mardi, novembre 30, 2021
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : L’intégrisme islamiste la nouvelle menace mondiale (conférence à Londres)

Iran : L’intégrisme islamiste la nouvelle menace mondiale (conférence à Londres)

CNRI, 7 octobre – Le monde fait aujourd’hui face à la menace grandissante de l’intégrisme islamiste. L’ayatollah Djalal Gandje’ï, président de la commission de la liberté de culte du CNRI , est intervenu auprès d’autres orateurs lors d’une conférence à ce sujet, organisée à Londres le 5 octobre dernier au siège de l’Association de la presse étrangère.

Azadeh Zabeti, avocate et vice-présidente de l’association des avocats irano-britanniques, a ouvert la conférence en traitant des activités terroristes sous le couvert de l’islam et sous le régime tyrannique des mollahs depuis les 26 dernières années. Elle a appelé à une coopération internationale contre l’intégrisme islamiste émanant d’Iran.

C’est ensuite l’ayatollah Gandjeï qui a pris la parole. Dès le début de son intervention, il a tenu à souligner la nature de l’intégrisme : « Il ne s’agit pas d’un phénomène religieux mais d’un mouvement politique utilisant l’islam comme un instrument pour imposer une domination absolue ».

Gandjeï a noté que la politique de complaisance menée avec le régime iranien, pour des raisons politiques ou des intérêts commerciaux, avait envoyé un message très clair aux terroristes intégristes : « Si vous êtes au pouvoir, vous serez tolérés ».

Dans la ligne de cette politique, les gouvernements occidentaux, agissant à la demande du pouvoir terroriste de Téhéran, ont réprimé la liberté de mouvement de la résistance pour la démocratie en Iran, en geste de bonne volonté vis-à-vis des mollahs. A cette fin, l’ayatollah Gandjeï a ajouté que la principale opposition au régime intégriste en Iran, l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI)  avait été interdite comme organisation terroriste aux USA et dans l’Union européenne.

« L’islam dans la résistance iranienne est  une source d’espoir pour l’humanité. Inspirés par l’islam, nous défendons la démocratie, les droits de l’homme, l’égalité des droits pour les adeptes des diverses religions, la séparation de la religion et de l’Etat. Il est essentiel pour l’humanité de connaître cette résistance et l’islam qu’elle représente », a déclaré Gandjeï en rappelant que « toutes les restrictions sur les activités de l’OMPI, en tant que la plus importante opposition démocratique au régime des mollahs en Iran, doivent être levées, particulièrement la marque du terrorisme. »

En prenant la parole, le Pr. Alison Assiter, de l’université de West of England de Bristol, a traité du développement de l’intégrisme dans le monde et de la menace que cela représente, avant de rappeler l’ouvrage de Mohammad Mohadessine (président de la commission des affaires étrangères du CNRI) « l’intégrisme islamique, la nouvelle menace mondiale », publié en 1993. Cet ouvrage qualifiait le terrorisme comme le trait principal de l’intégrisme islamiste. Certains avaient émis des doutes à l’époque, mais les événements ont malheureusement prouvé qu’il s’agissait bien d’une réalité.

Le révérend Ryder Whalley, prêtre anglican s’est également joint au débat pour dire que les intégristes n’acceptent personne d’autre qu’eux et qu’il ne peut y avoir d’échange de vue ou d’idée,  alors qu’ils essaient d’imposer leurs idées à tout le monde.

Mme Elizabeth Sydney, présidente de la fédération internationale contre l’intégrisme et pour l’égalité s’est attachée aux pratiques misogynes de l’intégrisme dans son discours et a souligné que les mollahs prétendaient agir sur des ordres divins et que c’était une véritable horreur pour les vrais musulmans.

Pour finir, Azadeh Zabeti a donné lecture de la déclaration de cette conférence. Le document demande de déférer le dossier atomique de Téhéran au Conseil de Sécurité de l’ONU et de retirer l’OMPI de la liste du terrorisme. La déclaration soutient la présidente élue de la résistance dans son appel à un changement démocratique en Iran en rejetant la politique de complaisance des mollahs ou une solution militaire étrangère.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe