lundi, août 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes manifestations de différents secteurs sociaux se poursuivent en Iran

Les manifestations de différents secteurs sociaux se poursuivent en Iran

Les manifestations de différents secteurs sociaux se poursuivent en Iran

Par Sedighe Shahrokhi
Plusieurs manifestations ont eu lieu à travers l’Iran au cours des derniers jours. Dimanche, les chauffeurs de taxi de la société Pakrou Sabz Qeshm ont organisé une manifestation devant les bureaux de la société à Téhéran, où ils ont scandé des slogans anti-régime, comme «à bas les responsables corrompus».

Les agents du régime iranien ont alors commencé à intimider les manifestants afin d’empêcher plus de personnes de se joindre aux rassemblements et d’empêcher que d’autres rassemblements aient lieu, en filmant les manifestations.

Les manifestants identifiés lors de l’analyse de la vidéo ont été soumis à de lourdes sanctions par les agents du régime.

Parallèlement, les travailleurs saisonniers de la société Shaygan Mehr Apadana à Marivan, dans l’ouest de l’Iran, se sont rassemblés devant le gouvernorat du régime pour protester contre le fait qu’ils n’aient perçu aucun salaire depuis neuf mois. Les manifestants avaient précédemment organisé un rassemblement la semaine dernière devant le gouvernorat de Sanandaj, dans la capitale de la province du Kurdistan, mais leurs demandes ont été ignorées.

Dans l’industrie pétrolière de South Pars, dans le sud de l’Iran, des manifestations ont éclaté dimanche avec 350 travailleurs qui ont bloqué les portes d’entrée de l’installation de Kangan pour protester contre quatre mois de retard de paiement des salaires.

Ce projet était auparavant sous le contrôle des gardiens de la révolution (CGRI), ce qui a causé plus de problèmes aux travailleurs. L’IRGC est tristement célèbre pour avoir gaspillé les ressources du pays dans le terrorisme et développé des armes de destruction massive, ce qui met une pression énorme sur l’économie et les travailleurs.

Pars 2, qui est l’une des installations clés de l’industrie pétrolière, gazière et pétrochimique iranienne, se trouve dans la zone économique spéciale d’énergie de Pars, dans la province de Bushehr. La zone est divisée en trois zones; Pars 1 à Asaluyeh, Pars 2 à Kangan et Pars 3 (parfois appelés Northern Pars) dans diverses villes, notamment Tangestan, Dashti et Bushehr.

Les salaires impayés ou sous-payés ont été une raison courante des manifestations en Iran au cours des dernières années, avec des travailleurs privés et des employés du gouvernement dans tout le pays qui ont manifesté contre les salaires impayés et retardés de plusieurs mois. Dans la plupart des cas, le régime a réagi en réprimant violemment les manifestants ou en satisfaisant à peine les demandes afin de faire cesser les manifestations.

D’autres protestations récentes incluent la grève des chauffeurs de bus du port de Khomeini le 25 janvier. Les chauffeurs se sont mis en grève pour protester contre leurs bas salaires et le prix élevé des pièces détachées pour leurs véhicules. Les chauffeurs ont souligné les vaines promesses du régime.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe