dimanche, novembre 22, 2020
Accueil Actualités Actualités: Société Le régime hanté par les activités des opposants sur la messagerie Telegram...

Le régime hanté par les activités des opposants sur la messagerie Telegram en Iran

Le régime hanté par les activités des opposants sur la messagerie Telegram en Iran

CNRI – Le Secrétaire du Comité de filtrage de l’internet en Iran a annoncé la découverte de 40 mille canaux de Telegram qui selon lui agissent contre le régime, dont 8 000 n’ont pas pu être bloqués.

Selon l’agence de presse officielle Mehr, Abdolsamad Khoramabadi, s’est entretenu avec le ministre adjoint de la Communication, Mohammad Javad Azari Jahromi, au sujet de la politique de filtrage des réseaux sociaux, indiquant que plus de 30% des « canaux criminels » agissent activement contre la « sécurité nationale » du régime islamiste. « Nous signalons tous ces canaux au ministère du Renseignement sur une base quotidienne. Par conséquent, ce ministère envoie ces canaux aux autorités compétentes afin qu’ils soient bloqués, » a-t-il confié.

Le Secrétaire du Comité de filtrage a stipulé que plus des deux tiers de l’espace cybernétique sont utilisés pour des « actes illégaux », et a admis que « de nombreuses plate-forme du cyberespace échappent à notre contrôle. Nous avons identifié 8 mille canaux criminels ouverts et les avons signalés au ministère du Renseignement. Ces canaux agissent activement contre la sécurité nationale, la moralité publique et le caractère sacré du régime islamique. »

La société Telegram resiste aux pressions du régime

Abdolsamad Khoramabadi a expliqué que le ministère du Renseignement devrait avertir les administrateurs au sujet du blocage des canaux. « Telegram n’a pas approuvé notre demande et, par conséquent, aucune mesure n’a été prise à cet égard. Nous ne disons pas que le cyberespace a été abandonné à lui-même. Néanmoins, la grande partie du cyberespace du pays échappe à notre contrôle. »

En réponse à la question de savoir « Comment les canaux criminels sont-ils détectés ? », il a répondu : « Nous avons un système électronique par lequel nous identifions les canaux et les signalons au ministère du Renseignement (…) Nous avons actuellement identifié 40 mille canaux criminels de Telegram qui ont changé leurs noms ou ont commencé une nouvelle activité. Cependant, 20 mille canaux criminels ont été identifiés et 8 mille d’entre eux travaillaient activement contre les valeurs sacrées, ainsi que la sécurité nationale. »

L’activité des Moudjahidine du Peuple
Khoramabadi a également mentionné les activités du mouvement de résistance iranien, les Moudjahidine du Peuple (OMPI) : « L’OMPI fait fonctionner ses canaux facilement malgré le fait qu’on est pas autorisés à publier contre l’Etat et la révolution. Cependant, les ennemis de la République islamique offrent des contenus anti-régime en ligne et personne n’agit pour les arrêter (…) Le ministère de la Communication a déploré que la société Telegram n’exécute pas nos ordres. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe