mardi, novembre 30, 2021
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : Le monde doit s’unir contre les menaces terroristes des intégristes...

Iran : Le monde doit s’unir contre les menaces terroristes des intégristes d’Iran

Ayatollah GanjeiCNRI, le 2 novambre – Ce qui suit est le texte du discours de l’ayatollah Jalal Gandjei, président du comité pour la liberté de culte du CNRI lors d’une conférence au Parlement britannique le 27 octobre. Il explique le point de vue des intégristes sur les affaires internationales et leur intention sinistre de dominer le monde :

Je voudrais faire remarquer que l’expression « menace intégriste » est une expression dépassée aujourd’hui. La raison étant que le monde est en réalité en train de souffrir de ce phénomène en ce moment même. La vie à Londres, dans le métro et les bus londoniens, tout comme la vie à New York et à Washington, est déjà peu sure, et nous l’avons aussi constaté à Madrid, à Sharm El Cheikh, en Indonésie, en Algérie, en Arabie Saoudite et en particulier en Irak.

Il est donc triste que les victimes de ce phénomène ne puissent pas encore clairement discerner la cause première de ces attentats et la fixer du regard avec incrédulité. Tout ceci pendant qu’Ahmadinejad, Président du régime iranien, déclare que les flammes de sa bombe explosive vont bientôt engloutir le monde. Hier, Ahmadinejad a affirmé lors d’un symposium pour terroristes rassemblés en Iran qu’ils allaient bientôt supprimer leurs ennemis de la surface de la terre, faisant allusion à Israël, mais visant bien sûr en fait la civilisation humaine. Mais nous devons garder en tête que ce même Ahmadinejad n’est qu’un néophyte dans l’école de pensée de Khomeiny. Ses revendications ne sont pas nouvelles et cela fait en réalité un quart de siècle que les mollahs terroristes à Téhéran les proclament haut et fort et qu’ils ont, de plus, créé les organisations nécessaires pour porter ce cauchemar à ses dimensions mondiales actuelles.

Les anciens étudiants de l’école de pensée de Khomeiny avaient dit la même chose auparavant, mais le monde n’y avait prêté aucune attention. En mai 1990, Rafsandjani a déclaré : « En mettant en place notre stratégie, nous devons penser à l’expansion ». Mohsen Rezaï, commandant du corps des gardiens de la révolution, a dit en juillet 1991 : « Un jour, le courroux et le dégoût des musulmans enflammeront Washington ». La source de tous ces slogans menaçants pour le monde était Khomeiny lui-même.

En février 1981, deux ans seulement après la révolution iranienne, Khomeiny a dit dans ses célèbres dernières volontés : « Musulmans du monde, soulevez-vous ! Prenez le pouvoir entre vos mains et avancez vers un gouvernement islamique et des républiques libres ». Khomeiny avait depuis le début de sa domination créé plusieurs institutions afin de rassembler ce qu’il appelait les mouvements de libération. La télévision iranienne a montré des hommes masqués qui débutaient leurs opérations à cette époque. Cette politique a été officiellement nommée plus tard « politique d’expansion ». Ce n’est pas sans raison que toutes les organisations terroristes intégristes islamiques ont été formées après l’avènement du régime de Khomeiny en Iran.
 
Le monde a été soudainement confronté à une vague de terrorisme, d’enlèvements, de détournements, mettant le feu à la Kaaba. Le massacre de dizaines de soldats américains à Beyrouth n’était qu’un incident. Car l’Occident a jugé que la négociation était la meilleure méthode. C’est ainsi que les gouvernements occidentaux ont fermé les yeux sur l’assassinat de militants de la résistance iranienne sur leur sol et ont escorté les terroristes envoyés par l’Iran jusqu’aux aéroports européens afin qu’ils rentrent tranquillement à Téhéran.

Selon la stratégie des mollahs, contrairement à la politique du Kominterm soviétique, il importait peu que les différents groupes terroristes intégristes soient sous les ordres d’une même entité. Bien sûr, le régime de Khomeiny a créé tellement d’organisations civiles, culturelles et d’aide pour soutenir l’exportation de l’intégrisme qu’il n’existe presque aucune mosquée, association ou personnalité islamique à tendance extrémiste qui n’ait pas un lien direct ou indirect avec le régime iranien. Je peux vous assurer qu’il n’y a pas une seule ambassade ou représentation de l’Iran dans le monde qui ne bénéficie pas du soutien des groupes extrémistes intégristes.

L’objectif et la mission de toutes ces organisations sont de multiplier le modèle et la stratégie khomeynistes. Beaucoup de terroristes intégristes sont tellement anti-chiites qu’ils ne peuvent pas théoriquement être partisans de Khomeiny ; par contre ils sont tous partisans du modèle qu’il a créé. Les principes de ce modèle sont les suivants :

Tout d’abord : Une quête totalitaire du pouvoir visant à établir un empire islamique en dépit de toutes limites, même de celles fixées par le Coran ou les pratiques du Prophète Mohammed. En janvier 1988, Khomeiny a dit à son président de l’époque, Ali Khamenei : « Le vali faqih (le guide suprême religieux) peut unilatéralement abroger toutes conventions religieuses et empêcher ce qu’il veut dans l’islam, touchant au culte ou non ».

Deuxièmement : Celui qui s’oppose à cet islamisme anti-islamique ne fait pas partie de la religion, est un infidèle et un hypocrite. C’est ainsi que des musulmans progressistes en Iran ont été traités d’hypocrites et que le premier Premier ministre de Khomeiny a retiré toutes ses critiques de peur d’être catalogué infidèle.

Troisièmement : Tout crime ou meurtre qui sert l’objectif du pouvoir totalitaire est justifié et est même nécessaire. Dans le massacre des prisonniers politiques iraniens en 1988, Khomeiny a ordonné le massacre de milliers d’innocents. C’était un précédent, à la suite duquel le 11 septembre est survenu, puis Madrid, puis Londres, puis le reste du monde. Un texte religieux islamique datant d’il y a deux siècles, Jawaher al-Oloum, qui était l’un des préférés de Khomeiny, dit : « Si la victoire ne peut être obtenue autrement qu’en empoisonnant les réserves d’eau des cités et villes ennemies, alors c’est permis ». Il est donc absurde que certains se plaisent à prendre Khamenei et Khatami au mot lorsqu’ils prétendent que la bombe nucléaire leur est interdite par la religion.     

Tous les groupes islamiques terroristes, chiites ou sunnites, partagent les mêmes principes. Leur unité face à l’ennemi commun et pour leur objectif commun ne doit pas être remise en doute. Ils bénéficient du soutien politique et de propagande du régime de l’Iran. Le soutien financier et militaire du régime est aussi quelque chose dont les services secrets doivent être conscients et qui attire plus maintenant l’attention de la presse.  

Jusqu’à maintenant, l’Occident a fait face au régime de Téhéran par une politique d’apaisement. Il a envoyé un message aux terroristes qui dit : si vous avez le pouvoir, nous vous tolérerons. Mais nous ne pouvons pas douter plus longtemps que la seule solution efficace contre le terrorisme islamique est de vaincre le modèle que représente le régime de Téhéran. Toute tentative plus fébrile que cela conduira à la prise de pouvoir en Irak avec sa majorité de chi’ites, et un monopole des terroristes sur le pétrole. Ajoutons à cela que les champs de pétrole saoudiens se situent sur des terres habitées aussi par des chi’ites et que tous les champs de pétrole de la région du Golfe sont à portée des missiles iraniens. Pour couronner le tout, les mollahs se préparent à fabriquer la bombe nucléaire.

Nous pensons aujourd’hui, alors que le monde est assombri par les attentats terroristes, que le régime iranien est la source de ce danger, et qu’il doit être combattu et vaincu. Tout du moins, nous ne pouvons pas permettre que ce terrorisme utilise à mauvais escient l’Islam contre la sécurité mondiale. Nous ne devons pas être crédules et continuer à croire que ces preneurs de pouvoir totalitaires représentent l’islam ou que leurs crimes relèvent du Djihad islamique.
Le monde a besoin de véritables musulmans pour présenter un modèle alternatif, qui à notre sens, provient de la vraie foi islamique et des pratiques du Prophète Mohammed. Nous ne pouvons nous contenter d’une avancée symbolique ici. Le monde doit reconnaître les Musulmans qui défendent la liberté, la tolérance et l’égalité religieuse dans leurs actes, qui défendent la démocratie et les droits humains en tant que devoir religieux, qui prônent l’égalité des sexes et qui sont sincèrement contre toutes formes de discrimination, de répression et de châtiments inhumains.

Nous sommes ici pour dire que ces musulmans là existent dans le mouvement de résistance iranien. Nous prions Dieu pour que d’autres personnes comme nous s’organisent dans d’autres parties du monde et s’élèvent contre le régime des mollahs.

Khomeiny et ses mollahs avaient admis depuis longtemps que le mouvement de résistance iranien est leur plus grande menace. Inversement, il est bien clair que toute pression à l’encontre de la résistance iranienne et des Moudjahidine du peuple en son centre, ne peut que servir les terroristes intégristes et la source de ce terrorisme qui est le modèle que représente Téhéran aujourd’hui. Mesdames et Messieurs, votre soutien est déterminant afin de maîtriser l’incendie dévastateur du terrorisme islamique qui menace le monde d’aujourd’hui et je m’en remets à vous pour y parvenir.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe