Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Le cyber-scandale du régime des mollahs et la rumeur des Pasdaran sur la visite fictive de Mme Radjavi

  • Déclaration officielle du ministère français des Affaires étrangères: "Le faux compte Twitter du consulat de France à Jérusalem"
  • "Le consul de France à Jérusalem est la cible d'un vol d'identité sur Twitter"
  • Le consulat de France veut que les internautes soient vigilants

La rage du régime des mollahs, provoquée par les cinq jours de rassemblement de la résistance à Ashraf 3 en Albanie et l’accueil qui lui a été réservé dans le monde entier, ainsi que par les grandes manifestations d’Iraniens dans différentes capitales du monde, n’ont aucune mesure.

Le 23 juillet, les Gardiens de la révolution ont annoncé dans une dépêche complètement fausse que Pierre Cochard, "diplomate français en Israël", avait annoncé dans une série de tweets le voyage de Mme Maryam Radjavi en Israël, dans le but de rencontrer le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef de l'agence d'espionnage Mossad ". L'agence de presse Fars des Gardiens de la révolution a ajouté: "Le voyage, effectué avec l'aide de Giuliani et en coordination avec l'ambassadeur d'Israël en Albanie, Boaz Rodkin, a un lien direct avec la coopération de l'OMPI et des services de renseignement israéliens (Mossad)".

Plus tôt le 17 juillet 2019, un individu qui s’était présenté sur son compte Twitter en tant que consul général de France à Jérusalem, a diffusé les détails de ce voyage imaginaire dans une série de cinq tweets. Mais dès son premier tweet, il dénonce maladroitement sa liaison avec le ministère du Renseignement des mollahs (Vevak). Il écrit: "J'ai reçu la nouvelle d'un ancien collègue avec qui j'ai travaillé à Téhéran".

Mais cette fois-ci, les fausses nouvelles du régime des mollahs, de ses membres et de ses services de renseignement ont été si scandaleuses et absurdes qu’en quelques heures, Twitter a fermé le compte au nom de Pierre Cochard. Il semble que les renseignements des gardiens de la révolution et du Vevak du régime des mollahs aient investi sur ce compte Twitter depuis 2013.

Le ministère français des Affaires étrangères a publié un communiqué officiel du "consulat de France à Jérusalem" intitulé " Faux compte Twitter au nom du Consul général de France à Jérusalem " et a déclaré: "Le Consul général de France à Jérusalem, M. Pierre Cochard, a été l’objet d’une usurpation d’identité sur le réseau social Twitter.".

" Pierre Cochard ne communique sur Twitter, comme sur les autres réseaux sociaux, qu’à travers les comptes officiels du Consulat général de France à Jérusalem."

Le site Palestinien Quds, cité par la chaîne hébraïque, Kan Rashet, a déclaré que le compte-rendu de la nouvelle de la visite de la dirigeante de l'opposition iranienne Maryam Radjavi en Israël était faux. Il s'est avéré que ce compte n'a rien à voir avec un responsable français. Après l'enquête, il a été déterminé que ce récit était lié aux renseignements iraniens et avait pour objectif de promouvoir de fausses nouvelles dans la guerre psychologique menée par le régime iranien contre l'opposition ... après les récents événements survenus dans le détroit d'Hormuz. «

Les mensonges de l'agence de presse des gardiens de la révolution sur le voyage inventé de Mme Radjavi montrent le désespoir du régime et son besoin criant de faux renseignements et de fausses nouvelles contre la résistance iranienne.

La Commission de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) insiste une nouvelle fois sur la nécessité d’expulser le régime des mollahs des réseaux sociaux et des facilités cybernétiques. La cyber-machine des Pasdaran et du Vevak utilisent ces moyens uniquement pour diffuser des informations trompeuses, propager des mensonges, diaboliser l'opposition et ouvrir la voie à des actes terroristes.

Conseil national de la résistance
Commission de la sécurité et de l’antiterrorisme
Le 24 juillet 2019

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés