lundi, octobre 18, 2021
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran-Opposition : Terrorisme et nucléaire iranien dans l'arène romaine

Iran-Opposition : Terrorisme et nucléaire iranien dans l’arène romaine

CNRI, 29 août – De nouveaux aspects des activités nucléaires secrètes iraniennes qui suscitent à juste tire l’inquiétude internationale ont été révélés dans une conférence de presse le 26 août à Rome.

 

Mahmoud Hakamian, membre de la commission des affaires étrangères du CNRI a fait part d’informations obtenues par la résistance sur les efforts des mollahs pour acquérir du Tritium, qui est essentiel à la fabrication de la bombe et a souligné que le régime était à la recherche de cette substance sensible interdite par l’AIEA. Selon des experts nucléaires, travailler sur le tritium est une forte indication des intentions du régime de fabriquer une bombe.

 

Selon M. Hakamian, l’arrivée d’Ahmadinejad, un commandant du corps des pasdarans, à la présidence du régime des mollahs a été voulue pour repousser tous les obstacles bureaucratiques à la poursuite du projet atomique et mettre à disposition de toutes les ressources du pays pour la recherche et la fabrication de l’arme nucléaire.

 

Hakamian a noté que le nouveau ministre de la défense du régime iranien, le pasdaran Mohammad Nadjar, a été impliqué dans des opérations terroristes au Liban et dans d’autres pays arabes en 1980.

 

Aux côtés de M. Hakemian se trouvait également le Dr. Sanabargh Zahedi président de la commission des affaires juridiques du CNRI. Il s’est attaché à la question du terrorisme des mollahs.

 

M. Zahedia exprimé sa profonde inquiétude sur l’enlèvement de deux membres des Moudjahdines du peuple d’Iran à Bagdad au début du mois. MM. Hossein Pouyan et Mohammad-Ali Zahedi ont été enlevé par des agents du régime iranien. On craint qu’ils ne soient transférés en Iran où les attendent torture et exécution.

 

Des centaines d’organisations et de personnalités politiques, juridiques et de défense des droits de l’homme ont condamné cet acte terroriste et appelé les autorités irakiennes et les forces de la coalition à obtenir leur libération. Etant donné que Hossein Pouyan possède le statut de réfugiés politique en Italie et que ce pays fait partie de la coalition en Irak, le Dr. Zahedi a appelé les autorités italiennes à agir immédiatement pour sa sécurité.

 

Le président de la commission des affaires juridiques a également dénoncé une partie de l’ingérence de Téhéran en Irak et des sommes d’argent colossales que le régime iranien dépense pour les activités terroristes dans ce pays.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe