Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

La détention du pétrolier sous pavillon britannique par le régime iranien est inacceptable: propriétaire

La détention du pétrolier sous pavillon britannique par le régime iranien est inacceptable: propriétaire

Par Shahriar Kia 

La poursuite de la détention du pétrolier Stena Impero battant pavillon britannique par le régime iranien est "inacceptable et injustifiable" et le bien-être de l'équipage après 19 jours de confinement est préoccupant, a déclaré mardi l'armateur du navire.

Les gardiens de la révolution du régime iranien (CGR) ont saisi le 19 juillet le Stena Impero dans la voie navigable du détroit d’Hormuz en violation du droit maritime. Cela s'est produit deux semaines après que la Grande-Bretagne ait saisi un pétrolier iranien près de Gibraltar pour violation des sanctions imposées à la Syrie.

La Grande-Bretagne a à plusieurs reprises exclu tout échange de pétroliers.

La saga a exacerbé les frictions entre Téhéran et l’Occident depuis que les États-Unis se sont retirés d’un accord international limitant le programme nucléaire du régime iranien et réimposant des sanctions économiques.

Le président-directeur général et président de Stena Bulk, Erik Hanell, a déclaré que la compagnie avait peu de communication avec l'équipage à bord, selon Reuters.

"Bien qu'ils restent en bonne santé compte tenu des circonstances, nous continuons d'être préoccupés par leur bien-être compte tenu du temps qu'ils ont passé en isolement", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Les 23 marins du navire sont de nationalité indienne, russe, lettone et philippine, a annoncé la compagnie.

Hanell a déclaré qu'une visite du consulat de Finlande au navire, au nom des autorités lettones, avait eu lieu le 3 août.

"Le représentant de la Finlande a indiqué que les membres de l'équipage étaient en bonne santé. Cependant, la durée de leur isolement reste une préoccupation majeure pour les membres de l'équipage", a déclaré Hanell.«Nous voulons souligner les difficultés qu’ils subissent en raison de la situation actuelle.»

La société a indiqué qu'elle n'avait toujours pas reçu de réponse officielle des autorités iraniennes à la suite de sa demande de visite du navire.

Le président du régime iranien Hassan Rouhani a menacé mardi que le régime continue de perturber la navigation dans le détroit d'Ormuz, à moins que ses exigences ne soient satisfaites.

La Grande-Bretagne a rejoint lundi les États-Unis dans une mission de sécurité maritime dans le Golfe afin de protéger les navires de commerce naviguant dans le détroit d'Hormuz.

Multimedia

Contactez-nous

© 2020 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés