jeudi, janvier 27, 2022
AccueilActualitésActualités: Société100.000 Hectares de forêts iraniennes détruits chaque année

100.000 Hectares de forêts iraniennes détruits chaque année

100.000 Hectares de forêts iraniennes détruits chaque année

CNRI – Dans une interview avec le site internet d’informations du Parlement iranien le vendredi 14 octobre, Abbas Papizadeh, Député de Dezful, a déclaré qu’au cours des deux dernières décennies, environ 100.000 hectares de zones forestières ont été détruits chaque année, et a souligné que les quelques forêts restantes devraient sérieusement être protégées.

Un des plans qui a longtemps été inclus au programme de l’Agence de la protection de l’environnement, et présenté au Parlement après avoir été approuvé par le cabinet, est un plan de répit de 10 ans pour les forêts.

Décrivant l’état des forêts comme critique, Papizadeh a déclaré à l’agence de presse : “selon le Plan de répit pour les forêts, l’exploitation légale des forêts ne sera pas admise pendant un certain temps pour laisser les forêts atteindre un niveau souhaitable et approprié. Pendant que le plan est en place, seul les arbres secs et infestés peuvent être coupés.”

Mais il a mis en garde sur le fait que l’autorisation légale pour couper les arbres secs et infestés peut également être utilisée comme une excuse à la déforestation.

Une chance de 10 ans pour les forêts

Ali Mohammad Shaeri, député de Behshahr au Parlement, critique aussi l’exploitation inconsidérée des forêts et souligne que la poursuite du processus de la déforestation au cours des décennies passées a causé la réduction de la région forestière du nord de 3.200.000 hectares à 1.090.000 hectares.

Shaeri affirme que la ‘Commission de l’agriculture et des ressources naturelles au Parlement’ a suggéré que comme premier pas, l’exploitation industrielle des forêts du nord soit réduite.

Selon ce plan, l’exploitation des forêts du nord devrait être réduite de 20 pourcent chaque année, pour être complètement arrêtée en 5 ans.

Le président de la Commission de l’agriculture au Parlement a souligné que la quantité de bois de contrebande en provenance des forêts du nord chaque année est estimée à 3000 mètres cube.

En considérant le long processus de déforestation, certains experts croient qu’une période de répit de 10 ans ne suffirait pas pour la reforestation et que cela nécessitera une planification plus longue.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe