mardi, septembre 21, 2021
AccueilActualitésActualités: SociétéBoycott complet de la farce électorale, confusion et contradictions des autorités dans...

Boycott complet de la farce électorale, confusion et contradictions des autorités dans l’annonce de faux chiffres

Boycott complet de la farce électorale, confusion et contradictions des autorités dans l'annonce de faux chiffres

Iran : mascarade électorale – N°8

Les informations en provenance de milliers de bureaux de vote dans les 31 provinces d’Iran indiquent que le peuple iranien a complètement boycotté et boudé la mascarade électorale, de sorte qu’en fabriquant des chiffres et en annonçant le décompte des votes, les responsables du régime ont fait preuve de confusion et fait des déclarations contradictoires.

Le ministre du Renseignement Mahmoud Alavi, en visite au QG électoral quelque neuf heures après le début du vote, a déclaré : « J’espère qu’avec la présence des gens dans les dernières heures du scrutin, le taux de participation atteindra un chiffre acceptable. »

À 15 heures, heure locale, sept heures après le début du vote, Jamal Aref, le chef du QG électoral, a annoncé que 11 millions de votes, un chiffre multiplié plusieurs fois, avaient été exprimés, ce qui représentait 19 % des électeurs. A midi, le gouvernorat de Téhéran a déclaré qu’un demi-million de personnes, soit cinq pour cent des électeurs, avaient voté à Téhéran. Lorsque le gouverneur de Téhéran a été interrogé sur le taux de participation plus tard dans l’après-midi, il a déclaré que le décompte des votes pour l’ensemble du pays ne serait annoncé que par le ministre de l’Intérieur demain.

A 18 heures, Hossein Sistani, le gouverneur de la province d’Ispahan, a déclaré que 320 000 votes avaient été exprimés dans la ville d’Ispahan, soit à peine 20 % des électeurs. De nombreux bureaux de vote ont signalé au ministère de l’Intérieur que la participation avait été inférieure à celle des élections de 2015 et que la quasi-totalité des jeunes avaient refusé de voter.

Par ailleurs, les reportages de la télévision d’État ont clairement montré des bureaux de vote vides. Pour couvrir le boycott, ses caméras filmaient les bureaux de vote destinés aux journalistes étrangers. Néanmoins, les quelques journalistes étrangers emmenés dans ces centres de vote gérés et « animés » ont déclaré que la participation était inférieure à celle des élections précédentes. Une chaîne de télévision étrangère émettant en direct de Hosseiniyeh Ershad, dans le nord de Téhéran, normalement réservée aux journalistes étrangers, a montré qu’en une heure, seules 33 personnes avaient voté.

Dans de nombreuses villes, les agents des pasdarans ont empêché les gens de prendre des photos ou de filmer le vote afin de dissimuler la participation lamentable. Dans de nombreux bureaux de vote, les miliciens du Bassidj et les pasdarans ont voté plusieurs fois. L’achat de votes était assez courant, chaque vote étant acheté entre un demi-million et 4 millions de rials.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 21 février 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe