mercredi, mai 18, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeL'Association européenne pour la liberté en Irak condamne l'assassinat du représentant de...

L’Association européenne pour la liberté en Irak condamne l’assassinat du représentant de l’ONU qui documentait le massacre des Iraniens au camp d’Ashraf

L'Association européenne pour la liberté en Irak condamne l'assassinat du représentant de l'ONU qui documentait le massacre des Iraniens au camp d'Ashraf

Source: l’association européenne pour la liberté en Irak

ASSASSINAT D’UN REPRESENTANT DE L’ONU A DIYALA, EN IRAK

Les milices doivent être dissoutes et répertoriées comme terroristes

Mardi 16 février, la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Irak (MANUI) a annoncé la confirmation de la mort de son représentant dans la province de Diyala, Amer al-Kaissy. Il avait été enlevé par les milices en avril 2015.

Ján Kubiš, Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Irak, souligne que « depuis plus de neuf mois, nous avons demandé l’intervention du gouvernement aux niveaux local et national pour assurer son retour sain et sauf à sa famille… Je suis profondément déçu que nos efforts et nos appels soient restés sans réponse ». La MANUI a appelé les autorités irakiennes à mener une enquête complète et transparente et à traduire les auteurs de cet assassinat brutal en justice.

Amer al-Kaissy a joué un rôle actif dans la communication des conditions de prisonniers détenus par les milices affiliées au régime iranien qui ont été torturés. Après avoir appris le massacre des habitants d’Achraf le 1er septembre 2013, il s’est immédiatement rendu là-bas et, à travers l’envoi de rapports documentés, a commencé à divulguer ce crime horrible.

Les milices qui ont tué le représentant de la MANUI sont sous le commandement de Hadi al-Ameri, commandant de l’Organisation Badr, et Abou Mahdi al-Muhandis, commandant d’al-Hashd al-Shaabi. Ils ont massacré plus de cent civils à Meqdadiya en janvier dernier.

L’Association européenne pour la liberté en Irak exprime sa répugnance concernant ce crime horrible et exprime ses condoléances à la famille d’Amer al-Kaissy. Elle demande au gouvernement irakien d’arrêter et de punir les auteurs de cette atrocité. Ces personnes sont bien connus et le gouvernement irakien doit les traduire en justice indépendamment des considérations politiques.

L’assassinat d’un représentant de l’ONU rend doublement importante la nécessité pour le gouvernement irakien de dissoudre immédiatement les milices, et pour l’UE et les Etats-Unis de les placer sur leurs listes de terroristes. L’Occident doit conditionner son aide à l’Irak à la dissolution de ces milices. Un retour à la paix, la sécurité et la défaite de Daesh seront impossible tant qu’ils continueront d’exister.

Amer al-Kaissy Can qui documentait le massacre des habitants d’Achraf le 1er septembre 2013

Struan Stevenson

*Struan Stevenson, président de l’Association européenne pour la liberté en Irak (EIFA), a été membre du Parlement européen entre 1999 et 2014 et a présidé la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak de 2009 à 2014.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe