vendredi, juillet 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceMike Pompeo rencontre Maryam Radjavi du CNRI à Achraf 3, Albanie

Mike Pompeo rencontre Maryam Radjavi du CNRI à Achraf 3, Albanie

Mike Pompeo rencontre Maryam Radjavi du CNRI à Achraf 3, Albanie

Aujourd’hui, marquant le sixième jour du soulèvement national en Iran où les gens de diverses provinces sont descendus dans la rue pour réclamer un changement de régime et la démocratie, le 70ème Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo s’est rendu à l’Achraf 3, où vivent des milliers de membres de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran à Mainz, en Albanie.

Après avoir rencontré Maryam Radjavi, la présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, M. Pompeo, a visité le musée d’Achraf 3, où l’histoire et les preuves de 120 ans de résistance du peuple iranien tout au long du règne de trois dictateurs en Iran ont été présentées.

Après cette visite, Mme Radjavi et M. Pompeo ont participé à une réunion avec les résidents d’Achraf 3 et les membres de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI), dont un millier sont des victimes et d’anciens prisonniers du régime monarchique et du régime théocratique.

S’adressant aux membres de l’OMPI, M. Pompeo a déclaré : « J’aimerais également saluer la présidente élue, Maryam Radjavi. Sous sa direction, le Conseil national de la Résistance iranienne pose les bases d’une république libre, souveraine et démocratique en Iran. »

« Un sérieux facteur manquant dans la politique américaine envers l’Iran a été le manque de soutien politique à l’opposition organisée, a ajouté M. Pompeo. « Le régime de Téhéran est allé jusqu’à massacrer 30 000 prisonniers politiques, dont les principales cibles et une majorité de victimes étaient les membres de l’OMPI. La menace d’attaque s’étend bien au-delà des frontières de l’Iran, le régime ayant ourdi des complots terroristes en Europe et aux États-Unis contre les dirigeants de ce mouvement. Maintenant, pour corriger la politique iranienne, peu importe qui est à la Maison Blanche, il est nécessaire pour l’administration américaine de tendre la main à la Résistance iranienne et de profiter de ses énormes capacités. Achraf 3 est l’un de ces endroits sur lesquels il faut se concentrer. »

Mike Pompeo rencontre Maryam Radjavi du CNRI à Achraf 3, Albanie

Le secrétaire Pompeo a également déclaré : « Ebrahim Raïssi, le boucher qui a orchestré le massacre de 1988, est maintenant président… La participation a été la plus faible depuis 1979, marquant un rejet total du régime et de son candidat. Il s’agissait, en fait, d’un boycott du régime – et le régime le sait. Le régime est clairement à son point le plus faible depuis des décennies. »

« Raïssi a déjà échoué. Il n’a pas réussi à écraser les soulèvements en Iran ni à briser le noble esprit de dissidence au sein du peuple iranien« , a-t-il encore précisé.

Appelant à tenir Ebrahim Raïssi responsable de ses crimes contre l’humanité en 1988, M. Pompeo a déclaré : « Nous devons continuer à soutenir le peuple iranien dans sa lutte pour un Iran plus libre et plus démocratique de toutes les manières possibles. Il y a tellement de bonnes choses que la société civile américaine peut faire pour atteindre cet objectif. C’est le travail dans lequel votre organisation est activement engagée« .

« Finalement, le peuple iranien aura une République laïque, démocratique et non nucléaire. Je prie pour que ce jour arrive bientôt et avec le soutien des Iraniens vivant dans le monde entier – et ceux qui résistent de l’intérieur – ce jour arrivera plus tôt. Je suis engagé dans cette cause ; je sais que vous l’êtes tous aussi« , a-t-il conclu.

Accueillant et exprimant sa gratitude au Secrétaire Pompeo, Mme Radjavi a souligné la détermination de la Résistance iranienne et du peuple iranien à lutter et à mettre fin à 43 ans de tyrannie, de discrimination et de corruption du régime des mollahs dans leur pays.

Mme Radjavi a déclaré : « Pendant un certain temps, les mollahs ont essayé de présenter l’Irak comme l’ennemi. Puis, ils ont essayé de dépeindre les Etats-Unis comme l’ennemi.
Mais le peuple d’Iran et l’OMPI disent que notre ennemi est en Iran. Les mollahs ont dit que les membres de l’OMPI étaient des terroristes, une secte, et les ennemis de Dieu. Ils ont affirmé que l’OMPI n’avait aucune base de soutien en Iran. Il y a beaucoup d’allégations similaires et sans fondement. »

« Oui, en jetant un coup d’œil aux conditions objectives et à l’éruption successive des soulèvements en Iran, on peut voir aujourd’hui que le changement de régime est à l’horizon », a déclaré Mme Rajavis. « Le peuple iranien a déjà décidé de s’engager dans la confrontation finale avec le régime… Le Shah a eu recours aux massacres et à la loi martiale dans les derniers mois de son règne, mais cela a eu l’effet inverse. De même, Khamenei a nommé Ebrahim Raïssi, un bourreau impliqué dans le massacre de prisonniers politiques, à la présidence de son régime, pour resserrer les rangs face aux soulèvements et sauver son régime. »

Mike Pompeo rencontre Maryam Radjavi du CNRI à Achraf 3, Albanie

Au final, la présidente élu du CNRI a réitéré les déclarations de la Résistance iranienne et a déclaré : « Aujourd’hui, nous avertissons à nouveau qu’il ne faut pas tarder. Nous disons que nous pouvons et devons libérer l’Iran, le Moyen-Orient et le monde du mal des mollahs nucléaires :

● Premièrement, en imposant des sanctions globales et un isolement international de la dictature religieuse. Le régime des mollahs devrait être placé sous le coup de l’article 41 du chapitre 7 de la Charte des Nations unies.

● Deuxièmement, en transmettant au Conseil de sécurité de l’ONU le dossier des violations des Droits de l’Homme en Iran et du terrorisme du régime théocratique, notamment les dossiers sur le massacre de 30 000 prisonniers politiques en 1988 et l’assassinat de 1 500 personnes lors du soulèvement de novembre 2019.

● Troisièmement, en reconnaissant la lutte des jeunes rebelles iraniens contre les pasdaran et la lutte de toute la nation iranienne pour renverser le régime des mollahs.

● Et enfin, comme vous l’avez dit, « Au final, le peuple iranien aura une République laïque, démocratique et non nucléaire. »

Sec. Mike Pompeo meets Maryam Rajavi in Ashraf 3, Albania, visits MEK Museum of Struggle for Freedom

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe