Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

La menace de nouveaux attentats terroristes en Europe

La menace de nouveaux attentats terroristes en Europe

Par Mahmoud Hakamian

L'année dernière a été marquée par plusieurs attentats terroristes et d'assassinats déjoués en Europe. Les services de renseignement européens de différents pays ont pu déjouer les complots orchestrés par les agents des mollahs.

Le régime a comploté et perpétré des attentats et des assassinats qui visent particulièrement les dissidents et l'opposition. La simple augmentation des complots l'année dernière rien que sur le sol européen est la preuve que Téhéran est plus désespéré qu'il ne l'a jamais été.

L'une des attaques déjouées était censée avoir lieu l'année dernière à Paris (Villepinte), lors du grand rassemblement organisé chaque année par la principale opposition au régime des mollahs. Les deux agents qui se rendaient à Paris pour mener l’attentat ont heureusement été arrêtés et un diplomate de Téhéran a été arrêté.

Au cours des dernières décennies, le régime iranien s'est servi de ses groupes inféodés dans la région pour faire ses visés funestes. En 2012, la coopération avec le Hezbollah libanais a fait six morts et des dizaines de blessés lorsqu'une bombe a explosé à l'aéroport de Burgas en Bulgarie. Moins d'une semaine après cet incident, un membre du Hezbollah, Hossam Yaacoub, né au Liban et citoyen suédois, a reconnu avoir participé à l'attaque après son arrestation. Il avait été chargé de trouver des cibles et de surveiller les touristes israéliens.

De nombreux responsables iraniens actuels sont impliqués dans les complots terroristes et les assassinats qui continuent de menacer l'Europe et d’autres contrées. On ne peut dire que c'est l’œuvre de quelques agents voyous, c'est plutôt un effort institutionnalisé et on sait maintenant que le ministère iranien du Renseignement (VEVAK) est fortement impliqué.

Le régime de Téhéran a maintenant indiqué très clairement qu'il ne continuera pas à respecter les termes de l'accord nucléaire de 2015 ou du Plan d'action global conjoint (JCPOA).

Le président iranien Hassan Rohani a menacé d'augmenter les stocks d'uranium du pays à un niveau de qualité militaire si les autres signataires de l'accord ne parvenaient pas à négocier de nouvelles conditions pour l'accord nucléaire dans un délai de 60 jours.

Nombreux sont ceux qui en sont venus à penser que Téhéran va encore intensifier ses activités terroristes sur le sol européen. Plusieurs partisans de l'accord ont dénigré ces affirmations, mais il n'y a aucune raison pour ignorer la menace. Surtout si l'on considère l'activité terroriste de l'année dernière.

La menace que représente le régime des mollahs ne doit pas être prise à la légère. Nous savons ce dont Téhéran est capable en temps normales, de sorte que le potentiel est encore pire maintenant qu’il subit tant de pressions en interne et qu’il y a un risque d’effondrement du régime.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés