Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Des députés allemands visitent l'OMPI en Albanie et rencontrent les politiques du pays

 Des députés allemands visitent l'OMPI en Albanie et rencontrent les politiques du pays

Une délégation de six députés allemands et des militants de la société civile, conduite par Rita Süssmuth, ancienne présidente de la Bundestag, s'est rendue à Tirana, du 21 au 23 octobre, pour rencontrer les membres de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI). Au cours de ce voyage en Albanie, la délégation allemande a également rencontré des responsables gouvernementaux et des personnalités politiques éminentes du pays et a participé à une conférence conjointe avec les parlementaires et les ONG albanais.

Les représentants du Parlement fédéral Martin Patzelt, membre de la commission des droits humains du parti chrétien-démocrate, Thomas Nord, membre de la Commission européenne de la Gauche et vice-président de ce parti au Parlement, Otto Bernhardt ancien vice-premier ministre et membre du conseil de direction de la Fondation Conrad Adenauer, Mme Hille Gosejacob-Rolf, directrice du Comité allemand de solidarité avec un Iran libre, DSFI, et Christian Zimmermann, éditeur du bulletin des droits humains Spotlight Menschenrechte, étaient également membres de cette délégation.

Le 21 octobre, la délégation a visité pendant 5 heures le camp d'Ashraf, lieu de résidence des membres de l'OMPI, et a rencontré un grand nombre de résistants iraniens. Ces derniers ont expliqué à la délégation les conditions du succès du transfert des résistants iraniens en Albanie et de leurs efforts pour construire le nouveau site où ils sont installés. Ces derniers ont souligné que les coûts du transfert et des besoins de la vie quotidienne ainsi que leurs soins médicaux en Albanie ont été pris en charge par l'OMPI elle-même.

Rita Süssmuth a été surprise par la vitalité et l’enthousiasme des habitants d’Achraf-3, ainsi que par le nombre de constructions réalisées sur une période de seulement un an. « Votre vitalité indique une culture et un nouveau mode de vie, qui ne sont pas bien connus par les autres. Je vous admire constamment parce que vous recommencez toujours à zéro et que vous persévérez jusqu’à la victoire, » a-t-elle déclaré.

Après avoir visité l'atelier de menuiserie, la délégation s’est rendus dans les salles de sport, notamment de futsal, de volley-ball et de basket-ball, et s’est entretenu avec les militants, en particulier les jeunes membres de l’OMPI. Ils ont également rendu visite à des jeunes actifs dans le domaine de la musique, des arts, des vidéoclips, des comédies, des documents historiques, ainsi qu'au centre médical. Des médecins, des dentistes et des dizaines de membres du personnel médical de l’OMPI répondent à une partie des besoins médicaux des habitants.

La délégation s'est ensuite jointe à un rassemblement des membres de l'OMPI qui leur ont exprimé leur reconnaissance pour les efforts déployés du Groupe d'amitié allemand durant le projet humanitaire de transfert des résistants iraniens d'Irak vers les pays européens, dont l'Albanie.

Otto Bernhard a déclaré : « vous avez parcouru un long chemin, mais que le chemin qui reste à parcourir pour atteindre votre objectif de libérer l'Iran est bien plus court. Nous atteindrons cet objectif ensemble. »

« Le pouvoir de vos yeux et votre vitalité me motivent et reflète votre conviction dans les objectifs que vous poursuivez. Vous êtes encore plus enthousiastes que lorsque vous étiez à Ashraf et à Liberty. Continuez à vous battre », a pour sa part déclaré Rita Süssmuth.

Le député Thomas Nord a affirmé de son côté : « Une de mes questions a toujours été de savoir comment des gens peuvent continuer à lutter pendant des décennies pour la liberté et la démocratie en restant toujours aussi motivés. J'ai eu les réponses à mes questions aujourd'hui à Ashraf-3. Chacun d'entre vous aurait pu avoir une bonne vie dans un coin du monde tout en s'opposant au régime, mais vous avez choisi une autre voie. Vous combattez collectivement et c’est ce qui est important. Je vous souhaite la victoire sur cette voie. »

Christian Zimmermann a quant à lui estimé : « On discute en Allemagne et en Europe pour savoir qui est l'alternative contre les mollahs. Je dis : celui qui veut connaître l'alternative doit venir à Achraf 3. »

Mme Hille Gosejacob-Rolf a fait don de plusieurs dessus de table arborant le drapeau iranien aux femmes membres de l’OMPI et a salué leur rôle de pionnière dans le combat pour l’émancipation des iraniennes du joug de la misogynie des mollahs en Iran.

Ensuite, Rita Süssmuth et d'autres membres de la délégation ont présenté au représentant de l’OMPI un grand tableau du Reichstag, siège du parlement de la République fédérale d'Allemagne.

La délégation allemande a également rencontré la vice-première ministre Senida Mesi, le ministre Pandeli Majko, le président du Parlement Gramoz Ruçi, l'ancien premier ministre et leader historique albanais Sali Berisha, le chef de l'opposition et du parti démocrate et républicain, Lulzim Basha. Les politiques allemands ont également rencontré les responsables de deux grandes factions socialistes et démocrates au parlement albanais. Les politiciens albanais ont exprimé leur satisfaction pour le succès du transfert des réfugiés iraniens en Albanie et l'existence d'un consensus complet entre tous ses groupes parlementaires pour l'acceptation de l’OMPI.

Ils ont déclaré leur préoccupation de l'expansion des activités des services secrets iranien en Albanie et par l’activisme des agents du régime en Albanie.

Lundi soir, la délégation allemande a tenu conjointement une conférence intitulée « Solidarité avec la Résistance iranienne / non à l'intégrisme islamique et le soutien du régime iranien au terrorisme en Europe et dans les Balkans ». La conférence à l'hôtel international Tirana accueillait un grand nombre de militants politiques et des droits humains ainsi que des Albanais solidaires avec la Résistance iranienne. La conférence a été largement couverte par la presse albanaise.

Mentionnant la visite de la délégation allemande à Achraf-3, Rita Süssmuth a déclaré : « Nous avons été surpris par les progrès réalisés par l’OMPI, et cela ne serait pas possible sans la coopération constructive du gouvernement et de la société civile en Albanie. Ils (l’OMPI) ont compté sur leur autonomie financière et ont financé eux-mêmes toutes leurs dépenses et coûts de construction. Ce sont des démocrates, des volontaires, vivants et actifs, profondément engagés contre la dictature et pour dans la cause de la liberté. »

Martin Patzelt a déclaré : « la situation en Iran est en pleine évolution et nous constatons que la politique occidentale envers le régime est en train de changer. Les crises internes et internationales du régime iranien, ainsi que ses politiques destructrices au Moyen Orient et son soutien au terrorisme, ont rendu difficile pour l'Europe de continuer à le soutenir. Une crise grave dans les relations entre l'Europe et le régime iranien concerne les actes terroristes du régime en Europe.

Otto Bernhard a appelé à l'expulsion des agents officiels et informels des services de renseignement du régime et a déclaré que la police allemande avait arrêté un diplomate-terroriste iranien. Ce dernier a récemment été remis à la Belgique pour comparaître devant un tribunal. Et nous pensons qu'il est important pour l'Albanie d'empêcher les agents des services de renseignement iraniens d'entrer en Albanie. Parce que nous avons été informés que le ministère iranien du Renseignement est également très actif en l'Albanie contre la Résistance iranienne. Nous avons nous-mêmes également été la cible de la propagande du régime. Mais, étant donné la longue histoire de notre coopération avec la Résistance iranienne, nous comprenons le but de la propagande du régime. Un régime submergé par la crise, et dont l'avenir est fortement remis en question, cherche à discréditer et à attaquer son opposition, qui est la principale alternative du régime. Mme Radjavi est une défenseuse acharnée de la démocratie. Son plan en dix points pour l'avenir de l'Iran est parfaitement conforme à nos valeurs. »

Thomas Nord a rendu hommage à l’OMPI dans son combat pour la liberté, la démocratie et les droits humains et a appelé à mettre fin à la dictature religieuse en Iran.

 

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés