Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Les mollahs iraniens ont fourvoyé Human Rights Watch

Image
Lord Corbett of Castle Vale
S’exprimant sur un rapport de Human Rights Watch à propos de la Résistance iranienne et de l’organisation des Modjahedines du peuple d’Iran (OMPI), Le comité britannique pour la liberté en Iran a déclaré :

Le rapport de HRW : une récompense pour le régime iranien et une sanction pour le peuple d'Iran

ImagePar le Pr. Raymond Tanter du Comité de politique sur l’Iran

Washington, 19 mai, Newswire - Dans un communiqué de presse  Human Rights Watch a annoncé qu’il avait publié un rapport de 28 pages intitulé « Sortie interdite: violations des droits humains dans les camps de l’OMPI ». Le rapport contient des interviews téléphoniques avec douze « anciens … membres (de l’organisation des Moudjahidines du peuple -OMPI) ». HWR considère leurs allégations comme des «déclarations dignes de foi, disant avoir fait l'objet d'un emprisonnement et de violences physiques et psychologiques».

Ses idées, ses opinions

« La liberté est la valeur la plus précieuse. C’est l’essence même du progrès… La liberté est à nos yeux un idéal, une conviction. C’est l’esprit qui guide notre Résistance. La liberté est la raison d’être de notre mouvement, c’est la raison de sa croissance et de son développement… »

Charte des Libertés fondamentales pour l'Iran de demain

Le texte qui suit est celui de la Charte des libertés fondamentales pour l'Iran de demain annoncée par  Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, lors d'un rassemblement de 15.000 Iraniens à Dortmund, en Allemagne, le 16 juin 1995:


  1. 1 - L'Iran de demain connaîtra la liberté totale d'opinion, d'expression et de la presse. Toute censure ou inquisition des opinions sera interdite..

Président du CNRI

Le président et porte-parole officiel du Conseil national de la résistance iranienne est Massoud Radjavi. Massoud Radjavi est né  en 1948 dans la ville de Tabas dans la  province du Khorassan, au nord-est. Cadet de cinq frères, il est diplômé de sciences politiques  de la faculté de Téhéran. Ses frères ont suivi leurs études supérieures en France, en Suisse, en Belgique et en Grande-Bretagne. L'aîné, le Pr. Kazem Radjavi a été assassiné en avril 1990 à Genève. Son unique soeur,  Monireh, a été exécutée en 1988 après six années de prison avec ses deux petites filles. Son époux Asghar Nazemi, a été exécuté deux ans plus tôt.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés