mercredi, décembre 8, 2021
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceVous êtes une voix qui compte dans le monde (Michele Alliot -...

Vous êtes une voix qui compte dans le monde (Michele Alliot – Marie)

Michele Alliot Marie, est intervenue lors du Sommet mondial en ligne pour un Iran Libre qui s’est tenue le 17 juillet dernier. Ce sommet reliait des rassemblements simultanés dans les principales villes d’Europe, des États-Unis et d’Australie, avec plus de 30 000 points de connexion pour les participants. Il s’agit du plus grand rassemblement en ligne de ce type en faveur d’un Iran libre. Mme Alliot Marie ancienne ministre française des Affaires étrangères, de la défense, de la justice et de l’intérieur intervenait ainsi que Maryam Radjavi et de nombreuses personnalités internationales.

Voici l’intervention de Michèle Alliot-Marie: 

C’est pour moi un grand plaisir de vous retrouver et je voudrais remercier Maryam Radjavi de son expression aujourd’hui, même si les circonstances sont un peu particulières et s’il y a une grande distance. Je veux lui dire publiquement, à la fois mon admiration et ma grande confiance. Nous nous connaissons chère Maryam Radjavi, depuis bientôt dix ans. Et depuis toute cette période, je vous vois continuer avec courage, avec détermination, quelque soient les menaces, quelques soient les risques, votre combat pour la liberté, votre combat pour la démocratie, votre combat pour la laïcité, votre combat pour les droits des femmes, et des hommes aussi bien entendu. Et tout ceci mérite notre admiration. Vous êtes une voix qui compte dans le monde et c’est important.

Qu’il me soit permis aussi de saluer celles et ceux qui sont autour de vous. C’est vrai qu’il n’y a pas cette formidable ambiance d’un certain nombre de vos meetings, mais ils sont là. C’était un véritable défi de nous réunir tous aujourd’hui ; vous l’avez fait et je pense que c’est une grande réussite.

Et puis je voudrais également saluer mes nombreux confrères ou ex-collègues, qu’ils soient membres de parlement, des gouvernements, et personnalités qui sont réunis dans cette conférence internationale et cette conférence dématérialisée.

Nous venons tous d’horizons très différents, nous sommes des pays très différents, et nous sommes parfois d’opinions politiques très différentes, et pourtant nous sommes là ensemble. Nous sommes là ensemble parce que nous avons des choses en commun : notre volonté de défendre les valeurs humaines, de défendre les valeurs de la démocratie, de défendre les valeurs de la liberté, de défendre les valeurs de la recherche de la paix. C’est ce que nous voulons pour l’Iran. Nous voulons que les Iraniennes et les Iraniens puissent, comme nous dans nos différents pays, bénéficier de cette liberté de penser, de cette liberté d’exercer sa religion ou de ne pas avoir de religion, d’exercer – lorsqu’elle est une femme – tous les postes qui peuvent lui permettre de montrer ses capacités et de servir son pays.

Oui nous sommes là pour dire que nous aimons l’Iran, cette grande et belle nation qui a une histoire millénaire, qui a beaucoup à apporter au monde entier, et dont nous regrettons aujourd’hui qu’elle ne puisse pas bénéficier, que chacun de ses habitants ne puisse pas bénéficier de ce que nous avons, nous, c’est-à-dire la liberté, c’est-à-dire la démocratie, c’est-à-dire la possibilité de nous exprimer librement.

Et puis nous voulons dire aussi notre préoccupation ; parce que nous vivons dans un monde extrêmement dangereux et qu’au lieu d’être un facteur qui contribue à la recherche de la paix, l’Iran à travers sa recherche nucléaire, à travers un certain nombre d’actes dans différents pays – je pense au Yémen dont l’ancien ministre des Affaires étrangères était là tout-à-l ’heure – l’Iran ne joue pas ce rôle.

Et je dois dire quand aujourd’hui nous voyons que la justice belge met en cause un diplomate iranien pour des faits qui peuvent relever du terrorisme, c’est une véritable préoccupation pour l’ensemble de nous, et c’est aussi pourquoi il est temps effectivement de dire notre condamnation de ce qui se passe, et d’appeler au réveil de tous les Iraniens et de toutes les Iraniennes pour retrouver ces valeurs qui font la richesse de l’Humanité et qui font la grandeur d’un pays.

Alors ce n’est pas à nous effectivement qui venons de différents pays, de dire nous allons choisir le gouvernement. Non, c’est à vous, c’est aux Iraniens de le faire. Mais nous, nous disons simplement voilà ce que nous vivons, voilà ce que nous regrettons, parce que nous aimerions que l’Iran, en rejoignant les valeurs que nous partageons tous à travers nos diversités, eh bien que l’Iran puisse jouer totalement son rôle.

En tant que femme, je veux voir les femmes iraniennes poursuivre leurs ambitions de citoyennes

C’est pour ça que nous sommes là tous ensemble. Mais moi je suis là aussi pour une autre chose. Ma volonté personnelle c’est une volonté en tant que femme, de voir aussi les femmes iraniennes pouvoir mettre au service de leurs ambitions pour leur pays, de leurs ambitions pour leurs concitoyens, leurs grandes capacités, leur intelligence, leur volonté d’agir. J’ai la chance de vivre dans un pays, la France, où effectivement les femmes ont la possibilité d’accéder à tous les postes et à toutes les responsabilités. Et c’est vrai que ça a été une très grande chance pour moi que d’occuper les très hautes fonctions qui m’ont été confiées.

Je pense que c’est important effectivement que tous les postes soient ouverts aux femmes, parce qu’elles ont aussi peut-être parfois un regard, une façon de faire, une méthode d’agir qui est un peu différente et qui s’inscrit dans cette volonté du respect de l’autre, qui s’inscrit dans cette volonté de vouloir soutenir les plus fragiles dans notre société, qu’il s’agisse des enfants ou qu’il s’agisse des personnes âgées ; de vouloir aussi que la paix puisse s’installer et la sécurité, parce que ce sont toujours les personnes les plus fragiles dans la société qui finalement pâtissent de tout cela.

Eh bien oui, je pense qu’il est important que toutes les jeunes Iraniennes, puissent suivre l’exemple de Maryam Radjavi et puissent effectivement elles aussi, combattre pour leur liberté, combattre pour les libertés, pour le respect des femmes, pour le respect des droits de l’Homme, pour la démocratie. C’est quelque chose d’important. Maryam Radjavi vous êtes un exemple pour elles et je pense que c’est important aussi que nous leurs disions qu’elles ont raison effectivement de suivre l’exemple de votre combat.

Ce n’est pas à nous de dire qui doit être choisi, mais pourtant c’est à nous de dire toute l’admiration que nous avons pour vous. Alors ce que je voudrais, en terminant, c’est de dire que je souhaite à tous les Iraniens, mais particulièrement peut-être aux femmes iraniennes, de pouvoir réaliser leurs ambitions, leurs ambitions au service de leur pays, leurs ambitions au service de leurs concitoyens, leurs ambitions au service de la paix.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe