Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Le régime iranien se prépare à la guerre avec des villes de missiles ensevelies sous le béton - Daily Star

Le régime iranien se prépare à la guerre avec des villes de missiles ensevelies sous le béton - Daily Star

Par Mohammad Sadat Khansari

Le régime iranien intensifie ses préparatifs de guerre sur ses vastes bases de missiles souterraines cachées sous cinq couches de béton, rapporte le quotidien britannique Daily Star.

Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a fourni au Daily Star des images inédites des sites de missiles du régime éparpillés à travers l’Iran. Des bases cachées seraient enterrées sous cinq couches de béton pour empêcher les explosions de bombes et les frappes de missiles, a révélé Daily Star Online.

"Le plus grand des sites serait la base de Khojir - connue sous le code 7500 - avec un tunnel de 1 000 mètres de long rempli de missiles", écrit-il. "Des images ont déjà été révélées par les médias iraniens à l'intérieur des bases".

"Et maintenant, des photos aériennes inédites de certains des sites mystérieux ont été publiées sur ce site Web."
Shahin Gobadi du CNRI a déclaré au Daily Star que l'opposition iranienne estimait que le régime iranien avait injecté «des milliards de dollars» dans son programme de missiles.

Il a ajouté que depuis la signature de l'accord sur le nucléaire, qui vient d'être annulé, la force de missile du régime iranien a intensifié ses efforts "belliciste".
"Les forces militaires iraniennes ont creusé la plupart de ses complexes de tunnels tentaculaires entre 1997 et 2002", écrit le journal. "Malgré une effervescence d'activité au tournant du millénaire, on pense que certains sites remontent à 1984."

Les réseaux souterrains ont été construits dans le but de cacher les missiles et de jouer le rôle de "sites de lancement pour intimider les voisins de l'Iran, a déclaré Gobadi.

Les bases de missiles se trouvent principalement autour du golfe Persique, mais le code 7500 se trouve juste à l'extérieur de Téhéran, écrit le Daily Star.
Il est allégué que le régime iranien a utilisé des sociétés écran proches de la Gardiens de la révolution - une puissante faction militaire à Téhéran - pour construire secrètement les sites, a ajouté le Star.

Des images fournies à Daily Star Online par le CNRI montrent des sites de missiles avec des complexes de tunnels autour de l'Iran. Des images de Khojir montrent la base militaire avec au moins trois routes qui semblent s’enfouir sous une colline proche.

On pense que le code 7500 est le dernier chantier de construction des missiles à moyenne portée Shahab 3.

Dans l'ouest de l'Iran, il y a la base Imam Ali, qui a également une route qui disparaît dans un flanc de montagne.
Enfin, la garnison Lar est taillée dans le terrain dans l'ouest de l'Iran - une fois de plus en train de disparaître sous terre.

Les sources du CNRI décrivent Lar comme un «complexe de tunnel tentaculaire», «hautement protégé et sécurisé».

C'est ce complexe qui aurait figuré dans la propagande du régime, surnommé la «ville des missiles».

Les signaux des téléphones portables sont bloqués autour de la base, a ajouté le Daily Star.

D'autres sites, tels que le centre de missiles Queshm sur la côte iranienne, seraient cachés sous cinq couches de béton au maximum.

Le régime iranien aurait utilisé cette installation pour exporter des missiles au Yémen.

M. Gobadi a déclaré à Daily Star Online: «En l'espace de plus de trois décennies, le régime a investi des milliards de dollars dans sa force balistique. À cet effet, en consacrant des ressources énormes, il a largement utilisé des technologies acquises dans d'autres pays, en particulier en Corée du Nord."

Il a ajouté: «Le régime des mollahs a intensifié ses tests de missiles balistiques et son positionnement avancé des missiles exportés vers les pays de la région, notamment le Liban, l'Irak, la Syrie et le Yémen, à des fins bellicistes, à la suite de la signature de l'accord nucléaire de juillet 2015. "

Le régime iranien utiliserait un réseau de forces inféodées pour fournir des armes aux groupes terroristes afin de semer le chaos au Moyen-Orient. Le régime iranien a été blâmé pour la récente attaque contre les installations pétrolières saoudiennes, qui a amené le Moyen-Orient au bord d'une troisième guerre du Golfe.

Des sources du CNRI ont déclaré que le nombre exact de missiles dans l'arsenal du régime reste inconnu.

M. Gobadi a déclaré à Daily Star Online: «Depuis sa création, le régime des mollahs s'est fondé sur la répression intérieure et l'exportation du terrorisme et de la guerre froide dans la région comme deux piliers de sa survie. Le programme de missiles fait partie intégrante de cette stratégie belligérante. »

« Des crises en tous sens ont touché le régime iranien, notamment des manifestations et des grèves, ainsi que la recrudescence des activités menées par les unités de résistance de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d’IRAN (ompi). Il est peu probable que le régime arrête d'exporter le terrorisme et le fondamentalisme islamique, car il perdra sa raison d'être et sa force motrice, accélérant ainsi sa chute. »

Le secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Dominic Raab, a déclaré que le gouvernement britannique avait également conclu que l'Iran était à l'origine de l'attaque contre l'Arabie saoudite.

Multimedia

Contactez-nous

© 2020 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés