dimanche, septembre 26, 2021
AccueilActualitéssommet mondial Iran libreBruno MACE maire de Villiers-Adam : Vous opposez au régime d’Iran un...

Bruno MACE maire de Villiers-Adam : Vous opposez au régime d’Iran un projet de démocratie laïque

Bruno MACE maire de Villiers-Adama adressé un message au « Sommet mondial pour un Libre 2021 ».

S’adressant aux résistants iraniens il a déclaré : « Vous opposez un projet de démocratie laïque où la souveraineté du peuple s’exprime dans une république pluraliste aux élections libres ».

L’évènement a accueilli plus d’un millier de personnalités de premier plan de cinq continents et s’est tenu en présence de milliers de Moudjahidine du Peuple à Achraf-3, reliés en ligne en 50 000 points de rencontre et de rassemblements de partisans de la Résistance dans 105 pays.

L’évènement qui s’est déroulé sur trois jours, a vu les interventions de onze anciens Premiers ministres, cinq anciens présidents de Parlement, soixante-dix anciens ministres de divers pays, ainsi que des dizaines de parlementaires américains et européens et des pays du Moyen-Orient.

Ils ont souligné la solidarité des peuples de ces pays avec la Résistance iranienne pour la liberté et la souveraineté populaire, et mis en avant le plan en dix points de Maryam Radjavi pour une république démocratique, pacifique et non nucléaire fondée sur la séparation de la religion et de l’État et la protection de l’environnement.

Bruno MACE maire de Villiers-Adam appelle à se joindre au sommet mondial pour un Iran libre
De nombreux députés, maire et d’autres élus français sont intervenus à cette occasion.

Dans son intervention, Bruno MACE maire de Villiers-Adam, a déclaré :

Madame la présidente, mesdames et messieurs les élus et parlementaires, aux Amis de la Résistance, notamment aux habitants d’Ashraf en Albanie, pour lesquels j’ai une pensée particulière.

Mesdames et messieurs, c’est un grand plaisir de participer à ce meeting annuel qui réunit tous les soutiens qui vous accompagnent dans votre combat. Rien ni personne ne pourra s’y opposer. Le diplomate et ses trois complices, qui ont tenté de l’anéantir en 2018, ont été condamnés de 18 à 20 ans de prison.

Le 18 juin a eu lieu l’élection présidentielle en Iran. Il s’agissait pour les quatre ans à venir de déterminer l’orientation que prendra le gouvernement. Je ne pense pas malgré tout qu’ils tiendront cette échéance.

Malheureusement, force est de constater que la validation des sept candidats sur près de 800 candidatures n’allait pas dans le sens de l’ouverture. L’élimination d’individus tels que le général des pasdarans, Ali Larijani, qui a été à la tête du pouvoir législatif, affaiblit le fondement du pouvoir de la tyrannie et intensifie de matière sans précédent la guerre des loups du sommet de la dictature.

Mettant en avant et poussant à la nomination d’Ibrahim Raissi le bourreau des massacres des prisonniers politiques de 88, le pouvoir en place prend ainsi la direction du repli sur soi et de l’intensification de la répression.

Ibrahim Raissi a un palmarès édifiant au sein de l’appareil d’Etat. Nommé procureur adjoint du parquet de la révolution de Karaj à 19 ans en 1980, il devient procureur l’année suivante. En 1985, il joue un rôle actif dans la répression et l’assassinat des membres et des partisans d’OMPI et devient directeur de la branche chargée des groupes d’opposition.

En 1988, il fait partie de la commission de la mort à Téhéran, qui a procédé au massacre des milliers de prisonniers politiques. Les États-Unis et l’Europe ont sanctionné Raïssi pour ce rôle dans les exécutions, la violation des droits humains et le massacre des prisonniers politiques.

Il ne pourra rien sortir de bon de cette élection pour le peuple iranien qui mérite mieux et pour lequel vous vous battez contre la théocratie, depuis des décennies. Vous opposez un projet de démocratie laïque où la souveraineté du peuple s’exprime dans une république pluraliste aux élections libres.

C’est le premier point de votre plan qui en compte 10 et qui font référence à la Déclaration universelle des droits de l’homme l’égalité complète entre les hommes et les femmes, une justice indépendante fondée sur la présomption d’innocence et le droit de la défense.

Ce plan comporte également la prise en compte des minorités, la protection de l’environnement, la coexistence pacifique et la coopération régionale et internationale.

Ce programme, vous l’avez conçu et élaboré au sein de votre Conseil national de la résistance, qui agrège différentes tendances et laisse présager d’un gouvernement futur.

Vous êtes entouré de ces femmes et de ces hommes qui ont une idée forte pour votre beau pays et qui se battent sans relâche sur tous les fronts pour entretenir la flamme de l’espoir et la volonté d’aboutir.

Beaucoup ont payé de leur vie cette détermination et nous devons avoir une pensée pour toutes ces victimes. Lors de mon dernier passage à Achraf, en Albanie, j’ai visité le musée dédié aux 30.000 victimes de l’année 88. Cette visite fait froid dans le dos.

J’ai ressenti le même sentiment d’horreur qu’en visitant un camp de la mort tristement célèbre depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le devoir de mémoire passe cependant par une telle représentation.

Cela galvanise, si besoin en était, les forces de tous les combattants de la paix en Iran, à tous les Achrafiennes et à tous les Achrafiens. Je transmets mes amitiés. Je salue leur courage qui, jour après jour, semaine après semaine, année après année, ont décidé autour de vous et avec vous de consacrer leur vie à la reconstruction de leur pays.

Madame la présidente, frère et sœur d’Achraf, habitants d’Iran, vous êtes des exemples dans votre combat. Soyez assuré de mon soutien le plus complet et à bientôt à Téhéran, dans un Iran libre et démocratique.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe