Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran : la messagerie Telegram utilisée largement malgré les interdits

Iran-messagerie-Telegram

Telegram est un service de messagerie très populaire qui est utilisé par des millions d'Iraniens, mais il a été annoncé il y a plusieurs semaines qu'il sera interdit pour cause de « sécurité nationale ». Le régime des mollahs envisageait l'interdiction depuis le début de l'année, lorsque des manifestations ont éclaté dans tout le pays.

Aveux d’un mollah : le régime iranien a coopéré avec Al-Qaïda avant le 11 septembre

régime iranien-Al-Qaïda

Dans une interview de Mohammad Javad Larijani, un responsable de l’appareil judiciaire des mollahs, concernant les sanctions américaines contre le régime en Iran, des questions lui ont été posées concernant le rôle d’Al-Qaïda et de sa connexion avec le régime iranien. Voici la traduction d’une partie de l’interview avec la deuxième chaine d’information iranienne le 29 mai 2018 :

Lettre ouverte de sept prisonniers politiques en Iran: « la pendaison est un meurtre par le gouvernement »

Lettre ouverte de sept prisonniers politiques en Iran

À la suite de la condamnation à la peine de mort rendue contre Ramin Hosseini Panahi à Sanandij, plusieurs prisonniers politiques de Rajaii Shahr ont écrit une lettre ouverte intitulée : « la pendaison est un meurtre par le gouvernement, peu importe les circonstances. » Dans cette lettre, ils ont appelé toutes les personnes et gouvernements épris de liberté à se battre pour l’éradication de cette forme inhumaine de châtiment.

À la mémoire héroïque de Gholamreza Khosravi, 4 ans après son exécution par le régime iranien

Gholamreza_Khosravi-iran

Gholamreza Khosravi était un prisonnier politique de 49 ans originaire de la ville d'Abadan, dans le sud-ouest de l'Iran, et un sympathisant de l'Organisation des Moudjahidine du Peuple d'Iran (OMPI).
Khosravi a été arrêté pour avoir apporté un soutien financier à la chaîne de télévision de la Résistance iranienne, « Simay-e-Azadi » (qui signifie « Voix de la liberté » en persan), et accusé d'avoir coopéré avec l’OMPI.

Iran : mille infirmières quittent le pays chaque année

Iran-infirmières

À cause de la discrimination et les négligences des responsables du ministère de la Santé du régime iranien, de nombreuses infirmières se retrouvent sans emploi malgré leur diplôme. Certains travaillent pour d’autres sociétés ou enseignent dans les écoles pour des salaires inférieurs à celui d’infirmier et certains doivent quitter le pays pour trouver un emploi.

Les entreprises européennes vont céder aux pressions contre le régime iranien ?

entreprises-européenne-iran-400

Les États-Unis vont imposer « les sanctions les plus sévères de l'histoire » au régime iranien, comme l'a dit le Secrétaire d'État américain Mike Pompeo. La menace impliquerait que toutes les entreprises et institutions financières qui ont fait des « affaires interdites » avec le régime des mollahs devront également en subir les conséquences.

Soutiens italiens au grand rassemblement "Pour un Iran libre" à Villepinte le 30 juin

italiens-grand-rassemblement-iran

Un communiqué a été rendu public par le groupe italien d’amitié avec le peuple iranien. Le texte, « Liberté et démocratie pour l'Iran » ; a été inscrit à l'ordre du jour de la réunion du Conseil régional des maires de Vale De Susa en Italie, et approuvé après avoir été discuté par les participants.

Iran : une femme pourrait être condamnée à mort seulement sur base du serment

iran-femmes-execution

Selon le 10e rapport annuel concernant la peine de mort en Iran par Iran Human Rights (IHR), en 2017 au moins 517 personnes ont été exécutées par la République islamique d’Iran. Ce qui fait une moyenne d’exécution d’au moins une exécution par jour et plus d’une exécution pour 167000 habitants. En 2017, l’Iran était le pays avec le taux d’exécution le plus élevé par habitant.

Vidéos - Onzième jour de grève des routiers et des chauffeurs de camions malgré les mesures répressives du régime

iran-ispahan-gréve

Soulèvement en Iran - No 172

Le vendredi 1er juin, la grève des chauffeurs de poids lourds et des routiers est entrée dans sa 11e journée et les grévistes dans diverses villes dont Machhad, Ispahan, Zarrinchahr, Najaf Abad, Chiraz, Fasa, Darab, Khorramchahr, Andimeshk, Behbahan, Bandar Mahchahr, Zanjan, Qazvin, Saveh, Kermanchah, Kangavar, Kerman, Jalalabad, Jiroft, Baft, Anar, Rafsanjan, Bam, Bardsir, Siris, Zarand, Golgohar, Khorramabad, Aligoudarz, Chahrekord, Sari, Hamedan et d'autres ont reconduit leur grève.

© 2018 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés