Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran : Des personnalités américaines proposent de nommer 2019 "L’année des habitants d’Achraf"

Déclaration des dignitaires américains au rassemblement du 13 juillet 2019 à Achraf III, Albanie

Des dignitaires américains demandent que l’année 2019 soit déclarée « L’année des habitants d’Achraf ». Une déclaration dans ce sens a été remise à Maryam Radjavi samedi par la délégation américaine participant au rassemblement du 13 juillet à Achraf III en Albanie. Voici la traduction du texte de la déclaration signée par une trentaine de personnalités éminentes américaines :

En tant que membres de la délégation américaine, nous appelons nos amis et collègues du monde entier à reconnaître 2019 comme « l'année des résidents d'Achraf ».

De 2009 à 2016, les membres de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI) résidant dans les camps Achraf et Liberty en Iraq ont subi trois attaques au sol, cinq attaques à la roquette, la privation de moyens basique de subsistance (tels que nourriture, eau et assainissement adéquat) et le refus d'un accès raisonnable aux soins médicaux. Cent soixante-huit membres ont perdu la vie et 1 487 ont été blessés. Pour tout ce qu'ils ont enduré et pour leur engagement indéfectible envers la cause de la liberté, de la justice et d'un Iran démocratique, ils ont non seulement mérité notre admiration, mais ils ont aussi mérité leur place dans l'histoire de l'Iran et du monde.

Résidant maintenant en banlieue de Tirana, en Albanie, dans leur nouvelle cité, Achraf III, les résidents accueilleront le 13 juillet 2019 un grand nombre de leurs partisans et défenseurs venus du monde entier. La délégation américaine qui participera à l'événement porteront avec eux notre message de respect.

Nous avons travaillé au fil des ans pour leur réinstallation en toute sécurité et pour rétablir la promesse non tenue de « statut de personne protégée » accordée en 2004 par le gouvernement des États-Unis à chaque résident qui vivait alors au camp Achraf.

Mais les habitants ont persévéré malgré les souffrances et l'épouvante que leur ont infligés les gouvernements iranien et irakien. Ils ont prouvé leur détermination farouche à surmonter et à prouver au monde ce que des personnes dévouées aux principes démocratiques peuvent accomplir.

Ces principes démocratiques donnent la priorité au retour de l'Iran à ses propriétaires légitimes, ses citoyens. Les instruments du pouvoir gouvernemental ont été saisis par des extrémistes religieux qui ont subjugué le peuple iranien et d'autres peuples de la région. Ces théocratiques extrémistes sont devenus le premier Etat parrain du terrorisme dans le monde.

L’OMPI et la coalition du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) se sont engagées, par des moyens politiques pacifiques, à construire une alternative viable et démocratique au régime actuel en Iran. Le fondement de cet engagement est le Plan en dix points élaboré par la présidente élue du CNRI, Mme Maryam Radjavi.

Personne n'a travaillé plus diligemment que Mme Radjavi pour faire sortir les résidents d'Irak en sécurité. Mme Radjavi a mené la campagne mondiale pour leur réinstallation.

Les résidents de ces camps ont également fait preuve d'un engagement héroïque les uns envers les autres. Endurant le risque de mort, lors d'attaques à la roquette et sous le feu des fusils, ils ont toujours aidé à mettre leurs blessés à l'abri. C'est précisément ce qu'ils essaient maintenant de faire pour tous les citoyens iraniens. Ils savent que leurs compatriotes sont emprisonnés, torturés et exécutés par un régime cruel. L’OMPI et le CNRI sont déterminés à créer un environnement en Iran qui permet la mise en place d’un gouvernement voué à l'amélioration de la vie de son peuple, et non à son exploitation.

Le gouvernement fondamentaliste de Téhéran craint l’OMPI et le CNRI plus que toute autre organisation dans le monde. Les jours du régime sont comptés, et chaque jour ce nombre de jours décroît.

Le CNRI n'est pas voué à l'accession au pouvoir en Iran ; il est voué à l'instauration de la démocratie en Iran pour tous les Iraniens, conformément aux quatre libertés énoncées par le président américain Franklin D. Roosevelt : liberté d'expression, liberté de culte, vivre à l'abri des privations et vivre à l’abri de la peur.

Malgré les efforts des mollahs pour discréditer l’OMPI et le CNRI, la vérité sur le régime émerge dans le monde entier. Cela n'est nulle part plus évident que dans le cas de l’OMPI, qui a été retiré de la liste de l'Organisation terroriste étrangère des États-Unis, parce qu’inscrite à tort sur la liste des Organisations terroristes étrangères, et remplacée par les Gardiens de la révolution (pasdaran).

Achraf III est la preuve de ce qui peut être créé en Iran. A l'Achraf d'origine, les habitants ont construit une ville à partir du désert irakien. Aujourd'hui, à Achraf III, les habitants ont construit une ville moderne dans les collines albanaises. Cette qualité de vie sera accessible à tous les citoyens iraniens, une fois que les extrémistes théocratiques de Téhéran auront été expulsés du pouvoir.

Le mois dernier, à Washington D.C., plusieurs milliers de partisans du CNRI et de l’OMPI se sont réunis pour demander un changement de régime. Cette même croissance du soutien est observée partout aux États-Unis, au Canada, en Europe et surtout en Iran. L'histoire est du côté de l’OMPI et du CNRI. Lorsque cette histoire sera écrite, un chapitre spécial sera consacré à ce qui a été enduré et accompli par les habitants de l’OMPI qui étaient en Irak et qui sont maintenant en Albanie.

Encore une fois, nous appelons nos collègues du monde entier à reconnaître 2019 comme « l'Année des Habitants d'Achraf ».

L’ambassadeur J. Kenneth Blackwell – Ancien représentant des États-Unis, Commission des droits humains des Nations Unies

L’honorable Lincoln P. Bloomfield, Jr. Envoyé spécial et Secrétaire d’État adjoint

Le Colonel (à la retraite.) Thomas V. Cantwell, Ancien Commandant militaire américain pour le Camp Achraf

Le Général (à la retraite) George Casey - Ancien chef d'état-major de l'armée américaine et Commandant des forces multinationales - Irak

L’honorable Linda Chavez – Ancienne assistante du president aux relations publiques ; Présidente du Centre pour l’égalité des chances

L’honorable Newt Gingrich – Ancien Président de la Chambre des Représentants américain

L’honorable Marc Ginsberg – Ancien Ambassadeur des États-Unis au Maroc

L’honorable Rudy Giuliani – Ancien Maire de New York, Candidat à la présidence

L’honorable Porter Goss – Ancien Directeur de la CIA, Ancien président de la Commission de Renseignement de la Chambre des représentants

Le General James L. Jones – Ancien Commandant de l’OTAN, Conseiller du président à la sécurité national

L’honorable Robert Joseph – Ancien sous-secrétaire d’Etats au contrôle des armes et à la sécurité internationale

L’honorable Michael B. Mukasey – Ancien Procureur général des États-Unis

Le Brigadier Général David Phillips – Ancien Commandant d’Achraf et ancien Commandant de brigade de police militaire en 1989

L’honorable Mitchell B. Reiss – Ancien Ambassadeur, Envoyé spécial pour le processus de paix de l’Ireland du Nord

L’honorable Bill Richardson – Ancien Gouverneur du Nouveau-Mexique, Ambassadeur aux Nations Unies, Candidat à la présidence

L’honorable Tom Ridge – Ancien Gouverneur de la Pennsylvanie, Secrétaire à la Sécurité intérieure

L’honorable John Sano - Ancien Directeur adjoint de la CIA

Le Professeur Ivan Sascha Sheehan, Ph.D. - Directeur exécutif de l’école des affaires publiques et internationales, Université de Baltimore

Le Colonel John Cirafici – Ancien attaché à la défense

Le Général James Conway – Ancien Commandant du Corps des Marines des États-Unis

Le Lieutenant Général David Deptula – Ancien adjoint pour le Renseignement, la surveillance et la reconnaissance de l’Armée de l’air américaine

L’honorable Patrick Kennedy – Ancien représentant du Rhode Island

L’honorable Joseph I. Lieberman – Ancien Sénateur du Connecticut

Le Colonel (à la retraite), de l’armée américaine Wesley M. Martin – Ancien officier supérieur à la lutte antiterroriste, Forces de la coalition - Irak

L’honorable Eugene R. Sullivan – Juge fédéral à la retraite

L’honorable Raymond Tanter – Ancien représentant personnel du Secrétaire à la Défense pour les négociations sur le contrôle des armes

Le Professeur Alan Dershowitz - Professeur de droit, Harvard Law School

Le Lieutenant-Colonel (Ret.) Leo McCloskey – Ancien Commandant militaire des États-Unis pour le Camp Achraf

L’honorable Robert Torricelli – Ancien Sénateur du New Jersey

L’honorable Louis J. Freeh – Ancien Directeur du FBI

L’honorable R. Bruce McColm - Président, L’honorable Frances Townsend – Ancien Président de l’Institut des stratégies démocratiques, Conseiller à la sécurité intérieure du président

Le Colonel (à la retraite) Gary Morsch – L’ancien Général (à la retraite) Charles (Chuck) Wald- Médecin-chef à Achraf, Ancien Commandant adjoint des forces Américaines en Europe



Contactez-nous

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés