Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran : Coups de fouet infligés à des écolières dont les familles n’ont pas les moyens de payer des sommes exigées par l’école

Dans le village Mokhtarabad (situé dans la province de Kerman, au sud de l’Iran), les autorités ont infligé des coups de fouet à au moins dix écolières et les ont exclus de l’école parce que leurs parents n’ont pas les moyens de payer la somme de 30.000 tomans (environ 7 euros) exigée par le directeur de l’école. Les autorités ont exercé pendant plusieurs jours des pressions contre les familles pauvres de ces écolières pour les obliger à payer cette somme.

 

Après la large diffusion de nouvelles sur cette flagellation inhumaine infligée à des fillettes, les responsables de l’antenne locale du ministère de l’Education du régime iranien ont menacé les familles que leurs filles seraient définitivement exclues de l’école si elles ne démentaient pas l’existence de ces flagellations.

Le ministère de l’Education du régime des mollahs pille les élèves et leurs parents en les obligeant de prendre en charge les coûts de fonctionnement de l’école et en leur demandant de faire des dons à l’école. Les pressions que les autorités exercent contre les élèves et leurs familles ont eu des conséquences tragiques, en particulier dans les régions défavorisées où il y a eu de nombreux cas d’abandon d’études et de suicide des élèves.

En novembre 2015, dans la ville d’Ochnavieh (située dans la province d’Azerbaïdjan occidentale), un collégien âgé de 12 ans s’est suicidé parce que sa famille n’avait pas les moyens de faire des dons à son collège.

La présidente de la Commission de l’Education du Conseil national de la Résistance iranienne a vivement dénoncé cette mesure atroce infligée à des écolières. Elle a dit : « Le régime inhumain des mollahs est un régime criminel basé sur la torture et la flagellation. La modération du fascisme religieux au pouvoir en Iran est un mirage. Ce régime dépense chaque année plusieurs milliards de dollars pour exporter la guerre et le terrorisme dans la région et pour massacrer des enfants et des femmes sans défense en Syrie, en particulier à Alep. En Iran, ce régime pille la population et inflige sans vergogne des coups de fouets à des fillettes issues de familles défavorisées. »

Tant que le régime vélayat-e-faghih est au pouvoir en Iran, les enfants iraniens vivront dans la pauvreté et de la misère, soufreront de diverses privations et ils seront réprimés et torturés. Le seul remède à ces maux est l’unité et la solidarité de toutes les couches de la nation pour renverser la tyrannie religieuse des mollahs et pour instaurer la liberté et la démocratie en Iran.

La Commission de l’Education du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 12 octobre 2016 

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés