Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran : L'utilisation du commerce par Téhéran pour financer ses mandataires terroristes

Iran : L'utilisation du commerce par Téhéran pour financer ses mandataires terroristes

Par Mahmoud Hakamian

Chaque année, en Iran, des hommes d'affaires occidentaux se rendent à des conférences organisées par des organes ou sociétés affiliés aux gardiens de la révolution islamique (pasdaran). Des dirigeants respectés de multinationales françaises ou allemandes assistent à ces conférences car les pasdaran contrôlent des puits de pétrole qui valent des milliards d'euros.

L'une des conférences sur le pétrole et le gaz les plus suivies au monde, The Iran Oil Show, s'est ouverte ce mois-ci en Iran. Cette année, des informations ont été révélées sur les activités commerciales du régime iranien pour financer les organisations terroristes. Cela a joué au détriment du régime, de sorte que le hall d'exposition était presque vide d'étrangers et la conférence a été un échec lamentable. Le manque d'intérêt pour l'événement renommé de Téhéran devrait effrayer les initiés du régime pour qu'ils envisagent davantage un changement de comportement.

Au début de la conférence, une interdiction mondiale est entrée en vigueur, mettant tout acheteur de pétrole iranien sous le coup des sanctions américaines. La faible participation qui a suivi reflète le fait que les entreprises étrangères reconnaissent que tous les secteurs de l'économie iranienne sont infectés par les pasdaran.

Assister ou exposer à une conférence en Iran ou en Europe mettant en vedette des entreprises iraniennes vous met en danger d'être repéré par l'une des agences les plus cruelles au service du régime des mollahs pour une éventuelle valeur de renseignement ou de recrutement. L'information sur ces dangers est tombée juste au moment où l'économie de l'Iran devenait moins stable et plus isolée. Pourtant, ses dirigeants continuent leur comportement funeste.

Mais maintenant, les chefs d'entreprise comprennent qu'il est désormais impossible d'éviter de financer le terrorisme s'ils font des affaires avec le régime iranien. C'est la raison pour laquelle aucune entreprise de renom n'a assisté à la conférence. C'est aussi la raison pour laquelle aucune entreprise mondiale n'a soutenu les mécanismes de contournement des sanctions mis au point par l'Union européenne.

Le simple fait d'assister à une conférence peut sembler anodin pour de nombreux services juridiques et de conformité d'entreprise, mais ils ne doivent pas oublier les dangers auxquels ils s’exposent en collaborant avec les agents des pasdaran et du VEVAK.

 

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés