lundi, janvier 17, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran /Yémen: interception d'un bateau des pasdaran chargé d'armes pour des rebelles

Iran /Yémen: interception d’un bateau des pasdaran chargé d’armes pour des rebelles

Iran /Yémen: interception d'un bateau des pasdaran chargé d'armes pour des rebelles

La coalition arabe conduite par l’Arabie saoudite qui intervient au Yémen en soutien au gouvernement a affirmé jeudi avoir intercepté en mer d’Oman un bateau de pêche iranien chargé d’armes destinées aux rebelles chiites yéménites Houthis.

L’AFP qui a rapporté cette information en citant un communiqué de la coalition, a précisé que les armes ont été saisies à bord du bateau, intercepté samedi au large de la ville omanaise de Salalah. Cette annonce a été faite alors que de vives tensions opposent l’Arabie saoudite à l’Iran.

Selon la coalition, parmi les équipements saisis figurent 18 obus antiblindés, 54 obus antichars BGM17 et des système de guidage de tirs. Outre le capitaine, 14 Iraniens étaient à bord de ce bateau, enregistré en tant qu’embarcation de pêche en Iran, a-t-on ajouté de même source.

La coalition militaire conduite par l’Arabie saoudite et composée principalement de pays du Golfe impose un blocus maritime au Yémen depuis le début de son intervention en mars en soutien au président Abd Rabbo Mansour Hadi contre les rebelles chiites Houthis.

Pour sa part, la Ve Flotte américaine a rapporté dans un communiqué publié depuis son siège à Bahreïn qu’un boutre « sans pavillon » transportant des armes et se dirigeant vers la Somalie avait été intercepté vendredi en mer d’Arabie dans « les eaux internationales par la Force maritime multinationale patrouillant la zone.

« D’après les déclarations des membres d’équipage, le port d’origine du cargo et de sa cache d’armes illicite serait l’Iran », affirme le texte ajoutant en outre que selon « l’équipage du boutre, la destination du navire était la Somalie ».

Parmi les armes que transportait le bateau figurent « des armes antichar qui pourraient être d’origine iranienne ou russe », poursuit le communiqué.

La Ve Flotte ne fait pas de lien entre ce bateau et celui intercepté par la coalition, précisant que le cargo avait été relâché après confiscation des armes qu’il transportait.

Le gouvernement yéménite et la coalition arabe accusent régulièrement l’Iran de soutenir les Houthis qui se sont emparés de vastes pans du territoire yéménite depuis un an et contrôlent toujours la capitale Sanaa.

Pour justifier leur intervention, les monarchies sunnites du Golfe, Arabie saoudite en tête, ont affirmé vouloir empêcher Téhéran de rééditer au Yémen l’expérience du mouvement chiite libanais Hezbollah.

Fin avril, un convoi de bateaux iraniens soupçonnés par les Américains de transporter des armes pour les rebelles avait fait demi-tour en mer d’Oman avant d’atteindre la côte yéménite.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté en avril une résolution qui impose un embargo sur les armes contre les rebelles au Yémen.

 

Lire aussi: 

Les Etats arabes appèlent le régime iranien à cesser l’ingérence régionale

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe