Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Les Iraniens ont organisé des manifestations contre les pénuries de nourriture, d'eau et d'électricité lors de la période hivernale, glaciale

Des foules se sont rassemblées devant le gouvernorat de la ville de Guilan-e-Gharb, ces jours derniers pour protester contre la distribution et la qualité du « panier alimentaire ». Les manifestations ont lieu parmi des revendications selon lesquelles les agents du régime ont donné des biens à leurs amis et parents avec des salaires de plus de cinq millions de rials, le plafond fixé pour recevoir ces paniers de nourriture.

Dans les villes de Naghadeh et Achnaviyeh, des manifestations ont également eu lieu le 8 février à l'extérieur du gouvernorat, car la population était en colère à cause de la mauvaise distribution des paniers alimentaires et de leur piètre qualité, estimant qu’on leur avait donné de la vieille nourriture pourrie.

De plus en plus de manifestations contre ces paniers alimentaires ont eu lieu à Ahwaz (sud-ouest de l’Iran, où seulement trois magasins avec trois employés chacun ont été chargés de la distribution, créant une file d’attente longue d’un kilomètre.

Des agriculteurs et leurs représentants de la région de Khorassagan près d'Ispahan ont manifesté devant le parlement  des mollahs le 7 février pour exiger leur droit à l'eau et à l'indemnisation des agriculteurs.

Les résidents de la zone d’activité de Nezam Abad de Téhéran ont manifesté le 7 février contre une baisse importante de la pression du gaz, provoquant une mise hors service du chauffage et des appareils de cuisson.

Les marchands ambulants à Téhéran résistent aux mesures imposées par la police du régime et par les forces de sécurité qui tentent de confisquer leurs biens, les obligeant à vendre dans les rues par un temps glacial afin de joindre les deux bouts.

Les pénuries d’eau et d'électricité dans la province occidentale de Mazandaran (nord de l’Iran) ont entraîné une hausse des prix de l'eau minérale dans la région. Les habitants se sont rassemblés en signe de protestation le 4 février, en colère à cause de la hausse des prix, affirmant que le prix pour un pack d'eau minérale avait augmenté, passant de 60 000 à 120 000 rials (environ $ 4).

Plus de 200 ingénieurs agricoles ont organisé une grève devant le Parlement à Téhéran pour protester contre la non-application de la loi régissant l'embauche des superviseurs.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés