Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Rohani, bilan d’une modération de façade en Iran

CNRI – Voilà près de 100 jours que Hassan Rohani a pris ses fonctions de nouveau président du régime iranien. Les médias font une grande place à l’offensive du lobby des mollahs pour donner à la dictature religieuse un vernir de modération via l’image de Rohani, un homme du sérail depuis 30 ans. Le but étant uniquement de desserrer l’étau des sanctions internationales qui l’étranglent. Cependant, on peut déjà se faire une idée de sa véritable identité à travers son bilan.

Avant son accession à la présidence

Hassan Rohani se vantait d'avoir réussi à tromper les Occidentaux dans les négociations sur le nucléaire. Voici son intervention, le 3 novembre 2003, au Conseil suprême de la Révolution culturelle, paru en septembre 2005 dans le semestriel RAHBORD, une publication du Centre de Recherche stratégique du Conseil de Discernement de l'État :

« Durant l'été 2002, des clameurs se sont levées dans les médias occidentaux affirmant que l'Iran s'emploie à construire une bombe atomique (…) Quand nous avons invité les trois ministres (des Affaires étrangères européennes) nous cherchions à savoir comment nous pourrions donner une vue d'ensemble du programme nucléaire et de nos précédentes activités, tout en évitant d'être renvoyés devant le Conseil de sécurité. Si nous avions refusé de déclarer nos activités passées, cela aurait signifié pour l'agence (AIEA) que nous n'avions pas l'intention de coopérer. Car la plupart des activités menées à l'insu de l'agence, lui avait été communiquées par les pays avec lesquels nous avions traité (…) Avec les renseignements venus de la Libye, ils se sont rendus compte que nous avions pu obtenir des choses de notre négociant sans les déclarer. En effet, nous avions déclaré les équipements reçus du négociant, à une exception : la (centrifugeuse) P2 (…)

«Graduellement, les Européens ont conclu que nous n'avions pas accepté la suspension dans les domaines où nous avions des difficultés technologiques, et que la suspension (de l'enrichissement) s'appliquait seulement aux cas où nous n'avions pas de difficultés techniques. C'est une question qu'ils ont soulevée récemment dans les négociations. Ainsi, s'agissant de l’U.C.F et de l'usine d'Ispahan qui transforme le yelow cake en du UF4 et UF6, nous avons réussi à le terminer pendant la période de la suspension. À l'époque, pendant que nous étions en train de discuter avec les Européens à Téhéran, nous installions des équipements dans certaines parties (de l'usine) d'Ispahan, et le projet était sur le point d'être complété. En réalité, c’est en créant un climat de sérénité, que nous avons pu achever Ispahan. Dieu soit loué, Ispahan a été complété et nous pouvons transformer le yellow cake en du UF4 et UF6, et c’est très important (…) Nous avions certaines choses et nous pensions que personne n'en était informé. Mais ces mêmes choses que nous avions dissimulées, avaient malheureusement été publiées dans le passé dans des thèses de doctorat et des articles scientifiques (iraniens). En outre, d'autres faits avaient été communiqués par la Chine et la Russie à l'Agence.»

 

Discours d'Hassan Rohani, premier vice-président du parlement, dans un rassemblement de la milice du Bassidj, publié le 17 mai 1995 par le quotidien officiel Etela'at:

« Si certains endiablés venaient dire jusqu'à récemment à nos chers jeunes gens que l'antiaméricanisme de la révolution s'est édulcorée, aujourd'hui cependant, il est avéré à la face du monde que ces paroles sont erronées et infondées. Notre système, notre gouvernement, notre parlement, nos responsables, et à leur tête notre vénérable Guide suprême, à l'instar de l'imam (Khomeiny), sont tous des antiaméricains convaincus. Aujourd'hui l'admirable slogan de "mort à l'Amérique" est de plus en plus une source d'unité dans notre pays. Aujourd'hui le slogan "mort à l'Amérique" a fait que notre cheminement est plus clair, plus transparent et plus défini que jamais.» https://khodnevis.org/article/52750#.Uk1VB4bwZpw

Après son arrivée à la présidence

Sur le programme atomique :

« Accepter le droit naturel, légal et inaliénable de l’Iran, comme l’ordonne avec sagesse le guide suprême, est le moyen le plus simple de résoudre le dossier nucléaire atomique. »

« La technologie nucléaire, notamment l’enrichissement de l’uranium, est parvenue au stade de production à grande échelle. Imaginer qu’en faisant obstruction au programme atomique de l’Iran par le biais de pressions illégales, on peut garantir que le programme est pacifique, relève de la fiction totale. »

Discours à l’Assemblée générale de l’ONU, New York, 24 septembre 2013.

– Selon l’AIEA : les réserves d’uranium enrichi à 20% en Iran au mois de février avaient augmenté de 9 %

20 aout 2013, agence Reuters

- 28 aout : Dans son rapport trimestriel, l’AIEA a annoncé : en installant des centaines d’autres centrifugeuses, l’Iran a augmenté sa capacité à enrichir l’uranium. Ces centrifugeuses, qui sont d’un modèle plus avancé (IR-2), se trouvent dans le site nucléaire de Natanz, dans la province d’Ispahan. Le rapport ajoute : l’Iran a aussi commencé la production de combustible pour le réacteur d’eau lourde.

Rapport de l’AEIA, 28 aout

– Dans la visite que nous avons effectuée aujourd’hui au site de Fordo (...) les activités de ce site se poursuivent sans la moindre faille et l’enrichissement se fait à 20%. »

1 octobre, agences de presse officielles iraniennes

Sur les missiles balistiques :

Dans un défilé militaire en Iran en présence de Rohani, « les forces armée iraniennes ont présenté 30 missiles balistique de type Sejil et Ghadr d’une portée annoncée de 2000 km ».

AFP – 22 septembre 2013

Sur Israël :

« Le régime sioniste est depuis des années une plaie sur le corps monde musulman et il faut se débarrasser de cette plaie. » Quelques heures plus tard, la phrase a été corrigée de la manière suivante : « Dans notre région, dans l’ombre occupée du territoire palestinien et de notre chère Qods (Jérusalem), une plaie a été infligée au corps du monde musulman et cela nous rappelle que le peuple musulman n’oubliera pas son droit historique et résistera à l’oppression et à l’agression. »

3 aout 2013 – Discours à la manifestation annuel contre Israël du nom de « Journée Qods »

http://www.president.ir/fa/70000

Sur la Corée du Nord :

« L’Iran et la Corée du nord ont toujours entretenu de bonnes relations et il est certain que le niveau de relation de ces deux pays se développera dans le 11e gouvernement (...) Les relations de la république islamique d’Iran et de la Corée du Nord au fil des ans ont toujours été bonnes et en plein développement. Je suis certain que les relations entre les deux pays vont se poursuivre avec le 11e gouvernement et continueront de se développer plus qu’auparavant. »

3 aout 2013 - Dans une rencontre avec le président nord coréen

http://www.president.ir/fa/70017

Sur la Syrie :

« La république islamique d’Iran est préoccupée par la présence de terroristes et les ingérences étrangères en Syrie et le condamne. » « Le président de la république, adressant ses remerciements pour le message de Bachar Assad, le président syrien, a mis l’accent sur le développement des relations entre les deux pays dans divers domaines. »

4 aout 2013 – Rencontre avec le premier ministre syrien

http://www.president.ir/fa/70427

Sur le guide suprême et la constitution de la dictature religieuse :

« Nous sommes fiers de tous nous trouver en république islamique dont le pilier centrale est le guide suprême. »

19 aout 2013, lors de la présentation du ministre de l’Intérieur

http://www.president.ir/fa/70641

« La constitution est extrêmement progressiste et dynamique, le principe de la constitution peut parfaitement satisfaire les droits civils de la population. »

6 aout 2013, lors de sa première conférence de presse.

http://www.president.ir/fa/70470

Sur la situation économique :

« Deux années consécutives, la croissance économique du pays s’est révélée négative. C’est la première fois qu’après la guerre imposée [contre l’Irak], notre croissance économique est négative. C’est la première fois qu’à côté de la croissance négative, le pays connait une inflation extrêmement élevée, la plus haute inflation de la région, voire du monde. Le pays connait une inflation de 42%, le pays connait le chômage (...) Regardez les chiffres : de 2006 à 2011, quel est le nombre d’emplois ? 14.000 personnes par an ?  C’est le nombre d’emplois de ces dernières années dans notre pays. »

3 aout 2013, dans une réunion avec les députés au Majlis.

http://www.president.ir/fa/70004

« La situation actuelle du pays dans tous les domaines est difficile et complexe. Dans le domaine économique, le pays connait une inflation élevée, un taux d’investissements réduit, une réduction des entreprises de production, et beaucoup de liquidités, en autres problèmes économiques.

« Dans le domaine de la politique étrangère, nous sommes confrontés aux sanctions qui nous oppriment, aux défis régionaux et aux tensions politiques aigues au Moyen-Orient. »

15 aout 2013, discours de clôture en défense des ministres présentés au parlement.

http://www.president.ir/fa/70547

Un dossier sur Hassan Rohani

 

Rohani au pouvoir en Iran quelles sont les conséquences

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés