dimanche, octobre 18, 2020
Accueil Actualités Actualités: Iran Résistance Sommet mondial de la Résistance : L'Iran se lève pour la liberté

Sommet mondial de la Résistance : L’Iran se lève pour la liberté

 

Les Unités de résistance de l’OMPI sont la clé du changement de régime en Iran

Chaque année, la Résistance iranienne tient son grand rassemblement annuel « Iran Libre» à Paris. Des dizaines de milliers d’Iraniens et de sympathisants du principal mouvement d’opposition iranien, l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI), venus du monde entier, assistent à ce grand événement. Des centaines d’hommes politiques, de dignitaires, de militants des droits humains et de parlementaires européens, arabes et américains se joignent également à ce rassemblement annuel et présentent leurs réflexions sur la situation en Iran et la Résistance iranienne.

L’année dernière, le rassemblement a eu lieu à Achraf 3 en Albanie, la cité de l’OMPI et l’épicentre de la Résistance pour la liberté en Iran. Achraf-3 a accueilli des centaines de dignitaires internationaux de 47 nations. Parmi les visiteurs d’Achraf 3 figuraient d’anciens premiers ministres, ministres des Affaires étrangères, parlementaires, diplomates et ambassadeurs européens, arabes et américains.

Le peuple iranien a gravement souffert aux mains du régime théocratique. Au cours des 41 dernières années, le régime a exécuté plus de 120 000 personnes, dont des membres de l’OMPI, des partisans, des militants politiques et des défenseurs des droits humains. Cela inclut le massacre de 30 000 prisonniers politiques durant l’été 1988. En plus de la répression interne, le régime des mollahs a adopté depuis des décennies une politique d’intervention dans la région et d’exportation du terrorisme, et il poursuit un programme d’armes nucléaires.

Grâce aux efforts de la Résistance iranienne, les manœuvres nationaux et internationaux du régime pour réprimer la population iranienne et déstabiliser la région et son programme nucléaire ont été mis à nu.

Pendant des années, la Résistance iranienne a insisté sur la politique de changement de régime par le peuple iranien. Elle a également insisté sur le fait que la seule solution pour libérer le peuple iranien et apporter la paix dans la région est un soulèvement du peuple iranien lui-même pour changer le régime.

Depuis 2012 et conformément à la stratégie des 1000 Achraf, l’OMPI a formé et organisé des Unités de résistance dans tout l’Iran. Ces Unités ont été actives en affichant les photos et des posters de la Résistance dans toutes les villes et en organisant des manifestations. En 2017, 2018 et 2019, elles ont joué un rôle majeur dans la direction des soulèvements.
Un coup d’œil rapide aux déclarations des dirigeants du régime et des médias officiels montre clairement que les Unités de la Résistance de l’OMPI ont été au cœur des évènements pour le changement de régime en Iran.

Même la répression violente contre le soulèvement n’a pas détourné les jeunes de l’OMPI et de ses Unités de résistance.

Au cours des dernières semaines et des derniers mois, la radio et la télévision officielles, les médias et les sites web du régime ont reconnu le rôle clé de l’OMPI dans la direction, l’organisation et l’orientation des protestations et des soulèvements en Iran.

Le 17 mai 2020, le site internet officiel Erja News a exhorté les responsables du régime théocratique à être vigilants quant à l’adhésion croissante de la population aux idéaux et aux slogans de l’OMPI, en particulier parmi les étudiants dans les universités et les intellectuels du pays. Elle a souligné le « réveil des cellules dormantes » de l’OMPI par « milliers » à l’intérieur du pays et a exprimé sa crainte face à l’expansion des activités de l‘OMPI et de ses Unités de résistance.

Le rassemblement annuel est également le reflet d’une autre réalité : le monde est témoin d’une alternative viable et démocratique, capable de renverser la dictature en Iran. Cela a été repris dans presque tous les discours prononcés lors de la manifestation de cinq jours à Achraf 3 en 2019.

Le message le plus significatif de ce rassemblement annuel est que le changement de régime en Iran est imminent parce que l’alternative démocratique est prête et capable de le réaliser. Le plan en dix points de la présidente élue de la Résistance iranienne, Maryam Rajavi, qui a recueilli un large soutien international, appelle aux droits de l’homme, à une république démocratique, à la séparation de la religion et de l’Etat, à l’égalité des sexes, au pluralisme, à des élections libres et équitables, à l’Etat de droit, à la justice, à l’abolition de la peine de mort, à une économie de marché et à un Iran non-nucléaire en coexistence pacifique avec ses voisins.

Les gouvernements et les décideurs politiques occidentaux doivent se rendre compte qu’ils ont besoin d’une rupture totale avec la politique dévastatrice de la complaisance. Ils doivent répondre aux agressions régionales du régime avec fermeté et détermination. Des sanctions plus complètes contre le régime extrémiste doivent être imposées. Les ambassades du régime dans le monde entier doivent être fermées parce qu’elles financent et facilitent le terrorisme et l’espionnage international. Et, enfin et surtout, les droits légitimes du peuple iranien et de son mouvement de résistance organisé à renverser la dictature barbare au pouvoir en Iran doivent enfin être reconnus.

Cette année, étant donné la prévalence de la pandémie du Coronavirus, les communautés iraniennes ont reconnu qu’elles tiendraient leur rassemblement annuel en ligne le 17 juillet. Comme les années précédentes, de nombreuses personnalités éminentes assisteront à la conférence virtuelle pour annoncer leur soutien à un Iran libre.

Notamment, le 17 juin 2020, dans une résolution bipartisane, une majorité de la Chambre des représentants des États-Unis a déclaré sa solidarité avec le désir du peuple iranien d’une république d’Iran démocratique, laïque et non-nucléaire.

Le 20 juin 2020, Maryam Rajavi, présidente élue du CNRI, a déclaré lors d’une conférence en ligne :

La résolution signée par la majorité des membres de la Chambre des représentants des Etats-Unis, qui a reconnu le droit du peuple iranien à l’établissement d’une république démocratique basée sur la séparation de la religion et de l’Etat, fournit un modèle crédible à suivre pour tous les gouvernements et la communauté internationale concernant l’Iran et le peuple iranien.

La résolution censure le terrorisme d’Etat du régime théocratique, et plus particulièrement le complot terroriste contre le rassemblement annuel de la Résistance iranienne de 2018.

L’esprit de cette résolution peut se résumer à soutenir le droit du peuple iranien à changer de régime et à instaurer une république démocratique. Elle déclare que le peuple iranien a rejeté la dictature monarchique et, de plus, n’accepte pas la tyrannie religieuse et s’y oppose. Il fait également référence et indique le Plan en dix points de la Résistance iranienne, qui reflète l’image d’un Iran libre :

1. Non au velayat-e faqih ; oui, à la souveraineté du peuple dans une république pluraliste basée sur le suffrage universel ;

2. Liberté d’expression, liberté des partis et des assemblées politiques, liberté de la presse et de l’accès à Internet ; dissolution et démantèlement des pasdaran, de la force terroriste Qods, des agents en civil, de l’impopulaire Bassij, du Vevak, du Conseil de la révolution culturelle, et de toutes les patrouilles et institutions répressives dans les villes, les villages, les écoles, les universités, les bureaux et les usines ;

3. Engagement en faveur des libertés et des droits individuels et sociaux conformément à la Déclaration universelle des droits de l’homme ; dissolution de tous les organismes chargés de la censure et de l’inquisition ; recherche de la justice pour les prisonniers politiques massacrés, interdiction de la torture et abolition de la peine de mort ;

4. Séparation de la religion et de l’État, et liberté de religion et de croyance.

5. L’égalité complète des sexes en matière de droits politiques, sociaux, culturels et économiques, et la participation égale des femmes à la direction politique ; l’abolition de toute forme de discrimination ; le droit de choisir ses vêtements, ainsi que le droit au mariage, au divorce, à l’éducation et à l’emploi ; l’interdiction de toute forme d’exploitation des femmes sous quelque prétexte que ce soit ;

6. Un système judiciaire et juridique indépendant, conforme aux normes internationales, fondé sur la présomption d’innocence, le droit à la défense, le droit d’appel et le droit d’être jugé par un tribunal public ; la pleine indépendance des juges ; l’abolition de la charia des mollahs et la dissolution des tribunaux révolutionnaires ;

7. Autonomie et suppression de la double injustice à l’égard des nationalités et ethnies iraniennes, conformément au plan du CNRI pour l’autonomie du Kurdistan iranien.

8. Justice et égalité des chances en matière d’emploi et d’entreprise pour tous les Iraniens dans une économie de marché libre ; rétablissement des droits des cols bleus, des agriculteurs, des infirmières, des cols blancs, des enseignants et des retraités.

9. Protection et restauration de l’environnement qui a été détruit sous le régime des mollahs.

10. Un Iran non-nucléaire et dépourvu d’armes de destruction massive ; la paix, la coexistence et la coopération internationale et régionale.
Alors que nous marquons la 40ème année de lutte contre la tyrannie religieuse, la Résistance iranienne renouvelle son engagement envers le peuple iranien et envers les  120 000 martyrs de la liberté.

Depuis le début, nous avons déclaré que notre objectif n’est pas de prendre le pouvoir à tout prix. Au contraire, notre objectif est de réaliser les aspirations du peuple iranien pour l’établissement de la liberté, de la justice et de la démocratie à tout prix.
Free Iran Global Summit: Iran Rising Up for Freedom

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe