Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Samantha Power: Les partisans de l'accord avec l'Iran ont affaibli les droits de l'homme

Samantha Power, ancienne ambassadrice des États-Unis aux Nations Unies de 2013 à 2017

Par Hamideh Taati

Samantha Power, ambassadrice des États-Unis auprès de l’Organisation des Nations Unies lors du second mandat du président Barack Obama, a déclaré que les partisans de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien ont assoupli les violations des droits de l’homme commises par le régime.

L’Ambassadrice Power se souvient : «Malheureusement, certains pays étaient tellement satisfaits de l’accord sur le nucléaire qu’ils ont jugé inutile de présenter une résolution annuelle de l’Assemblée générale des Nations Unies condamnant les violations des droits de l’homme par l’Iran».

Samantha Power n’identifie pas les pays qui ont voulu mettre fin à la dénonciation traditionnelle dans les mois qui ont suivi l’approbation de l’accord nucléaire par le Conseil de sécurité en juillet 2015.

«J’ai insisté pour que nous poursuivions, en faisant pression pour que le traitement déplorable du gouvernement iranien à l’égard de sa population reçoive toute l’attention», écrit Power dans The Education of an Idealist.

De tels succès étaient bien rares, selon les principaux opposants à l’accord, qui ont affirmé que cet accord donnait au régime iranien l’argent nécessaire pour financer une campagne terroriste multinationale tout en liant les mains des puissances américaine et occidentale.

«Contre cette agression, quels outils l'accord nous a-t-il donné? Seule la menace de sanctions immédiates, après que l'Iran ait déjà reçu sa part de marché », a déclaré le sénateur Tom Cotton en octobre 2017, selon le Washington Examiner. «Mais quand c’est la seule mesure d’exécution, c’est comme si la peine de mort était la seule peine pour tous les crimes. L’Occident a trop peur d’appuyer sur la gâchette pour que le régime iranien s’en tire sans que rien ne soit commis, et souvent même le meurtre lui-même. »

Contactez-nous

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés