Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran : 34% des habitants de Téhéran souffrent de troubles psychologiques (officiel)

CNRI – Le ministère de la Santé du régime des mollahs a publié un rapport affirmant que 21% de la population en Iran souffrent de troubles psychologiques. Ce rapport ajoute que 34% des Téhéranais souffrent de troubles psychologiques (soit 4 millions d’habitants, dans la capitale iranienne qui en compte 12 millions).

Interdiction totale de Facebook et Twitter en Iran

•    Six ministres de Rohani membres de la commission de la censure. Le ministère des Télécommunications opère le filtrage.

Tandis que Rohani prétendait à New York que tout le monde en Iran, même dans les villages, a accès à internet, les autorités ont annoncé le 24 janvier que « les réseaux sociaux Facebook et Twitter sont strictement filtrés en raison de problèmes légaux ».

Abdolsamad Khoram-Abadi, secrétaire du Comité de détermination des contenus délictueux, a précisé qu’il s’agissait d’une décision prise par le groupe de travail de 13 membres de ce Comité. Il a précisé qu’il « s’agit pour six d’entre eux des ministres du Renseignement, des Télécommunications, de la Culture et de l’Orientation, de la Justice, des Sciences et de l’Education. Trois autres membres sont de la Propagande islamique, de la Radiotélévision et des forces de sécurité, un autre du Conseil suprême de la révolution culturelle et deux autres des députés du Majlis. » Justifiant dans une émission télévisée cette mesure répressive, il a ajouté : « Facebook est un site américain administré par un sioniste, les autres actionnaires sont aussi des sionistes (...) De plus, Facebook est un instrument de la CIA. »

L'acteur renommé Ezzatollah Entezami démissionne de la Maison des artistes d'Iran

CNRI - Pour protester contre l'exclusion de ses collègues, le célèbre acteur Ezzatollah Entezami a démissionné de la Maison des Artistes d'Iran. Ezzatollah Entezami, 89 ans, a été l'une des figures de proue du théâtre et du cinéma iranien depuis 60 ans.

Depuis la fondation de la Maison des Artistes d’Iran dans les années 1990, il a fait partie de sa direction. Cependant, depuis que le gouvernement Rohani a écarté des membres, pour imposer ses propres choix, Ezzatollah Entezami a décidé de démissionner.

Bientôt 10 millions de chômeurs en Iran - ministre du travail

CNRI - "La population des chômeurs atteindra bientôt les 10 millions" en Iran, a averti le ministre du travail du gouvernement Rohani.  

Dans une interview avec l'agence de presse Mehr, le 24 janvier, Ali Rabi'i a déclaré que "ceux qui placent le nombre des chômeurs à 2,5 millions, divaguent dans les statistiques."

Selon les chiffres officiels, le taux chômage se situe à 13,1 % en Iran. Mais les analystes indépendants avancent le chiffre plus réaliste de 30 %. Or, avec les propos du ministre du travail ce taux semble maintenant s'approcher des 40 %.

Iran – Un commandant des pasdaran exprime sa peur des chaînes télévisées de l’opposition diffusées via satellite

CNRI - Un commandant des pasdaran du régime iranien a exprimé sa peur vis-à-vis des chaînes télévisées de l’opposition diffusées via satellite. Il a mis en garde les paramilitaires du Bassidj, en leur disant que «l'ennemi» tente d'influer sur l'opinion publique «par des ondes négatives.»

En s’adressant aux membres du Bassidj, Hamid Khoramdel, commandant-adjoint des pasdaran à Bouchehr (ville portuaire située au sud-ouest de l’Iran) a déclaré que plus de 3000 chaînes télévisées sont engagés dans des activités contre le régime iranien et répandent leurs points de vus auprès des Iraniens.
Il a dit : « L’objectif des ennemis est d’exercer des pressions sur le gouvernement islamique et d’influer sur l'opinion publique par des ondes négatives diffusées via les nouveaux médias. »

« Imposer des sanctions fortes et des pressions économiques à l’Iran sous le prétexte de la question nucléaire fait parti de leur scénario » a-t-il ajouté.
Khoramdel a affirmé : « Plus de 3000 chaînes satellitaires accessibles dans tout le pays sont en train d’imposer indirectement aux gens leur points de vue. »
Selon Khoramdel, la plupart des dommages que régime a subit durant le soulèvement de 2009 en Iran ont été causés par Internet et par les chaînes satellitaires de l'opposition.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés