mardi, juillet 7, 2020
Accueil Actualités Actualités: Société Le Bureau du Parlement : En deux semaines, 50 personnes sont mortes...

Le Bureau du Parlement : En deux semaines, 50 personnes sont mortes à Qom du coronavirus

Le Bureau du Parlement : En deux semaines, 50 personnes sont mortes à Qom du coronavirus

Maryam Radjavi: La dissimulation continue a provoqué une propagation rapide du virus ; l’intervention de l’OMS est urgente

Aujourd’hui, l’agence de presse officielle ILNA a cité Ahmad Amir Abadi Farhani, député de Qom et membre du Bureau du Majlis (Parlement), qui a déclaré qu’au cours des deux dernières semaines, 50 personnes étaient mortes à Qom à cause du coronavirus. En réponse au démenti du porte-parole de Rohani, Ali Rabi’i, et du vice-ministre de la Santé, Iraj Harirchi, Farahani a mis la liste des noms des personnes décédées à la disposition du ministère.

La dissimulation criminelle du régime en raison de l’anniversaire de la révolution antimonarchique le 11 février, et de la farce électorale du 21 février, ainsi que la poursuite des vols vers la Chine de Mahan Air, compagnie aérienne des pasdarans, ont accéléré la propagation du virus dans diverses parties de l’Iran et de nombreux pays voisins.

La dissimulation et les mensonges scandaleux des mollahs au sujet du coronavirus, le manque de mesures préventives et l’incapacité à fournir les ressources et les équipements nécessaires tels que des masques et désinfectants, ont suscité de nombreuses protestations dans la population. À Talesh, dans le nord de l’Iran, des centaines de jeunes ont organisé une manifestation contre les tergiversations du régime sur la propagation du virus et se sont heurtés aux forces de sécurité. Des étudiants de l’université Velayat à Iranshahr ont protesté contre une visite de deux religieux, en scandant : « Nous ne voulons pas de mollahs contaminés ». A Bouchehr, les étudiants de l’université du Golfe Persique ont manifesté pour réclamer la fermeture de l’université.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a souligné que le régime inhumain des mollahs continue à se livrer à une dissimulation criminelle et à des mensonges systématiques sur la propagation du coronavirus. Elle a déclaré que l’intervention de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’envoi par celle-ci d’équipes médicales de surveillance et d’urgence en Iran étaient à la fois urgents et nécessaires. Le fascisme religieux au pouvoir était conscient de la propagation du virus en Iran depuis longtemps, a-t-elle ajouté. Mais afin de mobiliser les foules pour l’anniversaire de la révolution de 1979, le 11 février, et pour le simulacre d’élection du 21 février, sur ordre de Khamenei, le régime a effrontément démenti que le virus s’était propagé en Iran et il cache maintenant les faits au peuple iranien.

Mme Radjavi a réaffirmé que les ressources médicales et de soins du pays, monopolisées par les mollahs, les pasdarans et les forces de sécurité, doivent être mises à la disposition de la population, des hôpitaux et des médecins.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 février 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe