lundi, janvier 17, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléairePeter Harrell : Il faudrait imposer des sanctions sévères après les récents...

Peter Harrell : Il faudrait imposer des sanctions sévères après les récents testes de missiles balistiques effectués en Iran

Peter Harrell : Il faudrait imposer des sanctions sévères après les récents testes de missiles balistiques effectués en Iran

Avec les récents testes de missiles balistiques avancés, les radicaux au sein du régime iranien testent la volonté des États-Unis et de ses partenaires de faire face à l’attitude agressive de Téhéran, laquelle met en cause l’accord nucléaire entré en vigueur au début de cette année, a écrit Peter Harrell, un ancien haut fonctionnaire du ministère américain des Affaires étrangères.

« Une réaction forte de la part des Etats-Unis et de la communauté internationale face aux testes de missiles effectués en Iran est non seulement compatible avec l’accord nucléaire, mais aussi elle augmentera les chances que cet accord perdure dans le temps. Le Congrès américain – qui est en train d’étudier un projet de loi concernant des sanctions potentielles contre le régime iranien – a réclamé une action dans ce sens », a écrit M. Harrell dans un article publié le mercredi 23 mars par « The Hill ».

« La décision de l’Iran de tester la volonté des États-Unis et nos alliés n’est pas une surprise. L’Iran a une longue histoire dans ce domaine et il était clair que l’Iran continuerait à tester la détermination de la communauté internationale après l’entrée en vigueur de l’accord nucléaire. Voilà précisément pourquoi c’est très important de réagir en imposant des sanctions énergiques. Une réaction faible encouragera le régime iranien à continuer à tester les limites de l’accord nucléaire et créera une situation dans laquelle l’Iran estimerait qu’il peut progressivement se détourner de ses engagements nucléaires sans conséquences significatives. Par contre, une réaction énergique va envoyer un signal clair qu’il y aura une tolérance zéro en cas de transgression des règles et cela dissuadera le régime iranien de tenter une quelconque tricherie. ».

Harrell a souligné que le États-Unis et ses partenaires doivent imposer au régime iranien des sanctions économiques sérieuses et significatives.

Il a affirmé : « Certains décideurs pourraient être tentés de réagir en envoyant un message symbolique à l’Iran, tout en évitant de froisser nos partenaires internationaux, par exemple en imposant des sanctions restreintes contre des responsables militaires iraniens ou contre de petites entreprises iraniennes de défense impliquées dans les programmes balistiques. Mais de telles sanctions ont rarement d’impacts économiques significatifs, puisque la plupart des responsables iraniens et les entreprises de défense ont peu de liens économiques avec les États-Unis ou nos alliés. Le régime iranien considère ce genre de sanctions comme un message symbolique qui n’a pas un coût élevé pour Téhéran. De telles sanctions ne seraient pas susceptibles d’empêcher une nouvelle provocation de la part du régime iranien ou empêcher ce régime de tester de nouveau les limites de l’accord nucléaire ».

« Les récents testes de missiles ont été effectués par les gardiens de la Révolution (les pasdaran). Ces derniers ont des intérêts commerciaux importants dans les secteurs de la construction et des mines en Iran et les responsables américains pourraient renforcer de manière significative les sanctions américaines et internationales visant les sociétés liées aux pasdaran. Les responsables américains pourraient également commencer à mettre en place d’autres types de sanctions, notamment des sanctions financières sévères qui seraient imposées si l’Iran continue ses essais de missiles balistiques. Cela montrera que les États-Unis et nos partenaires sont prêts à aller plus loin. »

Harrell a souligné : « Pour que l’accord nucléaire avec l’Iran reste crédible, les États-Unis et ses partenaires doivent faire comprendre au régime iranien qu’en cas de tricherie, il s’expose à des sanctions sévères. »

 

Lire aussi: 

La Maison Blanche « se tord comme un bretzel » sur les essais de missiles iraniens – Ed Royce

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe