mercredi, septembre 22, 2021
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUne conférence de presse révèle la nature partiale d'un rapport de HRW

Une conférence de presse révèle la nature partiale d’un rapport de HRW

ImageLors d’une conférence de presse à Paris, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a dévoilé un document exposant les motivations politiques du récent rapport de l’organisation new-yorkaise Human Rights Watch contre le principal groupe d’opposition iranien, les Moudjahidines du peuple (OMPI).

Mohammad Mohadessine a révélé le contenu d’un email envoyé par Gary Sick, président du conseil consultatif pour le Moyen-Orient de HRW et partisan de longue date d’un rapprochement avec le régime des mollahs, à un groupe de personnes du même point de vue le jour de la publication du rapport de HRW. Le message indiquait clairement que le document était publié juste à temps pour contrecarrer les tentatives des partisans de l’OMPI au Congrès américain dans le but de changer la politique américaine vis-à-vis du groupe.

L’email de Sick notait que le projet de loi sur la liberté en Iran, présenté par la représentante  républicaine de Floride Ileana Ros-Lehtinen et le sénateur républicain de Pennsylvanie  Rick Santorum veut apporter un soutien aux opposants de l’actuel régime iranien. Cependant l’email soulignait que le nouveau rapport de HRW empêcherait l’OMPI d’être considéré comme destinataire éventuel de cette aide. L’email de Sick révèle clairement des motivations politiques du rapport de HRW qui n’a rien à voir avec les droits de l’homme.  

Le rapport de HRW, qui vise les victimes plutôt que les auteurs des violations des droits de l’homme en Iran, a indigné les orateurs, parmi lesquels se trouvaient Mgr Jacques Gaillot; Pierre Bercis, président des Nouveaux Droits de l’Homme; Jean-Jacques Kirkyacharian,  représentant du MRAP aux Nations Unies; Me Delphine Moukarzel ; Me Gilles Paruelle, ancien bâtonnier du Barreau du Val d’Oise; et Mohammad-Reza Rohani, président de la Commission des  Minorités du CNRI.

Me Moukarzel et Me Paruelle ont témoigné sur le fait que le rapport de HRW entrait en contradiction totale avec ce qu’ils avaient pu constater à la base Achraf l’an dernier lors de leur visite.

Un document vidéo sur des pendaisons publiques dans l’ouest de l’Iran, sorti clandestinement d’Iran, a été diffusé durant la conférence de presse, laissant la salle dans un état de choc.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe