mercredi, octobre 27, 2021
AccueilActualitésActualités: SociétéIran - Un employé municipal s’est immolé par le feu pour protester...

Iran – Un employé municipal s’est immolé par le feu pour protester contre le non-paiement de ses salaires depuis six mois

CNRI – Dans la ville de Falahieh (dans la province du Khouzestan, au sud-ouest de l’Iran), un employé municipal s’est immolé par le feu pour protester contre le non-paiement de ses salaires depuis six mois. Esmaïl Chaverdi (Khanafareh) – âgé de 30 ans, marié et le seul soutien financier de sa famille – s’est immolé par le feu le vendredi 27 mai et il a succombé à ses blessures.

La semaine dernière, M. Chaverdi et d’autres employés municipaux ont participé à un sit-in pour protester contre le non-paiement de leurs salaires, mais leurs demandes sont restées sans réponse.

La pauvreté, les privations et de la répression sous le régime des mollahs en Iran ont poussé certaines personnes, en particulier des femmes et des jeunes-filles à se sonner la mort.

Le 6 mai, à Ahwaz (au sud-ouest de l’Iran), un jeune vendeur ambulant s’est donné la mort en se jetant sous un train pour protester contre la confiscation de ses outils de travail par les forces répressives du régime.

Le 13 mai, à Sanandaj (ville située dans la province de Kurdistan, à l’ouest de l’Iran), un vendeur nommé Laveh Ahmadi-Nia s’est immolé par le feu pour protester contre la confiscation de ses biens par les forces répressives du régime.

A la suite à son arrestation et à la confiscation de ses biens et après qu’il a été libéré de la prison, ce travailleur kurde s’est adressé à plusieurs reprises aux organes du régime iranien pour tenter de récupérer ses biens, mais puisqu’il n’a reçu aucune réponse, il s’est immolé par le feu à proximité d’un bâtiment officiel à Sanandaj.

Selon le site Internet de la Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), en moyenne, chaque jour 11 personnes se suicident en Iran.

Les Iraniens sont confrontés à la pauvreté, à la faim et au chômage alors que le régime des mollahs utilise les immenses revenus pétroliers du pays pour réprimer la population, exporter le terrorisme, mener des politiques bellicistes dans la région, acheter des armes et financer les projets de fabrication d’armes de destructions massives.

Tant que le régime des mollahs sera au pouvoir, la répression, la pauvreté, la faim, la prostitution et la toxicomanie continuera en Iran. La seule solution pour mettre fin à cette situation c’est le renversement du régime antihumain des mollahs et l’instauration d’une démocratie en Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe