Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran : 20 000 doctorants sans emploi

Iran : 20 000 doctorants sans emploi

Selon le recteur de l’université d’Azad, 20 000 doctorants sont actuellement sans emploi dans le pays. Lors d’un discours à Hamedan, Farhad Rahbar a déclaré : « Aujourd’hui, il y a 47 000 doctorants dans le pays et 20 000 d’entre eux sont sans emploi », selon l’agence de presse Tasnim de la force Qods.

M. Rahbar a prévenu que « cela pourrait se transformer en crise si rien n’est fait. »

Sur le même sujet, le site web Eghtesad-Online a rapporté qu’en novembre de l’année dernière, 204 000 diplômés de masters et de doctorats étaient sans emploi.

Selon un rapport publié par le centre de statistiques du régime, 5 038 000 ouvriers iraniens avec un diplôme de lycée ou avant l’université comptent pour la majeure partie de la population active iranienne. Ils sont ensuite suivis par les diplômés de licence : 3 123 900, puis par les diplômés d’un master ou d’un doctorat : 1 007 900.

La plus petite partie de la population active en Iran concerne les doctorants spécialisés, qui sont 100 704. De plus, 204 000 diplômés de master et de doctorat sont sans emploi.

Farhad Rahbar, chef de l’organisation du management et de la planification sous la présidence d’Ahmadinejad et également personnage important de la campagne présidentielle d’Ebrahim Raïssi, a été nommé recteur de l’université Azad après le renvoi d’Hamid Mirzadeh.

Parmi les changements opérés par la nouvelle administration de l’université Azad, il y a l’introduction d’une instruction à 8 items, qui demande un respect du code vestimentaire et éthique du régime ou l’interdiction de fumer dans les espaces de l’université Azad. Les étudiants doivent également toujours être séparés selon les sexes, les concerts sont interdits dans l’université, les étudiants et les professeurs favorable au régime bénéficient de privilèges et jouent un rôle plus important et les normes religieuses, morales et scientifiques du régime doivent être strictement respectées lors de l’intégration des nouveaux élèves ou des cérémonies de remise des diplômes.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés