vendredi, mai 20, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes taxis ajoutent une grève au mécontentement général en Iran

Les taxis ajoutent une grève au mécontentement général en Iran

CNRI – Les chauffeurs de taxi de Sanandaj, dans l’ouest de l’Iran, se sont mis en grève dans un climat de colère sociale grandissant contre la flambée des prix.

Les chauffeurs ont défié les forces de sécurité qui ont cherché à disperser leur manifestation et à annuler leurs licences pendant les deux heures qu’a duré leur action devant l’office des taxis de Sanandaj dans la matinée du 11 mai.

En ville, ils ont cessé le travail et refusé de prendre des passagers, précisent des informations venant d’Iran.

Alors que les prix montent en flèche en Iran, les taxis réclament une augmentation des prix de la course au même niveau que l’inflation, le retour des subventions pour les pièces de rechange automobile et une réduction du prix du carburant.

Ils demandent également à être embauchés sur un salaire mensuel et, à des heures de travail spécifiques pour réduire la densité infernale de la circulation et faciliter leur service au public.

Les taxis en Iran, à la différence des pays occidentaux, sont collectifs et bon marché. Beaucoup de salariés font les chauffeurs de taxis à la fin de leur journée de travail pour tenter, souvent en vain, de joindre les deux bouts. Avec la crise et la misère, beaucoup d’Iraniens sont contraints de mener de front deux, voire trois occupations professionnelles et accumulent des journées de travail exténuantes.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe