lundi, décembre 6, 2021
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLa Force Qods entraîne des escadrons de la mort en Iran

La Force Qods entraîne des escadrons de la mort en Iran

 Par Reza Shafa

CNRI – L’agence Associated Press a publié le 15 août une dépêche sur la formation d’escadrons de la mort dans quatre villes iraniennes – citant un officier du renseignement américain – par la Force Qods et le Hezbollah libanais. C'est une bonne nouvelle que soit dévoilés les plans des mollahs pour exporter en Irak des terroristes et les former – que l'armée américaine nomme « groupes criminels  spéciaux» –programmés pour une série  d'attentats.

 

Ils apprennent aussi à manier des explosifs anti-blindages qui peuvent mettre en pièces les véhicules blindés américains, ainsi que d'autres engins explosifs improvisés et des roquettes, dont le RPG-29 utilisés par le Hezbollah libanais et la Force Qods, ajoute la dépêche. Ils reçoivent également une formation sur les techniques d'assassinat, le maniement du RPG, des armes légères et de divers explosifs.

Outre les précieux renseignements figurant dans la dépêche de AP, en mai, le principal mouvement d’opposition aux mollahs, les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), a publié un rapport sur un vaste programme visant à former un grand nombre de terroristes irakiens en Iran.

Voici des extraits du rapport :

Le plan est mené par la Force Qods, la force d’élite terroriste du Corps des gardiens de la révolution (CGR). Le général Ahmad Forouzandeh, alias « Abou Chahab » en Irak, est chargé du programme de formation. Le général Mohammad Shahla’i, un ancien commandant de la Force Qods, supervise le recrutement de milices irakiennes.

Pour minimiser le risque de révélations et les goulets d'étranglement logistiques, la Force Qods répartit ces futurs terroristes dans plusieurs bases près de Téhéran, Karaj, Qom et Ispahan. Les bases de la Force Qods dans les provinces frontalières de l’Irak, comme Kermanchah, Ilam, le Kurdistan et le Khouzistan, sont également utilisées.

Ces camps offrent un programme complet, allant de la guérilla urbaine au sniper, du tir de mortiers à la pose d’explosifs. Sans oublier les instructions sur le maniement de missiles antiaériens. La durée de chaque formation est de 20 jours. Une grande partie de la formation est assurée par des commandants du Hezbollah libanais qui, comme leurs élèves, parlent l'arabe et sont plus que désireux de partager leurs expériences avec les dernières tactiques de la guerre non conventionnelle.

La Force Qods de la base Imam Ali, à Téhéran, est au centre du programme d'entraînement. Dissimulée dans un quartier calme du nord de Téhéran, près du Palais de Saad-Abad, elle abrite les futurs terroristes de plus d'une douzaine de pays. Commandée par Hossein Lotfi, la base Imam Ali est désormais entièrement consacrée à la formation des milices irakiennes. L'un des principaux commandants de la base, le général Orouj, a été un haut commandant de la Force Qods au Liban.

Les recrues de la base Imam Ali sont généralement divisées en petits groupes de 7 ou 8. Chaque groupe dispose de deux formateurs : un Iranien et un membre du Hezbollah. En octobre 2006, plusieurs groupes de militants chiites irakiens du Conseil suprême de la révolution islamique en Irak, CSRII (actuellement connu sous le nom de Conseil suprême islamique en Irak) et de Sadr City à Bagdad, ont reçu une formation dans cette base.

La base du Hezbollah à Varamine, dans le sud de Téhéran, est une autre destination pour les recrues irakiennes du terrorisme. Avant 2003, elle était principalement utilisée pour entraîner le Corps de Badr – l'aile militaire du CSRII. Avec le déclenchement de la guerre en Irak, le CGR a rapidement envoyé le Corps de Badr en Irak, et la base a été donnée à la Force Qods pour y former les futures recrues irakiennes. La base du Hezbollah est actuellement gérée par un ancien commandant de la Force Qods nommé Haj Ayoub. Deux formateurs non Iraniens sont Khalili et Vajih. Le 2 janvier 2007 s’est achevée la formation d'un groupe de 50 militants irakiens de Sadr City dans cette base.

La dépêche de AP souligne à juste titre que l'ensemble de l'opération se fait sous la direction du commandant de la force Qods, le général Ghassem Soleimani, avec l'approbation du guide suprême des mollahs, Ali Khamenei. La Force d'élite Qods est une branche du corps des gardiens de la révolution.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe