Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Un site archéologique de 3000 ans détruit par les Pasdaran en Iran

CNRI – Dans le port de Jassk sur la rive du golfe persique en Iran, des membres de la force navale des Pasdaran ont entrepris la destruction d'une citadelle datant de l'époque sassanide et d’un cimetière adjacent vieux de 3000 ans. Citant un responsable local, l'agence de presse ISNA a rapporté le 11 septembre que « l'opération progresse et quelque 10 % du site a déjà été détruit ».

La citadelle « Kouh Mobarak » date de l'époque de la dynastie sassanide qui a gouverné l'Iran entre l’an 224 et 651 apr.J.-C. La citadelle comprend un monument célèbre appelé « la chambre sassanide » constituée de deux chambres taillées dans la pierre et située sur le sommet du mont « Mobarak Kouh ». Elle est considérée comme l'un des monuments archéologiques les plus précieux de la province de Hormozgan, situé au sud de l'Iran.

Cette initiative qui rappelle ceux de Daech, a rencontré une vive opposition de la population locale. Après avoir lancé en vain des appels et envoyé des lettres de protestation aux autorités, la population a décidé de former une chaîne humaine autour des bulldozers pour empêcher les travaux (photo). Mais les Gardiens de la révolution ont dispersé les manifestants par la force et les opérations de destruction ont continué.

Jadis, le port de Jassk abritait un important site du mithraïsme (« Mithra » est la divinité la plus connue du Panthéon l'Iran antique et « le guide vers le Bon Ordre », celui qui « protège le juste et puni l'injuste »). Un vestige antique toujours préservé à Jassk et la statue d’Anahita, (« la déesse de toutes les eaux à la surface de la terre et la source de l'océan cosmique »).

Selon l'archéologue iranien Heydar Heydarnejad, l’ancien cimetière adjacent à Kouh Mobarak, vieux de 3000 ans, est un site inestimable pour l'archéologie funéraire et l'anthropologie.

L'initiative de Pasdaran rappelle celui des extrémistes de Daech en Irak et en Syrie.

Le 20 août dernier, les médias iraniens ont rapporté que le site archéologique de « Ghaleh Hezareh », vieux de 2500 ans, situé à Minab, dans la province Fars, limitrophe au golfe persique, est également en danger en raison des activités des organes du régime pour dénicher des objets de valeur. Un responsable de la province a révélé que les terrains où se situe ce site archéologique ont été cédés aux pasdaran.

La population locale a déclaré sa détermination à continuer de s'opposer aux initiatives destructives des autorités intégristes.

Multimedia

Contactez-nous

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés