vendredi, janvier 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceQui est le nouveau président des mollahs, Mahmoud Ahmadinejad?

Qui est le nouveau président des mollahs, Mahmoud Ahmadinejad?

ImageNé dans le la ville de Garmsar, à l’est de Téhéran, en 1956, Ahmadinejad est le fils d’un forgeron

Après avoir terminé ses études secondaires, Ahmadinejad est entré à l’université Elm-o-Sanaat en 1975 en vue de devenir ingénieur. Très vite le tourbillon de la révolution islamique conduite par l’ayatollah Rouhollah Khomeiny l’a arraché de sa salle d’étude pour l’amener à la mosquée où il a rejoint une génération d’intégristes durs et purs entièrement dévoué à la cause de la révolution islamique à travers le monde.

En 1979, il est devenu le représentant des étudiants de Elm-o-Sanaat au « Bureau de la consolidation de l’unité entre les universités et les séminaires théologiques » qui serait plus tard connu sous l’appellation de BCU.

Le BCU avait été mis en place par feu l’ayatollah Behechti, qui était à l’époque le plus proche confident de Khomeiny et une figure clé de la direction religieuse. Behechti voulait que le BCU organise les étudiants islamistes pour contrer la montée rapide des Moudjahidine du peuple (OMPI) au sein des étudiants du pays.

Le BCU a joué un rôle central dans la prise de l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran en novembre 1979.

Durant la répression des universités en 1980, que Khomeiny avait baptisé « la révolution culturelle islamique », Ahmadinejad et le BCU ont joué un rôle crucial dans les purges des enseignants et des étudiants dissidents, dont beaucoup ont été arrêtés puis exécutés.

Au début des années 1980, Ahmadinejad a travaillé dans la « sécurité interne » des gardiens de la révolution en s’y taillant une réputation d’interrogateur et de tortionnaire cruel. D’après le site officiel Baztab, les alliés du président sortant Khatami ont révélé qu’Ahmadinejad a été quelques temps un bourreau de la funeste prisons d’Evine, où il a participé aux exécutions de milliers de prisonniers politiques dans les massacres des années 1980.

En 1986, Ahmadinejad est passé officier supérieur de la brigade spéciale des gardiens de la révolution. Il a été affecté à la Garnison Ramazan près de Kermanchah dans l’ouest de l’Iran. La Garnison Ramazan était le QG des « opérations extraterritoriales » des gardiens de la révolution, un euphémisme pour les attentats terroristes de l’Iran à l’étranger.

A Kermanchah, Ahmadinejad a été impliqué dans les opérations terroristes du régime à l’étranger et a dirigé de nombreuses « opérations extraterritoriales du corps des pasdarans ». Avec la formation de la force d’élite Qods (Jérusalem), Ahmadinejad est devenu un de ses principaux commandants. Il a été le cerveaux d’une série d’assassinat au Moyen-Orient et en Europe, notamment celui du dirigeant kurde Abdorahman Ghassemlou, abattu par des officiers supérieur des gardiens de la révolution dans un appartement à Vienne en Autriche en juillet 1989.

Ahmadinejad a servi quatre ans comme gouverneur des villes de Makou et de Khoy dans le nord-ouest de l’Iran. En 1993, il a été nommé par le ministre de la culture et de l’orientation islamique, Ali Laridjani, un collègue officier des pasdarans, comme son conseiller culturel. Quelques mois plus tard, il était nommé gouverneur de la nouvelle province d’Ardebil.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe