Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

IRAN: Rohani exclut les négociations bilatérales avec les Etats-Unis et s’engage à violer davantage l’accord nucléaire d’ici jeudi

IRAN: Rohani exclut les négociations bilatérales avec les Etats-Unis et s’engage à violer davantage l’accord nucléaire d’ici jeudi

Par Amir Taghati

Le régime iranien n'aura jamais d'entretiens bilatéraux avec les Etats-Unis, a déclaré mardi le président du régime iranien, Hassan Rohani, ajoutant que les Etats-Unis ne pourraient participer à des négociations multilatérales entre Téhéran et d'autres parties à un accord sur le nucléaire de 2015, s'il ne levait toutes les sanctions imposées au régime.

"Aucune décision n'a jamais été prise de tenir des pourparlers avec les États-Unis, et il y a eu beaucoup d'offres de pourparlers, mais notre réponse sera toujours négative", a déclaré Rouhani lors d'une session publique du Majlis retransmise en direct sur la radio d'Etat.

"Si les États-Unis lèvent toutes les sanctions, alors comme avant, ils pourront se joindre aux négociations multilatérales entre Téhéran et les parties de l'accord de 2015", a-t-il ajouté.

Le président américain Donald Trump, tout en exerçant une "pression maximale" sur le régime iranien, a offert de rencontrer ses dirigeants et de mener des discussions bilatérales sans conditions préalables pour mettre fin à la confrontation entre leurs pays.

Le mois dernier, Rohani a déclaré que le régime iranien ne parlerait pas aux États-Unis tant que Washington n’aurait pas levé toutes les sanctions qu’il avait réimposées après son retrait de l’accord sur le nucléaire de 2015 l’année dernière.

Les parties européennes de l'accord ont eu du mal à calmer la détérioration de la situation entre le régime iranien et les Etats-Unis et à sauver l'accord en protégeant l'économie du régime des sanctions, a écrit mardi Reuters.

Mais les puissances européennes ont averti que leur soutien à l'accord dépendait de l'engagement total du régime iranien à cet égard.

Le régime iranien a appelé les Européens à accélérer leurs efforts et Rohani a souligné mardi que le régime ferait un troisième pas pour réduire ses engagements nucléaires d’ici jeudi, à moins que les Européens ne tiennent leurs promesses de sauver l’accord.

"Si les Européens peuvent acheter notre pétrole ou le pré-acheter et que nous pouvons avoir accès à notre argent, cela facilitera la situation et nous pourrons pleinement mettre en œuvre l'accord ... sinon, nous passerons à notre troisième étape", a-t-il déclaré.

Le régime iranien a commencé à réduire ses engagements en matière nucléaire depuis mai et prendra des mesures supplémentaires le 5 septembre, dans le but de renforcer la pression exercée sur les partis européens du pacte.

Les autorités iraniennes ont déclaré que la prochaine étape serait "plus forte" et pourrait inclure l'enrichissement d'uranium à 20% ou le redémarrage de centrifugeuses arrêtées, des machines qui purifient l'uranium pour l'utiliser comme combustible dans les centrales électriques ou très fortement enrichi pour usage de l’armes.

Le régime iranien a déjà augmenté ses stocks d'eau lourde et son niveau d'enrichissement d'uranium en violation de l'accord de 2015 sur le nucléaire.

L’enrichissement d’uranium jusqu’à 20% de pureté est considéré comme une étape intermédiaire importante sur la voie de l’obtention de l’uranium fissile à 90% nécessaire à la fabrication d’une bombe.

 

Multimedia

Contactez-nous

© 2020 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés