Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Maryam Radjavi exhorte les étudiants à se lever et à libérer l’Iran de l’occupation des mollahs


La dirigeante de l'opposition iranienne Maryam Radjavi a envoyé un message aux étudiants iraniens à l'occasion de la nouvelle année universitaire iranienne qui commence lundi.
Mme Radjavi, présidente élue du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), a salué tous les étudiants, enseignants et professeurs en Iran. Elle leur a souhaité de grands progrès dans la prise de conscience et la liberté et dans la lutte contre l'ignorance, la réaction, l'oppression et la répression qui règnent dans le pays.

Quelque 17,5 millions d'étudiants qui vont dans les écoles et les universités cette année constituent une grande armée de connaissances et de sensibilisation, a-t-elle déclaré. Comme l'expérience de l'histoire contemporaine l'a démontré à maintes reprises, ils peuvent également développer des mouvements puissants et énergiques pour lutter contre les dictatures médiévales.

Maryam Radjavi a souligné qu'il y avait eu plus de 1 000 cas de grèves et de manifestations d'enseignants dans 156 villes iraniennes l'an dernier. Le nombre de manifestations étudiantes dans les universités a également dépassé 180 cas dans tout le pays, a-t-elle ajouté, et que les enseignants à la retraite avaient également tenu 12 actes de protestation remarquables, y compris devant des centres gouvernementaux à Téhéran. L’Organisation populaire iranienne des Moudjahidine du peuple (OMPI, Moujahedin-e Khalq ou MEK) a joué un rôle clé dans la formation et la gestion des manifestations par l’intermédiaire de ses «Unités de résistance».

"Ces manifestations sont l’œuvre de l'infatigable peuple iranien, son vaste mouvement de protestation contre la répression, les destructions, la misère et la corruption perpétrées et développées chaque jour par le régime des mollahs pour préserver leur propre régime", a déclaré Maryam Radjavi.

«Aujourd'hui, les mollahs ont réprimé toutes les écoles et universités par les nombreux criminels qui représentent [le guide suprême du régime Ali] Khamenei et par une multitude d'agences, y compris les départements de sécurité et les milices paramilitaires Bassij dans toutes les écoles et universités. et dans les bureaux du gouvernement. "

«Par une répression aussi impitoyable, les mollahs cherchent à préserver leur autorité décadente face au désir ardent de la population iranienne de changer, bloquant le progrès économique et social du pays et causant des dommages terribles à tous les plans humanitaire, culturel, éducatif et médical, environnemental et économique. "

Maryam Radjavi a salué les "étudiants courageux du secondaire et de l'université" qui ont rejoint les unités de résistance de l'OMPI et leur a rappelé qu'ils poursuivaient le chemin d'une génération de jeunes héroïques en Iran qui se sont battus avec audace le 27 septembre 1981 dans les rues centrales de Téhéran. Ce jour-là, ils ont répandu le slogan «A bas Khomeiny» à de vastes secteurs de la société iranienne. Et aujourd’hui, vous êtes venu sur le terrain pour constituer la grande Armée de la liberté et mettre fin au régime scandaleux de la dictature religieuse des mollahs. »

Elle a déclaré: «Des étudiants, des enseignants et des professeurs iraniens se lèvent pour construire un Iran libre pour demain, pour établir une société fondée sur la liberté, la démocratie, l'égalité et la séparation de la religion et de l'État, ainsi que pour la mise en place d'un régime d'éducation démocratique. ”

Mme Radjavi a exhorté les étudiants iraniens à se lever pour poursuivre les soulèvements et libérer l'Iran de l'occupation des mollahs.
"Transformez chaque école et université en une unité de résistance et chaque ville d'Iran en une ville rebelle", a-t-elle déclaré.

Multimedia

Contactez-nous

© 2020 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés