien, écrit-il, ont été un échec et les rapports des organismes de droits de l’Homme reflètent une tendance alarmante en Iran ».

A la fin de sa lettre, M. Mohadessine invite le Haut commissaire aux droits de l’Homme « à préparer le terrain à la condamnation du régime iranien à la prochaine de session de l’Assemblée générale des Nations Unies pour ses violations flagrantes des droits de l’Homme" et "de nommer un représentant spécial pour surveiller la situation de droits de l’Homme en Iran."

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 août 2004.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe