samedi, février 27, 2021
Accueil Actualités Actualités: Terrorisme & intégrisme Le régime iranien fait front commun avec Daech et désigne l’Occident comme...

Le régime iranien fait front commun avec Daech et désigne l’Occident comme responsable des tueries de Paris

Le régime iranien fait front commun avec Daech et désigne l’Occident comme responsable des tueries de Paris

Le Journal Keyhan (reflétant les points de vue d’Ali Khamenei) : « La France est un proche allié de l’Amérique en Syrie. Les choses ne font que commencer à Paris. Le peuple français doit demander des comptes aux dirigeants de ce pays. »

Le fascisme religieux au pouvoir en Iran – qui a déjà massacré 120.000 opposants politiques – vient d’exprimer dans ses journaux sa satisfaction face aux tueries perpétrées le 13 novembre à Paris et a désigné les gouvernements de la France et des Etats-Unis comme les responsables de ce crime contre l’humanité.

Les mollahs au pouvoir à Téhéran menacent explicitement que les pays occidentaux seront les cibles de nouvelles attaques terroristes. Ils disent que pour être épargner de telles attaques, les pays occidentaux doivent s’associer avec leur régime, participer activement à la répression de l’opposition syrienne et sauver le régime de Bachar Assad. Rappelons que ce dernier a déjà massacré 350.000 Syriens et a provoqué l’exode de plus d’un demi-million de Syriens vers l’étranger.

Le régime iranien tente de tirer profit des attentats commis à Paris pour réussir là où ont échoué jusqu’à présent les pasdaran, les miliciens du Hezbollah, les miliciens criminels venus d’Irak et les mercenaires recrutés chez les réfugiés afghans résident en Iran. Nous voyons clairement que le régime des mollahs, celui de Bachar Al-Assad et Daech se trouvent de facto dans le même front et ont exactement les mêmes intérêts.

Le mollah Laridjani, chef de l’appareil judiciaire du régime iranien, a déclaré le 16 novembre: « Ceux qui ont facilité l’entrée des terroristes en Irak et qui ont ensuite soutenu ces terroristes sont maintenant confrontés aux conséquences de leurs actes. Le fait qu’ils soutiennent des terroristes pourrait servir leurs intérêts dans un laps de temps, mais au final, ce terrorisme va se retourner contre eux-mêmes.

La question essentielle est la suivante : qui a créé Daech ? Ce sont les Américains et les Européens qui ont créé ce groupe. Nous donnons un avertissement aux pays occidentaux : si vous ne voulez pas que le terrorisme s’exporte vers l’Europe, vous devez cesser de soutenir le terrorisme en Syrie. »

Le journal Keyhan – qui reflète les points de vue de Khamenei, le guide suprême des mollahs– a réagit en l’espace de quelques heures aux attentats de Paris, comme s’il s’attendait à de tels attentats. Keyhan a publié un éditorial sous le titre : « Le chien enragé de Daech a mordu le pied de son propre maître ». Cet éditorial, sous la plume de Hossein Chariatmadari, le directeur de Keyhan affirme:

« Dans son discours daté du 2 juin 2014, le guide suprême avait prévu que dans un avenir proche, ces terroristes vont se retourner contre ceux qui les avaient initialement soutenu. La France est un des alliés les plus proches de l’Amérique. Si les Français veulent venger leurs morts, ils doivent avant tout demander des comptes aux dirigeants de leurs propre pays. Les tueries à Paris n’est que le commencement de ce qui a été prévu il y a un an et demi par le Guide suprême.

Il avait dit que les pays qui ont semé le vent en soutenant le terrorisme vont récolter la tempête. Les choses ne font que commencer à Paris. C’est tout à fait normal que les pays occidentaux et les pays arabes assassins des musulmans tels que l’Arabie saoudite et le Qatar déclarent l’état d’urgence et même l’état de siège. Les membres de Daech sont une poigné d’imbéciles qui ont été élevés par des sionistes, des saoudiens, des Américains, des Anglais et des Français criminels. »

Dans ce long éditorial, il y a juste un seul passage où les tueries de Paris sont qualifiées de « honteuses et viles ». Mais dans le passage suivante, l’auteur ajoute : « les Français payent le prix des crimes perpétrés par leur dirigeants qui ont nourri et parrainé les terroristes. »

L’agence Fars, liée aux pasdaran, a publié un article daté du 16 novembre dans lequel la politique anti-Assad de la France a été décrite comme « l’erreur stratégique de la France ». Cet article ajoute : « Avoir des relations et des contacts avec des groupes terroristes, notamment avec certains éléments du groupe Daech et le fait que ces groupes soient soutenus par des alliés arabes de la France a été jusqu’à présent rassurant pour l’Elysée.

Mais les échecs que ces groupes viennent de subir ces dernières semaines en Syrie et en Irak ont fait que maintenant Daech attaque ses parrains d’hier. Les mêmes qui avaient soutenu Daech dans la guerre contre le gouvernement de Bachar Al-Assas. »

L’agence Fars a publié un article dans lequel l’auteur a exprimé sa colère face à l’échec des complots du régime iranien contre les membres de la Résistance iranienne en France. L’auteur de cet article a écrit : « D’un côté, la France prétend mener une lutte contre le terrorisme. Mais d’un autre côté, ce même pays accueille chez lui des groupes terroristes comme l’OMPI (l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran) et soutient ouvertement d’autres groupes terroristes tels que le Front Al-Nosra. »

Le journal gouvernemental Vatan, a publié le 16 novembre un article où on lit : « Les tuerie à Paris est la soupe qu’ils [la France et les pays occidentaux] avaient préparé depuis plusieurs années. La nappe sanguine qu’ils avaient ouverte en Irak et en Syrie, s’est ouverte pendant quelques heures à Paris. Allez-y Monsieur Holland. Votre diner est servi. Voilà. Regardez les dépouilles déchiquetées de vos compatriotes. »

De telles phrases abjectes ne peuvent sortir que de la bouche de criminels dont le travail quotidien est de torturer et massacrer les citoyens innocents et pour qui l’arrêt de la machine meurtrière pour un seul jour risque de provoquer le renversement de leur régime. L’auteur de cet article affiche clairement l’identité de son régime en ces termes : « Nous sommes ceux qui, dès les premiers jours de la crise en Syrie avons résisté aux côtés d’Assad. La médaille d’honneur d’affronter Daech n’est méritée que pour les membres du Hezbollah et le monde entier doit être redevable envers la République islamique d’Iran dont les enfants se sont levés seuls face aux chiots de l’Occident. »

Le journal Javan, lié aux pasdaran, a pour sa part écrit le 14 novembre: « Paris continue à insister sur le départ d’Assad et ne veut même pas l’accepter comme le président de la période transitoire. » Ce journal Répétant la théorie de complot que l’on avait déjà entendu après les attentats du 11 septembre 2001, le journal ajoute : « Les attaques de Paris ont été planifiés par l’Amérique. Les Américains avaient besoin des attentats du 11 septembre pour venir au Moyen-Orient et cet événement leur a fourni un prétexte parfait.

Maintenant, les Américains veulent sortir de cette région pour se concentrer sur leur rival chinois. Ils avaient donc besoin d’un nouveau 11 septembre en Europe pour forcer les Européens d’intervenir rapidement au Moyen-Orient. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne.
Le 17 novembre 2015

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe