Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Désignation des Gardiens de la révolution comme entité terroriste, un impératif pour la paix et la stabilité régionale - Maryam Radjavi

Désignation des Gardiens de la révolution comme entité terroriste, un impératif pour la paix et la stabilité régionale - Maryam Radjavi

Maryam Radjavi :
Désignation des Gardiens de la révolution (pasdaran) répressifs comme entité terroriste
Une exigence légitime et de longue date de la Résistance iranienne,
un impératif pour la paix et la stabilité régionale

Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a décrit l'inclusion des Gardiens de la révolution (pasdaran) répressifs sur la liste des organisations terroristes étrangères du Département d'État, comme une demande légitime et de longue date, de la Résistance iranienne, un impératif pour la sécurité, la paix et la stabilité au Moyen-Orient, et une mesure urgente et nécessaire pour mettre un terme à la guerre et au terrorisme dans la région et dans le monde.

Le tribunal de Hambourg interdit à Der Spiegel de colporter des allégations mensongères contre l'OMPI / MEK

Le tribunal de Hambourg interdit à Der Spiegel de colporter  des allégations mensongères contre l'OMPI / MEK

Les allégations concernant la « torture » et l'entraînement à diverses méthodes d’assassinat sont fausses.
Der Spiegel a agi dans l’illégalité.
Les principes d’autorisation de publication de soupçons n'ont pas été observés.
L’OMPI et le Conseil national de la Résistance iranienne n’ont pas été entendus.

Dans son édition n° 8/2019 du 16 février 2019, l'hebdomadaire Der Spiegel a publié un article intitulé « Prisonniers de la rébellion », rempli de mensonges et de fausses allégations sur l'OMPI / MEK et ses membres dans leur base en Albanie.

Réunion au Sénat américain : perspectives de changement en Iran

Lors d’une réunion à la Salle John F. Kennedy du Sénat américain, des sénateurs issus des deux parties, des personnalités et d’anciens responsables américains ont discuté des droits de l’homme et de la démocratie en Iran.

Le grand peuple iranien mérite la paix, la liberté et la démocratie – le député Frédéric Reiss

Le grand peuple iranien mérite la paix, la liberté et la démocratie – le député Frédéric Reiss

« On a vu depuis décembre 2017 de nombreuses manifestations où les Iraniens sont descendus dans la rue pour d'une part exprimer leur ras le bol d'un régime totalitaire, et d'autre part pour appeler de leurs vœux un régime démocratique. », a déclaré Frédéric Reiss, député de l'Alsace, le 21 février, à un colloque organisé à la salle Colbert de l’Assemblée nationale.

La France doit avoir une approche exigeante dans ses relations avec l'Iran – le député Hervé Saulignac

La France doit avoir une approche exigeante dans ses relations avec l'Iran – le député Hervé Saulignac

«Nous devons placer au-dessus de toute autre considération, les souffrances du peuple iranien et si nous parvenons à adresser ce message inlassablement au peuple iranien, c'est pour qu'il sache que dans le monde une solidarité existe ; c'est pour qu'il sache que la liberté finit toujours par triompher et que les parlementaires français, tant que cette liberté n'aura pas triomphé, continueront à se mobiliser », a déclaré Hervé Saulignac, député de l'Ardèche, le 21 février, à un colloque organisé à la salle Colbert de l’Assemblée nationale.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés