mercredi, octobre 27, 2021
AccueilActualitésActualités: SociétéLe régime iranien interdit les meetings publics à l’approche du simulacre d’élections

Le régime iranien interdit les meetings publics à l’approche du simulacre d’élections

Le régime iranien interdit les meetings publics à l’approche du simulacre d’élections

À l’approche du simulacre d’élections en Iran, la police du régime a interdit tout meeting public et tout rassemblement, par peur que cela dégénère en manifestations similaires au soulèvement de 2009. Lorsqu’il a été demandé au brigadier général Hossein Ashtari, commandant des Forces de Sécurité de l’État (police), si des « rassemblements et manifestations publics » seraient autorisés, celui-ci a répondu : « Ce n’est pas autorisé ».

Il a ajouté que la police traiterait sévèrement « toute violation électorale ».

Le régime iranien a eu recourt à une série de mesures répressives et d’exercices militaires de démonstration de force les semaines précédant les élections du 26 février pour les Majlis (le Parlement) et les membres de l’Assemblée des Experts, un corps religieux censé contrôler la conduite du Guide Suprême.

À l’approche des élections, les luttes de pouvoir se sont intensifiées au sommet du régime iranien. Cette semaine, le Conseil des gardiens de la Constitution a conclu au refus des aptitudes de Seyyed Hassan Khomeiny, candidat à l’Assemblée des Experts, et pilier du régime fondé par son grand-père basé sur le Velayat-e faqih (le pouvoir absolu du clergé).

Précédemment, le Conseil des gardiens avait refusé les aptitudes de la plupart des candidats aux parlement et à l’Assemblée des Experts venus de la faction d’Ali Akbar Hashemi Rafsanjani et Hassan Rohani.

Le Conseil National de la Résistance Iranienne (CNRI) a affirmé mercredi dans une déclaration : « L’élimination des candidats de la faction rivale à la veille du simulacre d’élections témoigne d’une lutte de pouvoir débridée aux plus hautes sphères du régime. Une telle entreprise crée de dangereuses menaces pour le régime dans sa totalité. »

« Le Guide Suprême du régime, Ali Khamenei, tente d’éclipser cette crise par des semblants de démonstrations de force, manœuvres militaires et balistiques, et par l’intensification du soutien à Bachar al-Assad, résultant dans le massacre toujours plus brutal du peuple syrien. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe