Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

La deuxième journée du rassemblement pour un Iran Libre au Sommet de Varsovie

La deuxième journée du rassemblement pour un Iran Libre au Sommet de Varsovie

Un groupe important d’Iraniens, partisans du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a organisé jeudi, et pour la deuxième journée consécutive, un rassemblement en marge du Sommet de Varsovie sur le Moyen-Orient. Ils ont appelé à un soutien au changement démocratique en Iran sous la direction de Maryam Radavi, présidente du CNRI.

Dans la capitale polonaise, alors que les délégations gouvernementales assistaient au sommet de Varsovie ouvert mercredi, les manifestants scandaient : « Non à la complaisance ; oui au changement de régime. » Ils ont exprimé leur solidarité aux manifestations anti-régime qui se déroulent partout en Iran.

Ils ont apporté leur soutien à Maryam Radjavi, leader de l'opposition iranienne et son plan en 10 points pour une république libre basée sur la séparation de la religion et de l'État, sur l'égalité des genres et sur un Iran non nucléaire.

Mercredi, des dignitaires américains et polonais avaient déjà assisté à une manifestation similaire organisée par des partisans du CNRI.

Maryam Radjavi, s'adressant au rassemblement dans un message vidéo a déclaré :

« Nous disons aux gouvernements de l’Union européenne qui ont mis en place un système de paiement avec le régime iranien :

- Pourquoi durant toutes ces années vous n’avez pas mis en place de système pour sauver les prisonniers politiques des tortures sauvages des bourreaux de Khamenei ?

- Pourquoi vous n’avez pas mis en place un système afin de juger les dirigeants du régime pour le massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988 ?

- Pourquoi vous n’avez pas mis en place un système pour empêcher la répression et les arrestations des travailleurs, des étudiants et des jeunes en Iran pour avoir participé à des protestations légitimes ?

Durant l’année qui s’est écoulée des milliers de personnes ont été arrêtées pour avoir manifesté contre le régime. Le régime en a « suicidé » certains en prison et torturé beaucoup.

Malgré tout, le peuple iranien ne lâche rien. Les révoltes, les manifestations et les activités des unités de résistance vont continuer jusqu’à ce que le millier d’Achraf, le millier de foyers de révolte, avec l’armée de libération, en s’appuyant sur le soulèvement du peuple iranien, finiront par remporter la victoire et instaurer la liberté.

C’est sur cette base que j’annonce les demandes du peuple iranien et de sa résistance:

1- L’inscription de l’ensemble du corps des pasdaran et du ministère du Renseignement des mollahs sur les listes terroristes du département d’Etat américain et de l’Union européenne.

2- L’expulsion des agents de renseignement des mollahs et de la force terroriste Qods des Etats-Unis et d’Europe.

3- Le renvoi du dossier des violations des droits humains en Iran devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

4- Le renvoi du dossier du massacre des prisonniers politiques de 1988 devant la cour pénale internationale.

5 L’expulsion du régime illégitime des mollahs de l’ONU et la reconnaissance de la représentativité de la juste Résistance du peuple iranien.

6- L’éviction de la dictature religieuse iranienne et de ses forces de Syrie, d’Irak, du Yémen, du Liban et d’Afghanistan.

7- Contraindre le gouvernement irakien à indemniser l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran et l’Armée de libération nationale iranienne pour leurs biens, équipements, armes et bases.

8- Reconnaitre au peuple iranien le droit de résister pour renverser la dictature religieuse. Le droit du peuple iranien d’instaurer la liberté et l’égalité et le droit du peuple iranien d’instaurer la souveraineté populaire. »

Le sénateur Ryszard Majer, éminent membre du Sénat polonais et vice-président de la Commission des affaires étrangères du parti PIS, s'est adressé au rassemblement pour un Iran libre à Varsovie et a déclaré : Je suis ici pour soutenir l'opposition démocratique en Iran. J'ai déjà participé à quelques réunions de l'opposition iranienne à Paris et, comme l'a dit le maire Rudy Giuliani, le régime a préparé un attentat terroriste contre les rassemblements du CNRI. La Pologne a dû lutter pour sa liberté et le peuple iranien fait de même. C’est pourquoi nous soutenons l’opposition démocratique iranienne contre un régime qui réprime son peuple.

Nous soutenons le plan en 10 points de Mme Maryam Radjavi, l'égalité des droits pour les femmes, les droits des minorités, la liberté de religion et la liberté de choix. Je suis convaincu que cette lutte pour la démocratie et l'abolition du régime qui ne respecte pas les droits de l'homme sera couronnée de succès.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés