mardi, novembre 30, 2021
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUE-Iran : De l'avenir du dialogue constructif

UE-Iran : De l’avenir du dialogue constructif

ImagePar Manouchehr Hezarkhani
Président de la commission des affaires culturelles du CNRI

En Europe, le résultat des élections présidentielles iranienne a causé une surprise générale, tellement la victoire du « Godfather » face au « Balayeur » paraissait naturelle, prévisible (surtout après le soutien des « réformateurs ») et … souhaitable ! Or au deuxième tour, le « Godfather » s’est trouvé « délocalisé ». De tels phénomènes, qui n’ont rien à voir avec les effets de la globalisation, se produisent de temps en temps dans les théocraties. Les amateurs de « dialogue constructif » avec les représentants du royaume des cieux auraient tort de ne pas s’en méfier.

Les élections iraniennes ont néanmoins permis d’éclairer un certains nombres de points :
•    La rupture entre les tenants du pouvoir et les citoyens opprimés et bafoués est quasi totale. Jamais le boycott des élections par l’opposition – ni d’ailleurs les fraudes électorales par le régime – n’ont atteint une telle ampleur. Le taux de participation que le régime place aux environs de 50% est estimé à moins de 10% par la Résistance.
•    Les ambitions personnelles et les rivalités de bandes entre différentes factions au pouvoir ont sérieusement entamé le monolithisme apparent et la solidarité de façade de l’appareil d’Etat. De nouvelles lignes de fracture se dessinent d’ores et déjà à l’intérieur de la bande dirigeante. Elles sont appelées à s’approfondir sous la pression des exigences de la communauté internationale – notamment dans le domaine nucléaire.
•    Enfin, le piège à éviter : prendre le « Balayeur » pour le justicier mythique, le bras vengeur des déshérités malmenés par la mafia au pouvoir. L’ « élection » du balayeur n’a qu’une seule signification : désormais on est face à face avec le guide suprême du régime, sans aucun intermédiaire ni écran de fumée. C’est clair et net. Les amateurs de « dialogue constructif », ne peuvent ni se tromper ni surtout tromper leur opinion publique.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe