samedi, juin 25, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeL’Irak accuse l’Iran de trafic de pétrole

L’Irak accuse l’Iran de trafic de pétrole

L’Irak accuse l’Iran de trafic de pétrole    UPI, Bagdad – Le ministre irakien du pétrole Hussein Al-Shahrastani a accusé l’Iran de participer  à un trafic de pétrole, a rapporté la télévision Al-Iraqiyah cette semaine.

"Nous accusons les gardes côtes iranien de laisser les bateaux de contrebande irakiens entrer dans les eaux iraniennes. Mais ça ne s’arrête pas là. Parfois ces bateaux bénéficient de la protection des gardes côtes iraniens », a-t-il dit.

"Nous avons d’autres problèmes, comme la contrebande et l’exploitation de puits communs. Nos problèmes de corruption sont principalement intérieurs. On peut en trouver au sein du ministère du pétrole et sur les marchés locaux aussi. C’est pourquoi j’appelle les Irakiens, (impliqués dans la corruption) à ne pas démunir les pauvres de leurs droits de vivre décemment. Certaines personnes, par exemple, achète du gasoil à 250 dinars le litre et le revendent à ceux qui ont terriblement besoin de ce produit entre 800 et 1000 dinars ! ».

Ce qui est lié à une vaste contrebande de pétrole, a ajouté le ministre, c’est la production d’un surplus qui affecte la rentabilité de l’industrie pétrolière de ce pays.

"À cause du manque de maintenance et de plan de développement, nos raffineries produisent d’immenses quantités de pétrole, qui dépassent la demande locale. A moins que cette production ne soit absorbée, les raffineries devront cesser d’opérer à cause de leur capacité limitée d’entrepôt. »  Cela signifie que le pétrole doit être retiré de nos raffineries. Les pays voisins ne sont pas enthousiastes d’acheter ce surplus parce qu’il espère pouvoir l’acquérir par l’intermédiaire de trafiquants à des prix plus bas. »

Lorsqu’on lui a demandé d’être plus précis, Al-Shahrastani a répliqué : "Eh bien, il s’agit à la base de la Syrie et de la Turquie. La Syrie achète son pétrole à des compagnies privées, qui peuvent l’avoir illégalement. Les Syriens le savent très bien. Nous avons demandé officiellement aux autorités du secteur pétrolier de se fournir chez nous aux prix internationaux."

Le ministre du pétrole a exposé son plan pour combattre  la corruption dans l’industrie pétrolière irakienne: “tout membre du personnel s’avérant se trouver derrière un acte de corruption, sera traduit en justice. Nous enverrons les noms des employés corrompus à la commission d’intégrité pour les procédures légales. De plus ces personnes seront automatiquement licenciées.” 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe