dimanche, avril 11, 2021
Accueil Actualités Actualités: Nucléaire Le nouveau rapport de l'AIEA exige une action internationale pour mettre fin...

Le nouveau rapport de l’AIEA exige une action internationale pour mettre fin à l’extorsion nucléaire du régime iranien

L’Agence internationale de l’énergie atomique a confirmé mercredi que le régime iranien avait commencé à produire de l’uranium métal, ce qui est une étape vers l’acquisition d’une bombe nucléaire. Cela fait partie de la campagne d’extorsion nucléaire du régime, et les gouvernements occidentaux ne devraient pas y céder.

« L’Iran a mis en œuvre son plan de production d’uranium métal, a confirmé mercredi l’agence atomique de l’ONU, alors que les puissances occidentales ont averti l’Iran qu’il viole l’accord nucléaire de 2015, car l’uranium métal peut être utilisé pour fabriquer le noyau d’une bombe atomique », a rapporté Reuters mercredi.

Le régime a ajouté à ses actes de violation de l’accord nucléaire au cours des derniers mois, dans le but de forcer la nouvelle administration des États-Unis à lever les sanctions et à revenir à l’accord.

Le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), qui a dénoncé le programme nucléaire du régime et sa volonté d’acquérir une bombe nucléaire, avait révélé en 2017 qu’en dépit de la signature de l’accord nucléaire, officiellement connu sous le nom de Plan d’action global conjoint (JCPOA), le régime n’a jamais respecté ses obligations aux termes de l’accord.

Depuis que les États-Unis se sont retirés de l’accord, le régime iranien a lancé une campagne d’extorsion nucléaire pour forcer la communauté internationale à fournir aux mollahs plus de gages.

Le régime clérical a pris plusieurs mesures importantes depuis 2018 pour ne pas respecter ses engagements au titre du JCPOA. Pourtant, il a refusé de quitter officiellement l’accord. Cette action contradictoire montre que la campagne d’extorsion nucléaire du régime ne vient pas d’une position de force.

Craignant une réaction internationale, le régime a toujours nié avoir développé une bombe nucléaire. «Le directeur général Rafael Mariano Grossi a informé aujourd’hui les États membres de l’AIEA des développements récents concernant les activités de l’Iran sur la production d’uranium métal dans le cadre de son objectif déclaré de produire du carburant pour le réacteur de recherche de Téhéran», a déclaré l’AIEA dans un communiqué vu par Reuters.

La production d’uranium métal n’a d’autre but que d’être utilisé dans le cœur d’un dispositif explosif nucléaire. Lorsqu’en 2003 le CNRI a dévoilé le site nucléaire du régime à Lavizan-Shian près de Téhéran, le régime a rapidement détruit le site pour éliminer les preuves de son programme d’armes nucléaires.

Depuis que le régime a commencé à violer le JCPOA, les signataires européens de l’accord ont exprimé leurs inquiétudes et condamné les prétendues mesures prises par le régime pour violer progressivement ses engagements.

Le JCPOA n’a pas réussi à réduire totalement la capacité du régime à obtenir une bombe nucléaire, et l’infrastructure nucléaire iranienne est restée intacte.

Ainsi, le régime a repris immédiatement son enrichissement à 20% d’uranium et d’autres activités connexes.

En d’autres termes, le JCPOA présentait de nombreuses lacunes qui permettaient au régime de poursuivre ses ambitions nucléaires.

Mardi, le ministre des Renseignements du régime iranien, Mahmoud Alavi, a révélé l’objectif des mollahs d’obtenir une bombe nucléaire.

« Notre programme nucléaire est pacifique, et la fatwa du chef suprême a interdit les armes nucléaires, mais s’ils poussent l’Iran dans cette direction, alors ce ne serait pas la faute de l’Iran mais ceux qui l’ont poussé », a-t-il dit, comparant le régime à un chat qui peut être docile lorsqu’il est choyé, mais qui s’en prend lorsqu’il est aculé. C’est la tactique du régime pour blâmer ses activités illicites sur d’autres parties.

Si le programme nucléaire du régime était pacifique, pourquoi Alavi menacerait-il la communauté mondiale d’être «poussée» à produire des armes nucléaires?

Face à une société fébrile qui aspire à un changement de régime, ce dernier a l’intention d’acquérir une bombe nucléaire pour prolonger son règne.

La nouvelle administration américaine et l’Europe ne doivent pas céder face au chantage du régime. Comme l’a souligné la Résistance iranienne le 10 février, «L’expérience des six dernières années montre clairement que le régime clérical au pouvoir n’a jamais arrêté son projet d’armes nucléaires.

Comme le CNRI l’a répété à plusieurs reprises: «La réimposition des six résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, l’arrêt complet de l’enrichissement et la fermeture de tous les sites nucléaires, ainsi que des inspections à tout moment et en tout lieu sont indispensables pour empêcher la théocratie au pouvoir d’acquérir l’arme nucléaire. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe