Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Vidéos - L'OMPI intensifie ses activités en Iran

L'OMPI intensifie ses activités pendant les manifestations en Iran

Alors que les mouvements sociaux et les manifestations contre la dictature et la crise économique se poursuivent en Iran, les unités de résistance de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI / MEK) ont intensifié leurs activités. Lundi une effigie du Guide suprême des mollahs a été brulée à l'entrée d'une base des gardiens de la révolution (Pasdaran) à Kermanshah, où se trouvent plusieurs unités de la machine de répression du régime.

Lundi également, les courageux militants de la Résistance à Qaemshahr ont mis le feu à des affiches du régime islamiste portant le portrait d’Ali Khamenei, et à Karaj ils ont hissé le drapeau de « l'Armée de libération nationale » et scandé « Mort à Khamenei, vive Maryam Radjavi [présidente de la Résistance iranienne » alors qu’à Gachsaran ils taguaient des inscriptions « mort à Khamenei » sur les murs et dans des lieux publics.

À Téhéran et à Chiraz, les membres d'une unité de la résistance ont mis des affiches portant les portraits des martyrs de l’OMPI / MEK assassinés par le régime, tandis que les militants à Machhad, Ispahan et Amol ont installé des affiches appelant les étudiants à transformer les écoles en foyers de protestation anti-régime.

Bien sûr, il n'y a pas que les membres de l'unité de l’OMPI / MEK qui organisent la résistance contre le régime. La population excédée par la tyrannie des mollahs a organisé de nombreuses manifestations et grèves au cours de la semaine dernière. Examinons-en quelques-unes.

Samedi

Chabahar : Des étudiants de l'Université navale ont protesté contre l'incompétence des responsables de l'école militaire et l’incurie des autorités.

Vendredi

Dans tout le pays : Les camionneurs ont poursuivi leur grève pour la troisième journée consécutive dans 35 villes de 18 provinces iraniennes, dont Ispahan, Najafabad, Sabzevar, Machhad, Ardabil, Qazvin, Mobarakeh, Yazd, Zarrin Shahr, Rumeshgan, Kermanshah, Shahr-e Kord, Sirjan et Sabzevar. Ils exigent de meilleures conditions de travail, un salaire équitable et la libération de leurs collègues emprisonnés lors des précédentes grèves. Leur grève se poursuit malgré les pressions exercées par les autorités, qui incluent des menaces d'arrestation, de licenciement et même d'exécution.

Téhéran : Des étudiants de la Faculté des sciences médicales de l'Université libre ont organisé deux rassemblements - l'un à l'extérieur du bâtiment principal de l'école et l'autre à l'extérieur du Parlement - pour dénoncer leurs conditions injustes actuelles.

Behbahan : Les jeunes ont protesté lors de la prière du vendredi pour ne pas avoir été embauchés à la raffinerie locale en faveur des non-locaux qui travailleraient pour moins cher.

Jeudi

Varzaneh, Shatur et Ziar : Les agriculteurs se sont rassemblés pour protester contre la rareté de l'eau et le manque d'accès aux ressources hydrique. Le régime a détourné l'eau des fermes et de la population d'Ispahan vers des usines gérées par les gardiens de la révolution. Cela a exacerbé l'impact de la sécheresse record à laquelle l'Iran est confronté et a été l'étincelle de nombreuses autres protestations des agriculteurs et des Iraniens en général au cours des derniers mois.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés